Présentation

  • : CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • : Facile d'accès, ouvert à tous, ce blog est fait par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, pour vous informer au quotidien, de ce qui se passe dans Pôle Emploi.
  • Contact

Adhérer

Rejoignez-nous en 1 clic !

 

Bulletin d'adhésion
Mandat de prélèvement SEPA
Les statuts du syndicat

Suivez-nous sur...

Page Twitter de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  
Page facebook de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

Votre région

Cliquez sur la carte 

France DOM 200 bleu 4Vous souhaitez prendre contact avec un de nos élus ou représentants dans votre région, envoyez-nous un mail à :
syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

Calendrier

Calendrier social 2017 (màj 08/03/2017)

 

Adresse postale

CFE-CGC Métiers de l'Emploi
38 rue des frères Flavien
75020 Paris

Élections 2016-17

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 08:50

Pour rappel, ce CCE était la poursuite du CCE du 13 avril 2011. A cette date, nous en étions restés sur REPERE sans avoir terminé ce point (des questions étaient en attente de réponses). Depuis, nous avons reçu un document Questions/Réponses fait par la Direction Générale. La séance a donc repris sur ce même thème.

 

Dès le début, le secrétaire du CCE a rappelé le courrier des élus demandant de cesser instamment tout déploiement de REPERE tant que l'information/consultation du CCE n'était pas terminée. En réponse, Christian Charpy, qui présidait la séance, nous a dit qu'il n'y avait pas véritablement de déploiement de REPERE dans la mesure où il s'agit plutôt d'un assemblage de documents, d'organisations et de règles existantes ! Devant les vives réactions de la salle, il lachat qu'il était prêt à ce que le temps nécessaire soit pris concernant les organigrammes, sans oublier de préciser que cela était à condition que les discussions actuelles aient un début et une fin.

 

La CFE-CGC l'a alors interpelé sur le fait qu'il serait difficile de ralentir les choses... là où de nouveaux organigrammes sont déjà en place et dont la justification clairement affichée était REPERE. Le Directeur Général nous a alors fait une tentative de pirouette en nous disant que les organigrammes ne pouvaient pas être figés, oubliant un peu ses propos tenus quelques minutes plus tôt.

 

Monsieur Audiger a ensuite repris les questions et a commenté les réponses de la Direction Générale :

  • Les métiers de la liquidation ont toute leur place dans le document. Les agents concernés sont aussi concernés par tout ce qui concerne la gestion relation clients
  • Il nous a fait une tentative de démonstration sur la meilleure efficacité des plateformes (réponses mieux personnalisées...) !...Pour lui la mise en place de plateforme n'est pas opposée à la personnalisation.
  • REPERE s'ouvre sur 2 principes : personnalisation et accessibilité
  • Concernant la marge de manoeuvre, nous dit que selon, les interlocuteurs REPERE, est trop ou pas assez cadrant. REPERE ne fait que rappeler les règles existantes. Cette phrase fut alors complétée de : "la restriction est l'exception, la liberté est le principe".
  • Taux d'encadrement : à aucun moment REPERE ne fixe une cible mais rappelle plutôt la forme.
  • Mode de management : REPERE rappelle les différents aspects du management. Dans le lot, il y a le pilotage et le suivi de l'activité des agents
  • C'est à la demande même des agents que les entretiens de suivi d'activité se font, ce qui les sécurise.

 

Intervention de la CFE-CGC :

  • Nous avons clairement le sentiment d'être dans l'incompréhension. D'un coté, une Direction pour qui il ne s'agit que de choses existantes, de l'autre, l'ensemble des membres du CCE qui y voient un élément réellement structurant, voire restructurant et qui déjà, dans certains établissements, a de réelles conséquences. Nous avons clairement l'impression que la Direction nous dit que nous n'avons pas compris le projet !
  • Pour nous, REPERE comprend de véritables changements comme par exemple la taille des équipes ou la disparition des adjoints.
  • Il est surprenant de voir REPERE se baser sur des fiches métiers en cours de présentation alors que des réunions et des négociations sont en cours sur ce thème.
  • Concernant le Questions/Réponses, nous n'y retrouvons pas nos craintes et interrogations notamment concernant la perte des expertises et la taylorisation des tâches. Et que dire de la dégradation des conditions de travail !
  • En conclusion, si comme le dit la direction, "rien ne change", pourquoi REPERE ?

 

Réponses de Christian Charpy :

  • Les plateformes ne sont pas là pour gérer les recours des radiations
  • Concernant les métiers, il rappelle que cela fait parti des prérogatives de l'employeur
  • L'offre de service initiale reste en cours
  • Maillage territorial : le document REPERE rappelle les principes de la convention tripartite (80% des Demandeurs d'Emploi à moins de 30 minutes d'une agence). Concernant les points relais, cela ne relève pas du CCE mais des Instances Représentatives du Personnel locales.
  • Organigramme : cela se fera au fur et à mesure des choses (mouvements ?) et des instances représentatives. 
  • La liquidation se fait en agence locale
  • Ne dit pas que REPERE n'a pas d'impact sur les organigrammes, mais renvoie sur les instances locales
  • Rôle des REP : par rapport à l'EPA, oui nous avons dit que les REP ont une responsabilité hiérarchique sur les agents. L'EPA arrive donc logiquement dans leurs activités car ils sont plus proches des agents de terrain et de leurs activités
  • REFERENCE : ce document n'est pas terminé et traite de sujets différents (parle de principes généraux d'organisation)
  • Sites inférieurs à 15 : ils ont vocation à être complétés jusqu'à 15 ou à être transformés en point relais

 

  La séance s'est terminée sur le sujet de REPERE et reprendra lors du CCE du 7 juin (reste OCEAN, GOA et ODIGO).

Publié par la CFE-CGC métiers de l'emploi - dans CCE