CCE du 6 février 2012

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Ce CCE était la poursuite de l'ordre du jour du CCE du 2 février 2012. Contrairement à ce dernier, ce n'est pas le Directeur Général, Mr Bassères qui a présidé cette séance mais son DGA-RH, Mr Cribier.

 

Point 1

Le premier temps de l'ordre du jour n'ayant pas été épuisé le 2 février, Mr Cribier a abordé la question des 1000 CDD faisant suite au sommet du 18 janvier 2012.

 

Ces 1000 CDD, recrutés à partir du 1er mars seront opérationnels à compter du 1er avril sur de l'accompagnement de demandeurs d'emploi avec 24 mois sans activité ainsi que sur de l'accueil. Il seront formés.

 

Nous n'avons pas eu à ce stade la répartition entre les région (pourtant décidée le 25/01/2012).

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Ce ne sont pas des CDD dont nous avons besoin mais des CDI car le besoin est là et pour longtemps.
  • Nous avons vu en CPNF car rien n'était prévu durant leur formation sur le champ de l'indemnisation. C'est dangereux car il s'agit là de la question principal à l'accueil.

 

Mr Cribier, DGA-RH :

  • LE DG s'est battu pour avoir plus de 1000 CDD, c'est déjà cela.
  • / à la baisse des effectifs en 2011 de 1800 postes, il répond que de 2008 à 2011 c'est +3000 ETP qu'il faut compter, sans prendre en compte le SAE...
  • Consigne a été donné aux DR de regarder le vivier des anciens CDD tout en faisant attention au délai prévu entre 2 contrat pour ne pas prendre le risque d'une requalification en CDI !
  • L'Etat a versé 39m€ pour 2012 ce qui correspond exactement à 10/12ème (de mars à décembre). Malgré tout, Pôle emploi a décidé de faire des contrats de 12 mois, anticipant sur les 11m€ de 2013.
  • Ces agents seront embauchés au coefficient 170 avec la progression prévu à la CCN compte tenu de leurs activités.
  • Concernant le temps CDD de 5%, il nous dit que nous en serons très proche.
  • Rappelle que sur les derniers recrutement CDI, 90% sont en fait d'anciens CDD
  • Ces CDD iront en priorité pour le suivi des demandeurs même si, en fonction d'une expérience similaire éventuelle (ancien CDD°, ils pourront aussi aider à l'accueil.
  • Le choix a été fait de commencer par la formation
  • Ne nie pas la contrainte immobilière. Aux DR de trouver des solutions ce qui pourrait être difficile en particulier sur des sites multilocalisés

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • A la vue de la confusion dans les réponses sur le suivi et l'accompagnement, il est grand temps que le travail sur une nouvelle offre de service soit fait, car, que ce soit pour les agents ou les demandeurs d'emploi, c'est le grand flou.

 

Point 2 - Présentation de la méthodologie d'élaboration du plan stratégique

Intervention sur ce point de Mr Cazenave, Directeur de Cabinet de Mr Bassères.

 

Lors de notre première rencontre avec Mr Bassères, celui-ci nous a fait part de sa volonté de construire un plan stratégique pour les 3 prochaines années. Ce plan, il compte l'élaborer avec de multiple acteurs, dont les organisations syndicales. Plus encore, les agents seront consulté sur ce sujet (métiers, outils, gestion RH, vision au sens large de Pôle Emploi...). Cette consultation pourrait intervenir très tôt. En effet, ce plan stratégique est là pour aider à l'élaboration de l'offre de service, qui devra obligatoirement être présentée au Conseil d'Administration de Pôle Emploi avant fin juin 2012, comme le prévoit la convention tripartite.

 

Ce plan stratégique serait décliné en 7 axes (personnaliser l'offre de service aux DE, Personnaliser l'offre de service aux entreprises, agir à proximité des territoires, développer la performance de l'organisation au profit de l'accompagnement des DE, se doter d'un nouveau contrat social, optimiser les systèmes d'information, enrichir notre capacité d'innovation et notre contribution aux réflexions sur les politiques de l'emploi).

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Nous sommes dans un processus voulu par le Directeur Général, mais, à partir du moment où les organisation syndicale font parti du processus, nous voulons être des acteurs écoutés et non pas regarder et commenter les décisions. 
  • Le rôle et l'implication des organisations syndicales ne nous semble pas très clair. Nous avons besoin d'assurances sur notre participation et sur l'écoute que vous aurez ! 
  • Attention par rapport à la consultation du personnel car une autre consultation a eu lieu sur un autre sujet et il faudrait éviter les confusions.

 

Mr Cazenave :

  • Nous assure que la Direction veut pouvoir échanger avec les organisations syndicales sur le contenu des 7 axes.
  • Contrat social : il s'agit des actions et des priorités dans le domaine RH pour les 3 prochaines années.
  • Assistance externe : CAP Gemini a été choisi mais n'interviendra que sur le champ de l'aide technique ce qui est nécessaire compte tenu des délais courts.

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Nous attendions ce plan stratégique mais nous insistons sur le fait que la Direction Générale doit bien avoir en tête que ce qu'elle propose devra impérativement être suivi d'actes.
  • Nous ne voulons pas nous rendre compte que tout est déjà bouclé !
  • Nous ne voulons pas de cogestion, mais nous voulons pour discuter, proposer et amender.
  • La CFE-CGC est prête pour participer à ce processus.

 

Point 3 - EPA

L'ordre du jour prévoyait la consultation sur ce point qui n'en était pas à son premier passage en CCE. Le problème est qu'une délégation était entièrement absente, la CGT. La Consultation a donc été reportée... encore !

 

Malgré tout nous avons eu quelques avancées, certes timides mais importantes, notamment suite à une intervention de la CFE-CGC.

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Le délai de prévenance de 5 jours est largement insuffisant surtout à la vue de la planification à plusieurs semaines dans les sites. Nous demandons toujours 1 mois.
  • Le temps de préparation est aussi largement insuffisant (1 heure). Nous demandons toujours 1/2 journée.
  • REP : il y a un véritable problème pour ces agents pour qui la tenue de ces entretiens sera une nouveauté. Il y a un problème de posture à laquelle la formation à l'entretien ne pourrait suffire.
  • Le questionnaire est parfois assez flou à remplir surtout qu'en parallèle il est difficile de définir les métiers ! Soit l'outil est imprécis soit l'accompagnement est insuffisant !
  • Nous alertons la Direction que, dans les circonstances actuelles, il faut faire extrêmement attention à cet outil qui est utile, nécessaire mais pour lequel les alertes précédentes amènent à la prudence.

 

Mr Cribier :

  • Nous souhaitons que ce soit le n+1 qui mène l'entretien car, agent de maîtrise ou cadre, c'est celui qui est le plus en contact avec l'agent
  • REP : est sensible la question de la difficulté de la postur.
  • Est d'accord avec la remarque de la CFE-CGC pour faire une autre proposition sur le délai de prévenance et le temps de préparation. Il trouve effectivement que c'est peu.
  • Précise que le CCE a une information/Consultation, que les CHSCT auront une information/consultation et que les CE auront une information.

Publié dans CCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :