2ème réunion "article 48" (retraite)

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

La deuxième réunion article 48 s'est tenue le vendredi 19 novembre 2010. Pour rappel, la question principale est de savoir à quelle caisse de retraite seront affiliés les agents exRac (les nouveaux recrutés, les agents publics et les optants sont ou restent à l'IRCANTEC).

 

Cette réunion avait pour but, en la présence des actuaires désignés par les organisations syndicales, de définir et de se mettre d'accord sur les données nécessaires.

 

Comme lors de la première réunion, la CFE-CGC métiers de l'emploi est intervenue pour rappeler qu'elle ne voyait pas comment une négociation pouvait imposer une décision à des organismes extérieurs. De plus, voyant que le président de séance (le DGA RH) n'en parlait pas, la CFE-CGC métiers de l'emploi a évoqué le courrier commun des 3 présidents de l'IRCANTEC, de l'AGIRC et de l'ARRCO adressé au Directeur Général de Pôle Emploi fin octobre et dans lequel il est indiqué sans ambiguité que le régime de destination pour les agents exRac doit être l'IRCANTEC.

Pour nous, l'important n'est pas de faire semblant mais plutôt de faire en sorte que les agents concernés soient informés, rassurés et qu'ils soient accompagnés vers ce changement. Nous avons aussi rappelé qu'une question importante reste: les retraités actuels ou ceux en passe de l'être très prochainement.

 

Le DGA RH rappelle que le statut de Pôle Emploi a été confirmé au plus haut lieu (Conseil d'Etat) et que le décret n'a pas été contesté (l'argument principal repose en effet sur ce point). Concernant le courrier des 3 présidents, il nous dit ne pas l'avoir sous la main et qu'il appartient au Directeur Général.

 

L'actuaire de la Direction Générale, nous a fait une première présentation qui est en fait une base de travail. Cette présentation, même incomplète donne des premiers éléments clairs montrant que l'IRCANTEC coûte moins cher en cotisation et a globalement un meilleur rendement. Malgré tout, les actuaires des organisations syndicales ont fait des remarques et des demandes.

Ils souhaitent avoir des cas plus parlants, concrets, bref correspondant plus à la réalité en intégrant par exemple des élements liés à l'évolution de carrière, la durée de vie... Il y a donc encore du travail pour rendre tout cela plus clair.

   

D'ici la prochaine réunion, prévue le 7 décembre, les actuaires vont se contacter afin d'avoir au final des études qui puissent être comparées entre elles.

La commande passée par le CFE-CGC métiers de l'emploi et l'UNSA à notre actuaire commun (le cabinet FIXAGE) est de se concentrer sur ce travail de simplification pour rendre le transfert simple et compréhensible pour tous.

 

Publié dans Retraite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :