Mutuelle, où en sommes nous ?

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Après plusieurs semaines de négociation, l’ « Accord du 25 janvier 2016 portant révision de l'Accord du 18 mars 2011 et ses avenants relatif à l'Assurance complémentaire santé et la prévoyance au sein de Pôle Emploi » a été valablement signé (CFE-CGC, CFDT, FO, CFTC, SNU). Seule la CGT n’a pas apporté sa signature.

 

Comme nous vous l’expliquions durant la négociation, cette accord portant révision se déroulait dans la contrainte du Contrat Responsable (voir document sur wwww.cfecgc-metiersdelemploi.fr ) ; contrainte quasi incontournable.

 

Ainsi certaines baisses étaient inévitables afin de nous ramener au plafond. Malgré tout, la grille de prestation reste de qualité.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi demandait que les changements à la baisse restent sur la seule contrainte du contrat responsable et que les économies permettent de concentrer l’effort sur la partie dentaire. Notre objectif était que ces changements soient peu nombreux et faciles à comprendre. La négociation a amené à un peu plus de changements, avec des baisses que nous n’aurions pas souhaitées comme sur la prime naissance. Mais, comme pour tous les accords, c’est sur la globalité d’un texte que l’appréciation à apporter la signature s’évalue et ce panier reste un panier de bon niveau, de très bon niveau même. C’est pourquoi, après avis unanime de son Conseil d’Administration, la CFE-CGC Métiers de l’Emploi a apporté sa signature.

 

Et maintenant, que va-t-il se passer ?

 

Rien ne change en 2016, le contrat actuel courant jusqu’à la fin de l’année 2016. Le nouveau contrat ne commencera lui qu’à partir du 1er janvier 2017.

Cette révision de l’accord de 2011 était nécessaire avant de se lancer dans le long et lourd processus de l’appel d’offre. Celui-ci prendra plusieurs mois et, selon le résultat, il fallait aussi prévoir le temps technique nécessaire à l’installation du nouveau prestataire éventuel. En effet, si le prestataire actuel remporte l’appel d’offre il n’y aurait alors qu’une transition technique mais il faut prévoir le cas tout aussi probable où le prestataire désigné à l’issue du processus est différent.

 

Quels vont être les changements à partir de 2017 ?

 

Vous trouverez ci-dessous la nouvelle grille de prestation pour le volet santé.

 

 

 

Mutuelle, où en sommes nous ?

N’oublions pas qu’au delà de la seule partie maladie, cet accord portait aussi sur la prévoyance. Pour ce dernier, les changements seront surtout le résultat de la volonté d’équilibrer le processus, certaines options s’annonçaient ainsi potentiellement très déficitaires.

 

Voici les garanties concernant le volet prévoyance à partir de 2017

Mutuelle, où en sommes nous ?