Présentation

  • : CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • : Facile d'accès, ouvert à tous, ce blog est fait par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, pour vous informer au quotidien, de ce qui se passe dans Pôle Emploi.
  • Contact

Adhérer

Rejoignez-nous en 1 clic !

 

Bulletin d'adhésion
Mandat de prélèvement SEPA
Les statuts du syndicat

Suivez-nous sur...

Page Twitter de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  
Page facebook de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

Votre région

Cliquez sur la carte 

France DOM 200 bleu 4Vous souhaitez prendre contact avec un de nos élus ou représentants dans votre région, envoyez-nous un mail à :
syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

Calendrier

Calendrier social 2017 (màj 08/03/2017)

 

Adresse postale

CFE-CGC Métiers de l'Emploi
38 rue des frères Flavien
75020 Paris

Élections 2016-17

25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 12:16

1. Approbation du PV du 10 mai 2017 :
 

 

  • PV du 30 mai 2017 : adopté à la majorité (2 abstentions du SNAP )
  • PV du 14 juin 2017 : non encore finalisé, reporté

 

2. Note d’instruction relative à l’usage des réseaux sociaux au sein de Pôle emploi :
 

Pour la Direction, il était important de stopper tout suivi entreprise et de DE via les réseaux sociaux, mais aussi d’alerter les agents sur les risques liées à leur utilisation. 


Cette note a pour vocation de rappeler les bonnes pratiques au plus grand nombre car il y a une appétence pour les réseaux sociaux de l’ensemble des collaborateurs et il faut trouver un équilibre entre autonomie et respect des règles (confidentialité, éthique, droit à l’image, sécurisation des données…). 


Il est rappelé que les ouvertures de comptes individuels à vocation professionnelle ne peuvent se faire que sur la base du volontariat. 


La Direction précise qu’un accompagnement existe pour la bonne utilisation des réseaux sociaux, avec l’appui de la DG Communication, des services communication des établissements régionaux ainsi qu’avec la formation.


1ère Intervention de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

  • La CFE-CGC Métiers de l’Emploi considère positivement l’arrivée de cette note d’instruction pour cadrer l’utilisation des Réseaux Sociaux. Nous pensons cependant qu’il est nécessaire de la vulgariser, pour rendre ces bonnes pratiques plus accessibles. 

 

  • Y aura-t-il une communication spécifique et adaptée ?

 

  • Quant aux guides, que nous reconnaissons bien construits et intéressants, serait-il possible de les rendre plus directement accessibles, car à cet instant, il nous semble perdu dans une masse d’information sur l’intranet, parfois dans des espaces différents.

 

  • Pour notre organisation syndicale, les comptes personnels et professionnels sont souvent liés, la frontière est quelque fois très petite, il faut être vigilant sur ce point et bien rappeler de ne pas confondre les deux et de ne pas utiliser son compte personnel comme un compte professionnel.

 

  • Sur la fermeture des comptes, pour la CFE-CGC, ils ne le sont jamais réellement, contrairement à ce qui est avancé par la note. Ils sont le plus souvent suspendus, pour nous c’est un risque. Existe-t-il aujourd’hui des liens et contacts avec Facebook pour peut-être envisager un « nettoyage ». 

​​​​​​​

  • En termes de formation, est-elle réservée à ceux qui ont des comptes ou envisage-t-on de former beaucoup plus largement le personnel ? Y aura-t-il des démultiplications ou informations en région ? 

​​​​​​​

  • La CFE-CGC interroge la Direction Générale sur la stratégie de PE concernant les Réseaux Sociaux et sa visibilité ? Quelles sont les intentions de la Direction car dans certains établissements, il y a des incitations très fortes quant à l’ouverture de compte Facebook professionnels, on ne parle plus du tout de volontariat ?

 

Réponses DG 


La Direction de la communication réfléchit actuellement sur la question de l’accès à ces guides.


La Direction reconnait la difficulté quelques fois de discerner la dimension pro et personnel ; les collaborateurs parlent souvent de PE sur leur compte personnel.

 
L’objet de la note est de rappeler les règles et les risques encourus à confondre les deux.


La Direction confirme qu’il faut en-effet plus comprendre suspension que clôture de compte.


Cette instruction sera déployée pour une bonne prise en compte auprès du personnel. Une réflexion est en cours, dans un premier temps, en septembre, un tchat sera organisé ; une vidéo sera créée pour diffusion en réunion de service. Les relais dans les services communication joueront également leur rôle.


Jean-Yves Cribier note que ce média doit vivre, on ne peut pas ignorer ces réseaux sociaux et rester à côté sans y participer. L’idée n’est pas uniquement de faire un simple affichage mais bien d’utiliser ce nouvel outil de communication et de vérifier la réelle valeur ajoutée pour la satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises.

 

2ème intervention de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

  • Est-il envisagé de créer un nouvel emploi au sein de PE, spécifique quant à l’expertise nécessaire à ce nouvel acte métier au sein de notre établissement et plus particulièrement dans les services communication des régions, un poste de « community manager ».


Le DGA RH précise qu’il n’y aura pas de création de poste de Community manager pour le moment ; c’est une charge qui repose sur le service communication avec les expertises qui existent déjà. Tant que ce média ne prend pas plus d’importance, ce choix ne sera pas fait.


La Direction informe de l’existence d’une cellule de veille nationale sur les comptes officiels des agents de Pôle emploi afin de vérifier et modérer des expressions. Pour Jean-Yves Cribier, si une agence crée un compte, elle doit être en capacité de la gérer sur le temps (veille, alimentation, réponses aux usagers…).


La Direction Générale reconnaît qu’elle manque encore de recul pour bien estimer la plus-value de ces réseaux sociaux. C’est un média complémentaire à ce que Pôle emploi existe déjà mais sans vouloir en faire un outil unique. Il est nécessaire de prendre du temps pour mesurer l’ampleur de cet engouement.

 

3ème intervention de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

  • Alerte sur l’aspect chronophage de l’utilisation de ces réseaux sociaux ; si on ouvre un compte, il est nécessaire de l’alimenter et d’assurer une veille fine, pour la CFE-CGC, il est nécessaire de bien porter cette dimension auprès des utilisateurs. Dans ce sens, nous considérons qu’il pourrait être nécessaire de renforcer les ressources des services communication. 

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

  • Sur le point des compétences nécessaires, pour la CFE-CGC, de nouvelles compétences apparaissent : quelle valorisation, repérage, prise en compte ?

​​​​​​​

  • Quels liens avec nos partenaires les plus proches sur le sujet, quels échanges avec les institutions proches de nous ?

 

Jean-Yves Cribier estime qu’il est trop tôt pour mesurer les « retombées » de ce nouveau média, donc les investissements humains et temps seront limités. 


Oui, la Direction reconnaît que des compétences se développent, se créent ; il est donc nécessaire de les repérer, lors des EPA et de les valoriser à terme. Elle précise pourtant, les « muscler » en compétences, oui, mais pas en moyens humains.


Concernant cette question de benchmarking, la Direction a constaté qu’une fourchette assez large existe quant à l’utilisation de ces réseaux sociaux. Ce peut être de la diffusion d’informations, de l’expression avec un cadrage fort jusqu’à une utilisation très libre, sans charte ni conseil sur de bonnes pratiques. Depuis peu, face à cette déferlante de réseaux sociaux, les entreprises ont tendance à s’organiser pour mieux cadrer, « normaliser » cette utilisation, tant en matière d’éthique que de charte graphique.

 

3. Consultation sur la Politique Sociale – séance d’information :

 

La Direction rappelle que la Politique Sociale de PE s’inscrit dans la stratégie nationale et est structurée autour du contrat social.


Jean-Yves Cribier pointe des faits marquants qui sont à noter et qui concernent la politique sociale de Pôle emploi depuis quelques années :

 

  • L’élaboration et la mise en place du référentiel métier
  • La refonte de l’offre de services en développement RH
  • La généralisation des EPA et EP
  • La mise en place des comités carrières 
  • La mise en place de programme pluriannuel de formation 
  • La création de l’Université Pôle emploi et la réorganisation des campus
  • La négociation des accords QVT et GPEC
  • L’installation d’indicateurs de performance sociale

 

Sur le second semestre de 2017, PE s’engagera sur :

 

  • Le déploiement de SIRHUS
  • La préparation d’une négociation sur le renouveau du dialogue social
  • Une nouvelle négociation de la classification des emplois
  • Une démarche relative au « nouveau pari de la confiance » 
  • La Direction Générale propose de découper cette consultation en deux parties :

 

  • 5 septembre 2017 : étude des champs emploi et compétences
  • 6 septembre : condition de travail et dialogue social suivi du recueil d’avis en fin de séance.

 

La CFE-CGC sollicite auprès de la Direction, en complément de données, les résultats 2016 du Baromètre social et de l’indicateur QVT.

 

4. Information sur la mise en œuvre de l’accueil des demandeurs d’emploi déficients auditifs :

 

L’objectif de ce projet est de permettre un meilleur accueil physique des DE déficients auditifs dans les agences et points relais de Pôle emploi grâce à la mise à disposition de dispositifs adaptés.


Les enjeux sont d’améliorer l’accessibilité de PE, de renforcer la personnalisation de nos services et de renforcer l’efficacité opérationnelle.


Comment ?


Grâce à une solution proposée par la société ACCEO (Plateforme d’opérateurs spécialisés) qui est disponible à distance pour une communication en temps réel.

 

  • Pour les personnes sourdes : utilisation d’une tablette dédiée à l’utilisation du service (mise en relation instantanée permettant l’interprétation en langue des signes française ou une transcription instantanée de la parole avec un affichage dédié).​​​​​​​

 

  • Pour les personnes malentendantes : utilisation d’une Boucle d’Induction Magnétique (BIM) portative (élimine les parasites sonores et facilite l’audition des malentendants appareillés.

 

Une phase de test est menée sur l’ensemble des agences de la région Hauts de France actuellement.


Un déploiement progressif est prévu à partir de la mi-novembre de cette année, avec une ouverture de service pour le début d’année 2018.


Un accompagnement du réseau sera réalisé, auprès de la ligne managériale, les correspondants SI, suivra une appropriation par les CLI et RRA, avec pour finir une démultiplication auprès des conseillers

 

Intervention de la CFE-CGC :

 

  • La CFE-CGC se félicite d’un tel projet en direction d’un public en difficulté. Nos questions :

 

  • Quel est le volume de DE dans cette situation de handicap ? 

 

  • Pourquoi le choix de la Plateforme ACCEO ?

 

  • Quel est le coût de cette opération ?

 

  • Quel accès à ce service pour les usagers hors métropole (DROM)? Que sera-t-il prévu dans le temps ?

​​​​​​​

  • Pour la CFE-CGC, la formation proposée nous apparaît trop courte. Nous pensons qu’il serait nécessaire de répéter chaque année, par exemple, des formations – sensibilisations pour être à l’aise avec l’outillage.

​​​​​​​

7 % de la population française est atteinte de ce handicap.


On peut estimer cette population de demandeur d’emploi autour de 7 à 8.000.


Coût des tablettes + accès au service (200.000 euros).


Un financement FSE pourrait être obtenu.


La Direction précise que pour le moment, le prestataire ne peut assurer le service sur l’ensemble d’une plage horaire qui serait plus étendu.


Au sein de la DSI, un service d’une douzaine d’agents connaissant ce handicap existe et utilise cette solution technique, avec une réelle satisfaction.


La Direction note notre remarque et la prend en compte.

 

5. Désignation d’un représentant CCE pour participer à la journée de sélection des agences engagées dans la démarche « Nouveau Pari de la Confiance » :

 


La Direction accepte le principe de faire participer le CCE dans la démarche en l’ouvrant finalement à 2 de ses représentants. 


La CFE-CGC réaffirme son intérêt à la démarche du « Nouveau pari de la confiance », de plus réaffirme l’importance de la présence de deux « sensibilités » différentes du CCE au sein du jury.

Un élu du SNU et de la CFDT est désigné.


 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE