CSEC Extraordinaire du 18 novembre 2020

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Ce CSEC fait suite à 2 audio réalisées par le DGARH avec les DSC.

Depuis le 5 novembre, pas d’évolution notable ; pas de changement quant au protocole national présenté en CSEC des 30 octobre et 5 novembre.

 

  • Point sur l’évolution de l’activité de PE dans le contexte, arrêté au 6 novembre

Au vendredi 13 novembre, 55% d’agents étaient en télétravail (hors DG et DSI), soit 23.000 télétravailleurs pour 17000 en présence physique ; ces 55% se décomposent comme suit : 52 % en agence et 68% en structure ;

    • Visites en agence

Baisse de 25 % par rapport à l’année dernière, et – 12 % par rapport à la semaine dernière ;

    • Entretiens

Nombre global d’entretiens augmente avec 400.000 entretiens, soit 20% en plus / 2019 ; sur ce volume, on retrouve 28% d’entretiens en physique (contre 57% l’année dernière).

Les ESI en physique ont évolué à la baisse sur les 2 semaines  considérées, passant de 75 à 64 %.

    • Activités collectives

Forte baisse, de 860 à 432 en 2 semaines, alors que les sessions dématérialisées augmentent de 1 à 7 % ;

Le nombre d’ateliers est en baisse de 60 %.

    • Activité téléphonique et mails

Au 39 49 : 100.000 appels le lundi puis diminue progressivement sur cette semaine 45 ; pas de difficultés relevées avec un, taux de performance au-delà de 85 % ;

Le nombre de mails entrant est supérieur : 620.000 contre 514.000 en 2019 ;

On note aussi une forte augmentation des mails sortants avec + 30 % ;

    • Activité indemnisation

Stable avec 220.000 DAL par rapport à 2019 ;

Stock en baisse, avec - 25 % par rapport à 2019 et amélioration du délai de traitement, 6,4 jours (-0,9 jour en 1 an) ;

Les attentes sont à 41.000 soit -9% par rapport à la dernière semaine d’octobre ;

    • Activité entreprise

Enregistrement des offres en importante baisse, 43.000 postes, avec - 33% par rapport à la semaine 44 et près de – 40% estimé par rapport à la même période sur 2019 ;

Le DGA, précise qu’il n’y a pas de demande de reporting au quotidien par la DG, « pas de raison de mettre plus de pression que d’habitude… », Il rajoute que le Plan Jeune doit être investi collectivement pour être au RDV compte tenu des renforts dont PE a bénéficié, tout comme les activités de recrutement en particulier sur les métiers en tension.

  • Éléments sanitaires

Légère amélioration sanitaire par rapport à la dernière semaine d’octobre.

Travail en proximité avec les ARS pour les situations de cluster.

Les seules ressources nécessaires doivent être mobilisées en agence.

 

  • Réponse aux interventions syndicales

 

  • La DG considère que toutes les actions ont été mises en œuvre pour que les agents et les usagers puissent se rendre sur site avec toutes les conditions sanitaires exigées.
  • La DG ne diffusera pas de données aux niveaux des sites ; renvoi aux CSE de chaque établissement  pour obtenir ces données.
  • Prime COVID, la DG estime avoir pris ses responsabilités en consacrant 7 millions d’euros pour récompenser des activités particulières.
    • Par ailleurs, négociation pour reconnaitre l’effort de tous via une prime de 400 euros
  • Sur les formations, 300 sessions ont été ré ouvertes le 9 novembre ; ce sont toujours les mêmes formations prioritaires (nouveaux embauchés, GDD, SST)
    • Les jauges sont suivies par les Campus
  • Sur les ESI :
    • En semaine 46, 64% des ESI ont été réalisés en physique ( 75% 2 semaines auparavant)
  • Sur les vidéo portiers : les consignes ont bien été pensées de la possibilité de fermer la porte si la jauge est atteinte
  • Atout jeunes peut être proposé en distanciel
  • Sur les chiffres en TLT :
    • 55% en TLT : 52 % des agences et 68% des structures
  • Concernant les indicateurs, pas de souhait de la DG d’avoir des reportings journaliers ( PPC)
    • 2 sujets sont sous contrôle :
      • Recrutements pour les métiers en tension
      • Plan jeunes
  • Sur la sécurité : la direction en charge de la sécurité a rediffusé à l’ensemble des responsables de sécurité des établissements une note avec des consignes supplémentaires le 29 octobre ; plus travail sur ce sujet
  • Sur les recrutements : 2150 personnes ont été recrutées ; il est normal qu’il y ait eu des ruptures dans le cadre des périodes d’essai ; des échanges se poursuivent pour obtenir les 650 postes complémentaires
  • Concernant les 500 CDI, poursuite de rééquilibrage des ressources dans les différents établissements
  • Suivi des plafonds des CDD ; pas de pb ; un bilan sera fait en fin d’année
  • L’accès des élus suppléants à Lisa : la position est maintenue, non mais lorsque le titulaire est absent il doit faire le relais avec le suppléant
  • La GED : la SI2 a permis l’arrivée de la nouvelle GED mais pendant quelques jours, il y eu des ralentissements ; la situation est en voie d’amélioration
  • CRE, TP, GL              :
    • CRE : activité recentrée sur les DE inscrits dans les métiers en tension
    • TP : à l’issue du 1er confinement, recouvrement en décalé et donc mal perçu par les DE ; au cas présent, il est demandé au réseau de continuer de recouvrer ; rappel de la possibilité de payer par télé paiement
    • GL : maintien de la GL dès lors que l’agence est ouverte ; les usagers peuvent choisir le mode d’entretien qu’ils le souhaitent ; application souple en tenant compte de la situation du DE (maladie, cas contact, etc)
  • Performance : dans la période actuelle, pas de sujet sur la performance ; sur les indicateurs relatifs au retour à l’emploi, tous les objectifs ont été revus.
  • L’AD a été fortement mobilisé ces derniers temps (recours au TLT qui génère des appels à l’AD) 11 000 appels semaine 45 au lieu de 7 000 appels. Un plan spécifique est mis en place pour pallier ce surcroit d’appels.

Publié dans csec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :