Compte rendu du CCE ordinaire du 23 mai 2013

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Rappel de l'ordre du jour de ce CCE ordinaire :

  1. Approbation des procès verbaux des 10, 22 et 23 avril 2013
  2. Amélioration du dispositif de conception des outils SI et de leur appropriation.
  3. Recueil d’avis sur le dossier présenté relatif à la mise en place des pilotes portant sur le projet 100% Web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des DE.
  4. Information sur les résultats de l’appel à candidature du projet « TMT».
  5. Information sur le projet « Planification ».
  6. Présentation du bilan EPA.
  7. Information sur la dévolution des biens de la CNGASC et du FNOS.
  8. Questions diverses.

 

Cette séance fut présidée par Mr Cribier, DGA-RH.

 

Point 1 - Approbation des procès verbaux des 10, 22 et 23 avril 2013

Point reporté. Certaines organisations syndicales ont fait part en séance de demandes de corrections.

 

Point 2 - Amélioration du dispositif de conception des outils SI et de leur appropriation.

Il s’agit là aussi d’un point résultant de la mise en œuvre de Pôle Emploi 2015.

La Direction introduit le sujet et revient plus particulièrement sur la journée de fermeture prévue pour travailler sur l'appropriation des outils. 

 

Interventions de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi 

  • Comme les autres organisations syndicales, nous nous interrogeons  sur le hiatus existant entre  l'intitulé du point à l'ordre du jour et le contenu du document remis aux membres du CCE.
  • Nous attendions au moins autant d’éléments sur l'amélioration de la conception des outils SI que d’éléments concernant leur appropriation. Or le dossier ne traite au final que de ce second point !
  • Il y aura 3 versions de SI en 2013. Y aura-t-il à partir de maintenant une journée d'appropriation à chaque fois ?
  • Si la journée de fermeture peut être considérée comme une solution nécessaire elle n’est pas suffisante pour les régler toutes les  situations. Les besoins peuvent être très différents selon les métiers et les parcours des agents. Il faut donc une seconde étape d’appropriation.
  • La question de la mise en oeuvre, qui n’a pas été abordée est tout aussi importante que la conception et l’appropriation.
  • Enfin, nous restons très dubitatifs quant la façon dont sera appréciée l'efficacité de cette journée.


 

Réponses de la Direction aux questions des membres du CCE : 

  • La Direction confirme que le sujet du jour ne traite que de l'appropriation. 
  • Le rôle du RRA est majeur dans le dispositif d'appropriation (La direction en profite pour ajouter que le parcours de formation du RRA a été approuvé en CPNF (11 pour, 1 contre et 1 abstention)).
  • Les prochaines versions du SI sont prévues pour la mi-juin et la mi novembre.
  • Dans les évolutions, il y a des parties majeures, d'autres mineures et enfin des parties purement techniques.
  • Le besoin d'appropriation peut être différent selon les versions et  l'importance des changements apportés.
  • Cette journée ne sera pas comptabilisée comme du temps de formation.
  • Les DR ont la responsabilité des modalités de la mise en œuvre de cette journée (choix du jour, de la date, etc.). Certains pourront choisir la demie-journée de fermeture hebdomadaire, d'autres choisiront un autre jour.
  • L objectif de cette journée de fermeture sera exclusivement  réservé à l'appropriation.
  • On fera un état des lieux pour constater les difficultés, les échecs , les manques... Ce dispositif a pour but de construire un socle plus homogène de connaissances. Des compléments et  des rattrapages pourront être envisagés pour les absents...
  • Pour tenter de combler l’absence d’information sur la conception, M. Cribier se lance dans l'explication du processus (mais cela ne répondaitpas à la question de l'amélioration de la conception !).
  • Il faudra tout évaluer pour voir si la méthode est efficace ou pas et quelles peuvent être les améliorations. D'ailleurs certains DR aurait émis l'hypothèse de deux demi-journées espacées dans un court espace temps, avec une mise en oeuvre intermédiaire sur laquelle on reviendrait ensuite.
  • Chaque livraison (du SI) peut nécessiter des modalités différentes d’appropriation.
  • Les versions SI2 et SI3 ne seront pas impactées par la nouvelle réglementation assurance chômage. Ce ne sera pas avant 2014. On ne peut pas anticiper sur le contenu et les changements avant l'aboutissement des négociations.
  • Cette journée de fermeture ne se substitue pas aux demi-journées de fermeture utilisées pour d'autres besoins (rattrapage de production...).
  • Les pilotes permettront avant tout de vérifier la capacité technique des bases d'entraînement.

 

Point 3 - Recueil d’avis sur le dossier présenté relatif à la mise en place des pilotes portant sur le projet 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des DE.

C’est la quatrième fois que le sujet arrivait en CCE.

Avant le vote, suite à la proposition faite par la Direction lors de la réunion précédente, nous avons eu une longue discussion sur la possibilité d'un accompagnement par un expert. Cet accompagnement porterait sur les 7 pilotes et permettrait d'avoir un double regard, à la fois pour la Direction et pour les organisations syndicales, ceci avant le déploiement du projet définitif.

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi a toujours été favorable à ce genre de démarche. Plus encore, elle a toujours été moteur pour proposer de pouvoir travailler en amont et préalablement sur ces questions.de ce fait, elle ne peut qu’adhérer à cette proposition.

 

Vote (19 votants) :

  • 8 votes Pour (élus CFE-CGC, CFTC, FO et SNAP)
  • 3 votes Contre (élus CGT)
  • 7 abstentions (élus SNU, CFDT et SUD)

 

Explication de vote de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi :

Depuis le début de l'examen de ce dossier, la CFE-CGC Métiers de l'Emploi a affirmé accueillir favorablement le principe du 100 % Web. Il nous semble accompagner l'évolution de notre société et de son environnement technologique maintenant fortement présente dans une large majorité de foyer. C'est pourquoi nous avons apporté aujourd'hui un avis favorable en CCE.
Malgré tout, nous tenons à affirmer plusieurs points :

  • l'hypothèse n°2, de plateforme, nous semble compliquée et ne pas répondre à tous les besoins notamment en cas de besoin d'entretien physique.
  • nous restons toujours dans l'incompréhension concernant le changement de conseiller en cas de changement de modalité dans le même accompagnement.
  • nous prenons cette modalité comme une modalité complémentaire, dont l'objectif est d'apporter un outil nouveau répondant à des besoins modernes. Par contre, nous resterons vigilants à ce que les bonnes intentions d'aujourd'hui ne transforment pas le dispositif pour atteindre d'autres objectifs amenant par exemple à déshumaniser les relations avec les demandeurs d'emploi voire à l'extrême à réduire les effectifs.
  • nous maintenons notre alerte sur la nécessité d'un aménagement de toutes les solutions, en site local ou en plateforme. Ces aménagements doivent être spécifiques à chaque situation et viser une réduction maximale des nuisances entre agents sur cette activité mais aussi vis à vis des autres activités voisines.

 

Point 4 - Information sur les résultats de l’appel à candidature du projet « TMT».

Tout d'abord, il semble utile de rappeler que TMT veut dire : Transparence du Marché du Travail. Il s’agit là encore d’un sujet découlant de la mise en œuvre de Pôle Emploi 2015.

L'appel d'offre comprenait 2 lots (explications extraites du dossier de présentation) :

 

lot 1 - offres :

Agrégation

Les offres des différents partenaires (y compris celles de Pôle emploi) sont disponibles sur le site pole-emploi.fr qui devient de fait un agrégateur ou métamoteur d’offres. La qualité des informations fournies par le partenaire détermine le niveau d’intégration : recherche simplifiée, recherche avancée. Le candidat postule sur le site du « détenteur de l’offre ».

Diffusion ciblée ("push")

Pôle emploi permet la diffusion de certaines offres vers les nouveaux partenaires: les offres PE sont extraites (panel restreint à certaines offres sur quelques entreprises et DR) puis transférées aux partenaires. Le candidat postule sur le site du « détenteur de l’offre d’emploi ».

Accès libre ("pull")

Pôle emploi ouvre ses données à l’externe pour permettre à ses partenaires de récupérer tout ou partie de la base des offres et ainsi de les publier par la suite sur leurs propres canaux (démarche open data).

 

lot 2 - CV :

Diffusion ciblée ("push")

Pôle emploi permet à des DE en accompagnement guidé dématérialisé, selon leur profil et éventuellement sur suggestion du conseiller, de diffuser leur CV à des partenaires sélectionnés. Les CV ainsi diffusés seront intégrés dans les CVthèques des partenaires et de fait accessibles aux entreprises.

Accès libre ("pull")

Par le biais d’un service de diffusion de CV, Pôle emploi permet à tout DE de rendre son CV accessible par des sites partenaires et publiés sur leurs sites / services. 

 

La Direction nous a expliqué les critères d'évaluation (qui comprenaient 10 000 offres avec des doublons et des éléments discriminatoires pour évaluer la capacité de contrôle qualité des candidats).

 

Sur le lot 1, 8 sites ont été choisis (3 en juin, 3 en septembre et 2 en novembre)

Pour le lot 2, 4 sites sont retenus (2 en novembre et 2 en janvier 2014).

 

Les sites n'ont pas tous le même fonctionnement ni la même technique. Certains sont des pures sites emploi alors que d'autres sont des agrégateurs. Certains sont plus spécialisés sur un domaine (ex : ETT et d'autres sur une méthode (plus réseau social)).

 

Intervention de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi : 

  • Quelles sont les régions pilotes (lot 2) 
  • Si il y a contrôle de la redondance entre les sites et Pôle Emploi, quid de cette redondance entre les sites ? 
  • Enfin l'appropriation annoncée vers juin/juillet nous parait arriver à un moment déjà très chargé !

 

 

Réponses de la Direction aux questions des membres du CCE :

  • La Direction rappelle que la présentation du jour concerne l'appel d'offres, le sujet ayant déjà été traité en mars en CCE. 
  • Gestion des doublons : 
    • Si une entreprise confie son offre à Pôle Emploi et à un autre site, l'offre d'emploi restituée sur pole-emploi.fr sera celle de Pôle Emploi. 
    • Si une offre est sur un site emploi et sur un agrégateur, on ne présentera que l'offre du site emploi. 
    • Si plusieurs sites ont la même offre, on mettra la liste des sites concernés. 
  • Le détail et le contact se fera auprès du site d'origine de l'offre. De la même manière, un demandeur qui voit une offre sur un site emploi, devra venir sur le site pole-emploi.fr pour déposer sa candidature. 
  • La plupart des sites veulent aller progressivement (pour s'assurer du consentement de leurs clients) vers l'élargissement de la diffusion à d'autres sites. 
  • Les réponses sur la question des doublons amènent aussi à répondre sur le suivi des offres. 
  • Nous n'aurons pas le retour des actions d'un demandeur d'emploi sur une offre agrégée à Pôle Emploi mais non prise par Pôle Emploi.    
  • Les deux régions pilotes sur le volet "offres" pour tester la multidiffusion seraient Pays de la Loire et Poitou-Charentes (en attente de confirmation pour cette dernière). Si celle-ci n'y va pas, la région Languedoc-Roussillon serait sur les rangs pour la remplacer. 
  • Seule l'agrégation commence au mois de juin. 
  • La gratuité va bien évidemment jusqu'à la candidature. 
  • Détection des doublons : il s'agit de procédés techniques sur lesquels des points et bilans seront régulièrement faits.   

Point 5 - Information sur le projet « Planification ».

Pôle Emploi 2015 prévoyait un travail sur la simplification de la planification.

Si les premières explications fournies dans le dossier semblent logiques (accompagnement des offres de service pour les demandeurs d'emploi et les entreprises et unification de la nomenclature), il est rapidement devenu évident que les membres du CCE avaient du mal à comprendre le dossier.

Nous avons tous exprimé notre difficulté à entrevoir les gains envisagés, à voir comment au quotidien, pour les managers mais aussi pour les agents utilisateurs de ces planings, la simplification serait effective.

Personne ne s’est opposé à un changement sans doute souhaitable au sujet de la planification mais nous avons pu constater une incompréhension globale à évaluer les gains promis.

La version informatique serait unique et la mise à jour est prévue pour la mi-juin. Pour la Direction, il serait éventuellement envisageable de retirer cette mise à jour afin de travailler le sujet dans une réunion complémentaire.

La très large majorité des organisations syndicales a approuvé cette démarche de bon sens. En effet, devant les difficultés de compréhension du dossier  rencontrées en CCE, on peut facilement imaginer que sa mise en œuvre serait délicate et l’atteinte des objectifs difficile.

Sujet à suivre donc... 

 

Point 6 - Présentation du bilan EPA.

Point non traité faute de temps.

 

Point 7 - Information sur la dévolution des biens de la CNGASC et du FNOS.

Point non traité faute de temps.

 

Point 8 - Questions diverses.

Point non traité faute de temps.

 

 

Prochain CCE : le 11 juin 2013

 

Publié dans CCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :