CSEC Extraordinaire 7 avril 2021 : Point Sanitaire

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

La direction estime normal d’avoir pris le temps pour décliner les nouvelles mesures, elle était aussi en attente des textes de la fonction publique qui sont tombés dans le week-end.

Lors de la visio DSC de vendredi, la DG avait précisé que les informations étaient suspendues aux infos données par le ministère ce week-end, donc la note est conforme à ces consignes et à pris en compte les notes sorties dans le week-end.

La DG informe que le PRA 2 est maintenu mais avec des aménagements.

Les Congés :

La direction examinera la situation à fin avril pour envisager un report des dates de congés si le volume de congés reste important.

Pas de retour en arrière sur ce qui a été posé : les congés posés ne pourront pas être transformés en ABAP !

A date, la direction ne prévoit pas d’enlever des jours de congés pour les agents en ABAP mais si la crise perdure, cela sera peut-être nécessaire.

Gestion RH

Age des enfants et ABAP : Pour ce qui est de l’âge des enfants pour le droit aux parents  à avoir des ABAP, lecture est faite de la note ministérielle ; les gardes d’enfants peuvent être accordées à des agents dont les enfants sont en crèche, maternelle et élémentaire sous réserve des nécessités de service et de l’accord du manager ; la date de fin de cette mesure est le 26 avril.

Pour les personnes vulnérables, ou qui pourraient propager le virus, ils doivent fournir un justificatif pour éventuellement être en ABAP.

Télétravail

Les managers doivent également pouvoir bénéficier du TLT même si c’est compliqué pour les petites agences.

Prise d’ABAP en demi-journée ? L’agent qui souhaite télé travailler une demi-journée, pose du TLT pour la journée complète et il fait ce qu’il peut. La gestion à la demi-journée du télétravail est compliquée administrativement.

La nécessité de service : continuité de service ; si cela était nécessaire, il pourrait être demandé à certains agents qui ont des enfants de moins de 12 ans de télé travailler pour assurer la continuité de service ; pour autant, il n’y a que 33% des conseillers qui ont des enfants de moins de 12 ans.

Organisation du travail

Pas de retour au PRA1 ; néanmoins, si cela est nécessaire possibilité de recourir au vidéo portier pour réguler les flux.

Sur les activités collectives : c’est en miroir de ce que nous demandons aux prestataires, si possible en distanciel et sinon en respectant les mesures barrières.

Les formations qui doivent être maintenues sont les formations prioritaires et seulement celles-ci.

L’activité des agents de Pôle emploi ne permet pas d’obtenir une dérogation pour que les enfants des agents pour qu’ils puissent avoir accès à l’école classique.

Rappel du décalage de certains projets : CR, rapprochement PE/CAP, reprise du pack de démarrage à l’issue de la crise

Santé et soutien psychologique

Les déclarations des clusters : il existe un guide qui précise les mesures pour les établissements ; si cluster : informer l’ARS, la médecine du travail, les agents et le CSE ; désinfecter le site ; il n’y a pas à faire de déclaration d’accident du travail à faire.

La vaccination : on en reparlera quand la capacité à vacciner sera plus large et la direction saura organiser de la souplesse si nécessaire.

Recours au psychologue : les agents peuvent y avoir recours autant qu’ils le souhaitent.

Malakoff  vient de préciser : 4 séances de psychologues sont à disposition des agents en plus de celles prévues dans le contrat.

 

La CFE-CGC Métiers de l’emploi a remercié la DG pour les évolutions apportées à la note RH avec notamment les éléments qui permettent une harmonisation des consignes RH de celle-ci entre salariés public et privé, suite aux précisions apportées par le gouvernement ce week-end.

Nous avons sollicité la DG quant à l’attention particulière envers les ELD pour qu’ils ne soient pas les seules à être contraintes au présentiel, le télétravail doit être possible pour tous ; nous demandons également, comme lors de la réunion DSC qu’une souplesse existe quant à la pose des congés sur cette période suite aux annonces du chef de l’Etat.

 

La DG nous répond qu’il est nécessaire d’assurer une présence managériale sur site mais Jean-Yves CRIBIER rajoute que les ELD doivent pouvoir bénéficier également du télétravail, en prenant en compte le principe d’un roulement au sein de l’ELD. La DG reconnaît les difficultés rencontrées par les ELD pour maintenir et organiser une organisation sur site.

Publié dans csec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :