CCE du 3 novembre 2011

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Pour rappel, ce CCE avait pour un seul et unique point à son ordre du jour : le règlement intérieur du CCE.

 

Il y a deux façons pour rendre compte de ce qui s'est passé durant ce CCE.

 

La première, la plus simple, est de dire que le règlement intérieur du CCE a -enfin- pu être adopté (10 pour (élus CFE-CGC, CFDT, FO et UNSA), 9 contre (élus SNU, SUD et CGT), et 1 non participation au vote (élu CFTC)). Il était temps que le CCE puisse enfin se doter d'un règlement intérieur alors que la fin de la mandature actuelle est dans maintenant moins d'un an !

Plus important encore, la commission HSCT du CCE, prévue par la CCN, va enfin pouvoir se réunir. Pour rappel le Directeur Général y avait trouvé un intérêt soudain suite à la prise d'otage (il n'était pourtant pas si pressé que cela juste avant cet évènement) !

 

La deuxième façon de vous relater cette réunion est à nos yeux plus grave. A l'image des difficultés du CCE a fonctionner correctement, certaines organisations syndicales, insatisfaites par le projet de règlement intérieur qui allait être proposé au vote, sont alors entrées dans un processus visant à ce que le vote ne puisse avoir lieu. Pour eux, il fallait recommencer la lecture article par article, obtenir plus de moyens, demander des documents... Bref la même recette qui nous avait amené à 1 an de la fin de la mandature sans règlement intérieur... donc sans moyens !

Oui il y a toujours une déception entre ce que l'on espère obtenir et ce que l'on obtient, c'est la règle d'une négociation, mais faut-il pour autant ne pas avancer ?

Ce que nous déplorons dans ce qui s'est passé hier, c'était la tentative de bloquer le fonctionnement du CCE afin que le vote ne puisse avoir lieu. Tout était bon pour aboutir à cela : interventions successives pour tenir des propos similaires, demande de voir le courrier délégant la présidence à Mr Rashid, demande de vote à bulletin secret, prise de paroles successives...

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi tient à déplorer que le syndicalisme (ou plutôt une certaine forme de syndicalisme) ne soit pas sorti grandi de cette réunion, c'est le moins que l'on puisse dire ! Mais, c'est aussi ce qui nous motive à continuer d'agir... autrement.

 

Publié dans CCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :