Présentation

  • : CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • : Facile d'accès, ouvert à tous, ce blog est fait par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, pour vous informer au quotidien, de ce qui se passe dans Pôle Emploi.
  • Contact

Adhérer

Rejoignez-nous en 1 clic !

 

Bulletin d'adhésion
Mandat de prélèvement SEPA
Les statuts du syndicat

Suivez-nous sur...

Page Twitter de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  
Page facebook de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

Votre région

Cliquez sur la carte 

France DOM 200 bleu 4Vous souhaitez prendre contact avec un de nos élus ou représentants dans votre région, envoyez-nous un mail à :
syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

Calendrier

Calendrier social 2017 (màj 08/03/2017)

 

Adresse postale

CFE-CGC Métiers de l'Emploi
38 rue des frères Flavien
75020 Paris

Élections 2016-17

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 13:56

Cette troisième réunion avait pour objet de terminer la première lecture du texte (à partir de "VII - Information et communication" jusqu'à la fin). Comme d'habitude chaque organisation syndicale a fait part de ses remarques.

 

Éléments demandés par la CFE-CGC :

  • Information et communication : il est important que cette communication soit accessible à tous les handicaps.
  • Recours à la prestation externe : cela manque d'objectifs concrets et se pose aussi notre question de faire en sorte que l'on puisse s'adresser à tous les handicaps ! Le chapitre sur les 6% n'est pas très clair : si nous comprenons que la déclaration officielle comprend les dépenses externes faites, l'employeur pourrait tout à fait se fixer un objectif de 6% de personnes handicapées, avant intégration des prestations externes.
  • Amélioration de la qualité de l'intégration du handicap : nous n'avons pas vraiment compris le sens et l'objectif de ce paragraphe.
  • Mission nationale handicap : le bilan devrait remonter au CCE
  • Les conseillers interrégionaux à l'intégration : nous demandons à ce qu'il soit explicitement indiqué de qui ils dépendent (cf les motivations de leur création).
  • Les correspondants régionaux handicap : les modalités pour les joindre doivent être facilement accessibles à toutes les personnes handicapées, quelque soit le handicap.
  • Commission paritaire de suivi : nous nous demandons s'il ne serait pas intéressant d'avoir la présence d'un médecin de prévention/du travail et d'une assistante sociale
  • CHSCT : si l'on parle des CHSCT, qu'en est-il du rôle de la commission HSCT du CCE qui attend toujours d'être installée ?
  • Durée et formalités : nous nous posons la question du coté "indéterminé" sachant que le code du travail, pour des accords de branche parle de négociations tous les 3 ans.

 

Quelques éléments de réponse Monsieur Rashid :

  • Il accepte de clarifier la phrase afin que le taux de 6% soit à atteindre sans prendre en compte les prestations externes.
  • Il propose que les correspondants handicap soient aussi les interlocuteurs des agents qui souhaitent faire les démarches vers une reconnaissance de handicap.
  • N'est pas opposé à ce que le bilan soit transmis au CCE qui décidera (ou pas) de passer commande à sa commission HSCT.
  • Propose que les indicateurs de suivi soient validés en commun.

 

Commentaires : nous sommes face à une négociation étrange. La Direction ne veut pas prendre le temps, va vite et ne propose au final que très peu d'éléments forts à négocier. Nous n'avons pas eu le bilan de la situation avant la première réunion mais entre la première et la deuxième, alors que la lecture du texte avait déjà commencé ! Enfin, après seulement 2,5 jours, la direction semble vouloir en terminer le 16 septembre qui serait la dernière réunion.

 

La CFE-CGC a clairement dit que nous allons avoir besoin de temps à la rentrée pour lire la prochaine version du texte et faire des propositions et demandes complémentaires, basées sur le bilan donné en cours de négociation.

 

La CFE-CGC, devant les positions prises par la direction et certaines organisations syndicales, est aussi intervenue au sujet du télétravail qui doit être une véritable solution de maintien d'une personne handicapée en emploi. Penser ou croire qu'être en télétravail c'est imposer à une personne de travailler à distance et d'être coupée d'un collectif, est très éloigné de ce que doit être le télétravail qui est avant tout une solution individuelle à une problématique individuelle. Le télétravail n'est pas une modalité tout ou rien mais offre de multiples possibilités d'adaptations. Nous refuserons la facilité et la caricature sur ce sujet et demandons un texte qui ose vraiment sur ce thème.

 

Rendez-vous maintenant au 16 septembre pour la prochaine (dernière ?) réunion. Entre temps, une autre version du texte nous sera adressée : elle sera mise sur le blog dès que possible.

Publié par la CFE-CGC métiers de l'emploi - dans Handicap