Réunion de négociation sur l'OATT du 6 juillet 2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Une réunion a eu lieu le 6 juillet sur le projet d'accord OATT. Cette séance était un peu particulière dans la mesure où le Directeur Général n'était plus entouré de ses lieutenants habituels. En effet, Moïse Rashid et Dominique Blondel sont en arrêt maladie (nous leur souhaitons au passage un prompt rétablissement).

 

La séance était aux yeux de la direction et annoncé aux services RH comme la dernière et consacrée à la relecture. Au final, elle sera suivi d'une autre réunion de relecture (le 20 juillet) dans la mesure où nous nous sommes arrêtés à la page 5 (chapitre 2 / article 2).

 

Cette journée a permis de bouger ou d'éclaircir certains points :

  • Le DG est intervenu pour dire que l'employeur ne pouvait pas par sa seule décision revenir sur des avantages acquis. A titre d'exemple, les accords locaux de l'Aquitaine et des Pays de la Loire concernant la journée continue. D'autres régions sont certainement aussi concernée mais il faut toujours aussi pouvoir évaluer s'il s'agit d'un avantage acquis, ou pas !
  • Concernant les horaires, il faut se souvenir que ceux présents dans le projet d'accord, seraient ceux appliqués en cas d'échec des négociation régionales. Au final les horaires définis risquent de ne satisfaire personne. la CFE-CGC Métiers de l'Emploi a proposé au Directeur Général, qu'il intègre une deuxième série d'horaires décalée d'une demi-heure afin de permettre au région de choisir des horaires -un peu- mieux adaptés. Cela restera malgré tout une décision de la direction dans la mesure où il n'y aura pas eu d'accord.
  • La CFE-CGC Métiers de l'Emploi est aussi intervenu concernant  les agents qui dépassent les horaires, n'arrivent pas à les respecter... Nous demandons que l'application d'horaires fixes puissent faire l'objet d'un recours.
  • La CFE-CGC Métiers de l'Emploi demande toujours que  tous les jours RTT puissent se prendre par demie-journée. Nous ne comprenons toujours pas le blocage du DG qui ne propose cette modalité que dans la limite de 3 jours et est prêt à monter à 5 jours. Il se réfugie derrière une "'remontée" de sa ligne managériale qui lui ferait part de difficultés d'organisation des plannings. Cette explication nous laisse dubitatif dans la mesure où la quasi totalité des sites est organisé par demie-journée et où cela fonctionnait depuis plusieurs années dans l'ex-ANPE pour environ 30 000 agents. Nous pensons même au contraire que la possibilité de prendre les RTT et congés à la demi-journée apporte de la souplesse en terme de planification. 

Voilà pour quelques éléments, nous avons surtout obtenu des reports de réponse sans engagement ferme et définitif de leur prise en compte.

 

Il reste encore de très gros morceaux dont celui du forfait cadre. La CFE-CGC Métiers de l'Emploi ne comprend toujours pas la position de certaines organisations syndicales qui mettent en avant l'indice comme porte d'entrée à la possibilité d'opter ou pas pour le forfait cadres. Pour nous, c'est le métier qui compte et non le coefficient ou le cadre d'emploi. Vous êtes très nombreux à nous dire ne pas comprendre comment, selon que l'on soit sous statut public ou privé, selon son échelon ou indice, on peut dans la même activité, pouvoir se voir proposer le forfait cadre ou pas. Vous ne comprenez pas cette logique ? nous non plus !

 

La prochaine réunion aura lieu le 20 juillet. Au programme :

  • Chapitre 2 - Article 3 : Temps de travail des cadres
  • Chapitre 3 : Agent à temps partiel
  • Chapitre 4 : Modalité de mise en oeuvre du temps partiel annualisé
  • Chapitre 5 : Organisation adaptée aux agents de la DGA SI
  • Chapitre 6 : Déplacement professionnels
  • Chapitre 7 : Compte épargne temps
  • Chapitre 8 : Modalités d'application

Concernant le temps partiel, la CFE-CGC Métiers de l'Emploi a préparé une proposition pour obtenir un "90% dit RTT" sans que les agents aient à prendre sur leurs congés. Nous avons déjà donné les éléments au Directeur Général et nous les défendrons à le 20 juillet.

Publié dans OATT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :