CCE du 16 juin 2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Un CCE ordinaire s'est déroulé hier. Pour rappel, il s'agissait du même ordre du jour que pour le CCE initialement programmé le 4 mai 2010 (voir cet article).

 

Que dire si ce n'est qu'encore une fois, nous n'avons pas pu aller bien loin !

 

En effet, dès le premier point (approbation des Procès Verbaux), le conflit Direction/CFTC sur le nombre d'élus titulaires/suppléants a ressurgi. Les tribunaux trancheront.

 

Le point 2 était un point d'actualité fait par le DG. A ce moment, celui-ci nous annonce 4 sujets :

  • Le plan Rebond
  • Neptune
  • les négociations/accords en cours
  • le réseau Pôle Emploi 2012

Autant vous dire tout de suite que nous n'avons pas pu dépasser le premier point !!! En effet, le DG avait prévu de dérouler ses 4 sujets et de prendre ensuite la globalité des questions. Cette méthode a tout de suite reçu un refus, chaque organisation syndicale voulant pouvoir intervenir point par point. Cette demande a été rejettée par le DG et nous sommes alors partis dans une série de suspensions de séance, alternativement demandées par des OS ou par le DG.

 

Certaines OS ont voulu rentrer dans un processus de délit d'entrave à l'encontre du DG, ce que la CFE-CGC a refusé, suivi ensuite par l'UNSA. Une délibération est alors sorti en milieu de journée mais n'a été votée qu'en fin de journée ! Entre temps, deux organisations syndicales ont fait volte face (FO et la CFDT).

Vote de cette délibération :

  • POUR : le SNU, SUD, la CGT, la CFTC et le SNAP (soit 10 voix). 
  • CONTRE : CFE-CGC (2 voix)
  • ABSTENTION : CFDT (2 voix)
  • NPPV : FO (4 voix)

Remarque : il n'y avait que 18 votants sur 20, le membre UNSA étant absent ainsi qu'un membre CFDT

 

Position de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi : dès le départ nous avons dit au Directeur Général que ce sujet était sérieux et que nous avions des questions à poser avant d'aller vers une alerte. Nous souhaitions débattre rapidement dans un premier temps sachant qu'en l'absence d'informations détaillées et préalables, il fallait que ce point soit rapidement mis à l'ordre du jour d'une prochaine réunion (le dispositif étant en cours de déploiement). Le DG proposant de rajouter ce point à l'ordre du jour du CCE du 22 juin 2010 nous avons donc maintenu notre position et émis un avis négatif à la délibération.

Faut-il rappeler que ce dispositif, qui est une décision gouvernementale, a été voté majoritairement par les partenaires sociaux lors du conseil d'administration de Pôle Emploi.

Si nous déplorons fortement le fait que des dispositifs soient déployés sans passer par le CCE, les blocages répétitifs de l'instance ne nous aident pas à rentrer dans le fond des dossiers et à faire bouger et évoluer les choses.

Publié dans CCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :