Compte-rendu du CCE du 23 novembre 2017

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

La CFE-CGC souhaite porter à l’ordre du jour la question de la hausse de la CSG à venir. Où en est la direction sur les travaux quelle nous a annoncé en septembre lors de la réunion NAO pour compenser la hausse de la CSG afin qu’aucun agent de Pôle Emploi n’ai de baisse de salaire dès janvier 2018.

Jean-Yves Cribier explique qu’ils sont en attente des textes pour la fonction publique qui d’après lui devraient peut-être pouvoir s’appliquer à tout le monde.

Il précise que tant que les textes ne sont pas publiés il ne peut rien faire et que si cela n’est pas mis en œuvre en janvier, il y aurait alors une mesure rétroactive.

La DG s’engage à revenir au plus tôt auprès du CCE pour information, avant la fin de l’année.

La CFE-CGC Métiers de l’emploi intervient par la voie de sa présidente, Suzie PETIT, Représentante syndicale au CCE, pour faire remarquer qu’il est hors de question qu’en janvier les agents aient une diminution de leur salaire net, c’est un engagement du Président de la République ; contrairement à la CFDT, nous ne prenons pas acte de ce premier niveau d’information, cela ne nous suffit pas. Pour la CFE-CGC, le mécanisme de compensation doit être mis en œuvre dès janvier comme s’y était engagé Jean-Yves Cribier dès septembre.

 

  1. Approbation des PV du 19 juillet, du 4 & 5 septembre et du 22 septembre 2017.

PV du 4 et 5 septembre 2017

  • Abstention : CFE-CGC  (car absent le 4) et CGT
  • Pour CFDT, CFTC, SNAP, FO et SNU

PV du 22 septembre 2017

  • Approbation à l’unanimité

 

  1. Bilan à fin octobre 2017 du réseau social POLE.

Intervention de Reynald CHAPUIS et Aude VILLE pour la DG.

Pour rappel, le réseau interne POLE a pour objectif :

  • de contribuer à fournir aux conseillers l’information nécessaire à leur activité Nous sommes aujourd’hui à 11 mois de l’accès par l’ensemble des agents de POLE.
  • de contribuer à l’acculturation numérique des collaborateurs de Pôle emploi par ses deux vocations

Selon une dernière étude de l’Observatoire des réseaux sociaux d’entreprises, seulement 10% des réseaux sociaux d’entreprise fonctionne aujourd’hui, dont celui de Pôle Emploi.

Les derniers chiffres montrent que par jour, on dénombre 3.500 visites ; 48 952 agents ont validé les conditions générales d’utilisation. + 1 523 nouveaux connectés en Octobre ; 20 000 visiteurs uniques / mois et 81 479 Visites en octobre 2017.

C’est particulièrement des communautés liées à des sujets métiers qui sont les plus consultés.

Top 10 des espaces les plus visités :

  • Entreprise Le réseau
  • 2 - Digital !
  • 3 - MRS L'espace national
  • 4 - Indemnisation
  • 5 - Animer les Ateliers internes 2016 "Orientation et Formation" "Recherche d'emploi" et "création d'entreprise"
  • 6 - Bilan personnalisé des compétences - déploiement
  • 7 - CEP Démarche d'accompagnement Communauté CPR, AR et équipe projet nationale
  • 8 - PACA On the Rode Again
  • 9 - Campus Ouest Boite à outil du formateur
  • 10 - la communauté des utilisateurs

 

La CFE-CGC intervient pour interroger la Direction sur :

  • 49.000 profils ouverts, mais combien sont actifs et  utilisés régulièrement ?
  • Sur quels critères s’appuie la DG pour évaluer cet outil ?
  • Qu’est-ce  qui  fait aujourd’hui dire à la DG que POLE fonctionne bien ?

Reynald CHAPUIS répond que « C’est un franc succès au titre de l’usage » de POLE, quant au nombre de profils ouverts…Un peu court comme argument pour la CFE-CGC.

Sur notre question du nombre de récurrence et de profils réellement actifs régulièrement, la DG déclare ne pas avoir les chiffres, que cette mesure ne peut être réalisée…

  • Quelle réelle plus-value et complémentarité par rapport aux autres outils et techniques d’informations et de communications ?

R. CHAPUIS ne réponds pas à notre interrogation.

  • Que prévoyez-vous pour éviter une « fracture » numérique et-ou un certain isolement des agents qui n’isolerait pas cet outil ?

La DG, là encore, ne nous apporte pas de réponse précise.

Nous alertons également la Direction sur le manque d’ergonomie de l’outil et surtout sur le fait que beaucoup d’agents sont inscrits « directement » sur certaines communautés sans acte volontaire de leur part ? Il nous avait pourtant bien été précisé lors de la première présentation que l’utilisation de POLE n’était pas obligatoire et ne se substituait pas à d’autres canaux de communication, ce qui n’est aujourd’hui pas le cas sur le terrain dans de nombreuses situations.

Reynald CHAPUIS approuve la nécessité de faire évoluer l’ergonomie de l’outil.

Il rajoute que de la pédagogie est encore à faire quant à l’utilisation de POLE afin d’éviter certaines dérives comme l’inscription « automatique » d’agent sur des communautés, en oubliant le caractère volontaire de son utilisation.

La CFE-CGC précise que, si la DG déclare que l’outil n’est pas obligatoire, certaines pratiques et utilisations (base de données, dépôt de documents…) le rendent de facto obligatoire ! Attention à ces dérives, nous demandons qu’une réflexion soit réalisée sur ce point. L’employeur a une responsabilité importante dans l’utilisation qui en est faite et le rend parfois incontournable, obligatoire.

Nous ne pouvons accepter que cet outil soit vu comme permettant « de rompre l’isolement » ; dans ce cas là nous sommes face à un réel échec de l’Etablissement ! Où sont les échanges physiques en face à face, le lien social, la relation humaine ?

Pour la CFE-CGC, POLE n’est qu’un simple outil, complémentaire ; nous attendons une vraie vigilance de l’Etablissement sur le sujet du risque de deshumanisation introduit par l’utilisation de la multiplication d’outils virtuels.

 

  1. Agence de demain : retour sur le test et information en vue d'une consultation sur la démarche.

Le projet « agence de demain » est identifié dans les priorités stratégiques PE 2020.

Ce projet a débuté fin 2016 et s’est poursuivi cette année avec une phase de tests ; pour 2018, il est envisagé un déploiement sur 100 agences : 1 agence par territoire en trois vagues.

L’intention du projet est de proposer un lieu qui allie l’expertise de Pôle emploi et l’interaction personnalisée avec les usagers.

  • Une agence adaptée à tous les publics
  • Penser l’agence de demain en fonction de ses spécificités

Ce test concerne 12 agences sur 9 régions avec des profils très hétérogènes (publics DE et E, organisations, environnements, effectifs…).

 

  1. Information sur l'accord du 22/11/2017 relatif à la classification des emplois et à la révision de certains articles de la CCN de Pôle emploi, sous réserve de sa validité.

 

Les éléments à retenir :

 

  • Date d’effet pour les agents au 1er juillet 2018.
  • Nous sommes dans le cadre d’un Accord valide (car signé par 4 OS qui représente plus de 50 % d’audience à l’issue du dernier processus électoral).
  • Phase d’information et de dialogue social en région.
  • Information des agents à partir de décembre
  • Les RH seront formées dès la mi-décembre, et jusqu’à la fin janvier.
  • De mi-janvier à la fin avril, les managers seront formés à l’UM
  • Les agents seront reçus dans le cadre des EPA à partir du 1er février 2018.
  • Les notifications SIRH de repositionnement seront envoyées à partir de mi-juin.
  • Lors d’une première commission de suivi de l’Accord, les documents de communications à destination des agents seront présentés. Les managers bénéficieront sur leur espace réservé sous INTRA, de supports et guides spécifiques.

Il est prévu que dans les 3 mois, une concertation va être organisée avec les Délégués Syndicaux Centraux.

Une première séquence de travail aura lieu le 15 décembre.

 

  1. Présentation du bilan d’activité des services de contrôle de la recherche d’emploi.

Le DGA RH, Jean-Yves Cribier précise qu’aucun document ne sera fourni. La DG réfléchit sur le sujet dans un contexte de réflexion plus globale que mène le gouvernement actuellement sur l’Offre raisonnable d’emploi et la Réforme de l’UNEDIC.

Le CA de PE a reçu hier un premier bilan du dispositif.

200 conseillers affectés dans 32 équipes depuis novembre 2015, près de 12.000 contrôles ont été déclenchés.

Il est rappelé qu’il y a 3 types de contrôles : aléatoires, ciblés, suite à un signalement d’un collègue.

14% des contrôles donnent lie in fine à des radiations.

Il a été annoncé au CA que sur le 1er semestre 2018, une étude sera réalisée et communiquée.

Publié dans CCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :