Présentation

  • : CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • : Facile d'accès, ouvert à tous, ce blog est fait par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, pour vous informer au quotidien, de ce qui se passe dans Pôle Emploi.
  • Contact

Adhérer

Rejoignez-nous en 1 clic !

 

Bulletin d'adhésion
Mandat de prélèvement SEPA
Les statuts du syndicat

Suivez-nous sur...

Page Twitter de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  
Page facebook de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

Votre région

Cliquez sur la carte 

France DOM 200 bleu 4Vous souhaitez prendre contact avec un de nos élus ou représentants dans votre région, envoyez-nous un mail à :
syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

Calendrier

Calendrier social 2017 (màj 19/09/2017)

septembre 2017 
CCE extraordinairelundi 4 septembre 2017
CCE extraordinairemardi 5 septembre 2017
CCE extraordinairemercredi 6 septembre 2017
CPNFjeudi 7 septembre 2017
CPNN Classificationjeudi 7 septembre 2017
CPNN Classificationjeudi 14 septembre 2017
DSC Politique Déplacement OSvendredi 15 septembre 2017
CPNCvendredi 15 septembre 2017
CCE ordinairemardi 19 septembre 2017
CRATvendredi 22 septembre 2017
CCEvendredi 22 septembre 2017
CPNCvendredi 22 septembre 2017
Multilatérale Baromètre Socialmercredi 27 septembre 2017
DSC Politique Déplacement Régionsmercredi 27 septembre 2017
CPNFmercredi 27 septembre 2017
NAOjeudi 28 septembre 2017
CPNN Classificationvendredi 29 septembre 2017
CPNCvendredi 29 septembre 2017
octobre 2017 
CCE – Règlement Intérieurmardi 3 octobre 2017
CPNN Classificationjeudi 5 octobre 2017
CPNCvendredi 6 octobre 2017
CPNFmercredi 11 octobre 2017
CPNFjeudi 12 octobre 2017
CPNN Classificationvendredi 13 octobre 2017
CPNCvendredi 13 octobre 2017
CPNN Classificationmardi 17 octobre 2017
CPNN Classificationjeudi 19 octobre 2017
DSCvendredi 20 octobre 2017
CPNCvendredi 20 octobre 2017
CCE ordinairelundi 23 octobre 2017
novembre 2017 
CPNCvendredi 3 novembre 2017
CPNS Handicapmardi 7 novembre 2017
CPNFmercredi 8 novembre 2017
CPNFjeudi 9 novembre 2017
CPN 5vendredi 10 novembre 2017
CPNCvendredi 10 novembre 2017
CPNS Accord GPECmardi 14 novembre 2017
CPNFmercredi 15 novembre 2017
CPNFjeudi 16 novembre 2017
CPNC PV/Suivi des avisjeudi 16 novembre 2017
CPNCvendredi 17 novembre 2017
DSCmercredi 22 novembre 2017
CCE Ordinairejeudi 23 novembre 2017
CPNCvendredi 24 novembre 2017
CPNN Séniorsmardi 28 novembre 2017
Groupe de travail retraitemardi 28 novembre 2017
Groupe de travail prévoyancemercredi 29 novembre 2017
décembre 2017 
CPNCvendredi 1 décembre 2017
Commission Suivi MM/Mutexmardi 5 décembre 2017
CPNN Séniorsmercredi 6 décembre 2017
CPNS Egalité Projeudi 7 décembre 2017
CRATvendredi 8 décembre 2017
CPNCvendredi 8 décembre 2017
CPPSS mardi 12 décembre 2017
CPNFmercredi 13 décembre 2017
CPNFjeudi 14 décembre 2017
DSCvendredi 15 décembre 2017
CPNCvendredi 15 décembre 2017
Calendrier Socialmardi 19 décembre 2017
CCE ordinairemercredi 20 décembre 2017

Adresse postale

CFE-CGC Métiers de l'Emploi
38 rue des frères Flavien
75020 Paris

Élections 2016-17

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 10:06

Cher(e) collègue,

1

Bravo !

 

Depuis le premier numéro de cette lettre « Reprendre l’initiative ! », les résultats sur l’audience électorale ont été publiés pour chaque organisation syndicale le 29 mars dernier.

 

La confédération CFE-CGC est devenue la 4ème organisation syndicale de France tous collèges confondus avec 9,43 % des voix. Sur nos deux collèges, maîtrise et cadres, nous totalisons 18,14% des voix ! Et enfin lorsque nous signons des accords nationaux interprofessionnels avec les deux autres centrales réformistes nous sommes majoritaires !

Ces résultats sont le fruit de votre travail quotidien aux côtés de vos collègues en entreprises, dans vos sections, vos syndicats, vos fédérations et dans chacune des unions territoriales CFE-CGC. Ce sont chacune des opérations de communication et de notoriété que vous avez lancées ou auxquelles vous avez participé, relayant nos valeurs, nos engagements et nos propositions, qui payent ici !

 

Merci d’avoir relevé ce défi !

 

Merci aussi à chacune et chacun de vous pour votre implication dans les actions que nous avons lancées au niveau confédéral. Que ce soit le Retraithon, l’opération « Nouveau Dialogue », la tournée avec la pièce de théâtre « le Procès »... Cela nous a permis d’aller au contact du grand public pour faire davantage connaître notre organisation dans la perspective notamment des élections dans les Très Petites Entreprises.

 

Nous avons progressé grâce à vous dans chacune de ces élections !

 

C’est une progression constante depuis les dernières élections prud’homales de 2007.

 

Il appartient maintenant au législateur et aux membres du Haut Conseil du Dialogue Social de compiler l’ensemble des 7 critères (indépendance, transparence financière...) afin de donner la photo des organisations syndicales représentatives d’ici le 20 août 2013 au plus tard.

Ces résultats sont un encouragement à poursuivre notre action au service des salariés de l’encadrement et de nos collègues des fonctions publiques (dont les élections vont avoir lieu en 2014).

Ces résultats doivent nous permettre de passer la vitesse supérieure afin de faire de la confédération CFE-CGC un acteur incontournable sur la scène économique et sociale !

Il s’agit pour nous de faire encore plus entendre la voix et les demandes des salariés de l’encadrement et des fonctions publiques dans un contexte de crise sans précédent !

C’est pour cela qu’au-delà du programme, nous tenons à vous proposer une équipe unie, qui

travaille de concert au service du collectif pour les 3 prochaines années.

 

Cette équipe nous l’avons pensée à 13 fédérations.

 

Cette équipe, vous allez pouvoir le constater à la lecture de cette lettre, est mixte que ce soit dans le trio exécutif ou dans la composition du bureau national. Elle est mixte à plusieurs titres : homme/femme, jeunes/moins jeunes et Paris/régions, afin d’avoir une équipe mobilisable et disponible en cas d’urgence, y compris dans le trio, mais aussi pour ménager les finances confédérales.

 

Un programme peut contenir toutes les meilleures idées du monde, mais s’il n’y a pas de collectif pour le porter il est voué à l’échec !

 

Je vous laisse ainsi découvrir les candidats que nous vous proposons pour le prochain bureau national. Vous les connaissez pour la plupart d’entre eux. Ce sont des professionnels connus et reconnus.

 

Ils sont prêts à s’investir totalement pour vous et à reprendre l’initiative !

 

Suivez toute l'actualité de notre campagne sur notre Blog !

 

carolecouvert.fr

 

Reprendre l'initiative ! - N2bd Reprendre l'initiative ! - N2bd


Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Actualités
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 08:20

Aujourd’hui est franchie une étape importante dans la reconnaissance de la représentativité des organisations syndicales de salariés : la mesure de leur audience tant au niveau national interprofessionnel que par convention collective.

 

La CFE-CGC est fière des résultats de son audience catégorielle (techniciens, agents de maîtrise, ingénieurs, cadres ou assimilés) de 18,14 %, soit plus double du seuil minimal requis !

 

Cette mesure est une première et ne peut se comparer à aucune autre. Elle résulte de la consolidation des voix obtenues par la CFE-CGC lors des élections professionnelles d’entreprise dans les collèges où se trouvent des salariés visés par ses statuts, auxquelles s’ajoutent les voix recueillies dans le deuxième collège aux élections TPE et dans le collège « production » des élections aux chambres d’agriculture.

 

À la table des négociations nationales interprofessionnelles, couvrant tous les salariés, la CFE-CGC pèse 10,78 % et devient la quatrième organisation par ordre d’importance, n’en déplaise à certains !

 

La CFE-CGC est incontestablement une organisation syndicale dans laquelle les salariés de l’encadrement se reconnaissent et qui compte dans le paysage syndical français.

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Actualités
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 08:00

Cette séance était présidée par Monsieur Cribier.

Son ordre du jour était le suivant :

  1. Approbation des procès verbaux des 6 et 21 février 2013.
  2. Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Accueil.
  3. Point sur la CNASC et vote sur les points soumis à la validation du CCE.
  4. Questions diverses.

Préalablement à l'examen des points à l'ordre du jour, le Président a repris l'annonce du premier Ministre concernant le recrutement de 2000 CDI supplémentaires par PE. Il a précisé que l'objectif est que les recrutements soient réalisés pour le mois de septembre et que Pôle emploi financera environ 1/3 de ces postes (700, soit 28M€).

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi est intervenue pour dire que, dans le contexte actuel interne et externe à Pôle Emploi, nous ne pouvons que nous féliciter de l'arrivée de 2000 CDI, là où ailleurs les postes baissent ou, au mieux stagnent. Mais face à notre charge de travail en très forte augmentation, il est toujours difficile de dire si cela sera suffisant. Il est fort probable que non.

 

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi attend 2 choses :

  • Tout d'abord, que les modalités de recrutement soient présentées au CCE (cf. les 2000 recrutements de 2012).
  • Enfin, nous voulons comprendre comment Pôle Emploi financera les 700 postes ?

 

Point 1 - Approbation des procès verbaux des 6 et 21 février 2013.

Les 2 procès verbaux ont été unanimement approuvés.


 

Point 2 - Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Accueil. 

Ce sujet, qui s’inscrit dans le cadre des axes définis par le Plan Pôle Emploi 2015, avait été préalablement travaillé lors de 2 réunions multilatérales auxquelles la CFE-CGC Métiers de l'Emploi avait participé. La consultation aura lieu fin avril sur ce dossier.

Pour ce point de l’ordre du jour (présentation et questions/réponses), M. Cribier était assisté de Mme Dumontier (DGA en charge des Opérations) et M. Lemaître (adjoint de Mme Dumontier en charge de l’offre de services), ainsi que de Mme Eibenberger (Directrice de la formation au sein de la DGARHRS).

 

Ce qu'il faut retenir de la présentation du dossier :

  • Mise en place d'un responsable accueil (fonction dédiée ou tournante entre les REP) qui gérera une équipe accueil (non dédiée). L’accueil en équipe défini par ce projet, intègre l'EID dans son périmètre.
  • Evolution des outils mis à disposition des demandeurs d'emploi (renouvellement du parc des PILA).
  • Généralisation et systématisation de l'utilisation de GOA.
  • Simplification des outils (forte diminution du nombre de clics à faire pour une même action). 
  • Test pour la mise en place de panneau d'affichage dynamique et de borne d'identification
  • Nouvelle base de connaissances. 
  • Amélioration du meuble d'accueil (adaptation ou nouvelle proposition) avec une expertise en cours.
  • Les conseillers peuvent changer d'activité à l'accueil sur une même période de planification, à la demande du responsable accueil ou à leur demande.
  • Mise en place d'un ensemble de formations.
  • Le responsable hierarchique reste le REP.
  • Bureau du responsable accueil à proximité.
  • Meilleure traçabilité des contacts avec les demandeurs d'emploi.
  • ...

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi note la forte évolution du document depuis les multilatérales, ce qui nous conforte dans notre demande de telles réunions.

Nos questions :

  • La direction parle d'un besoin de conseillers formés et expérimentés à l'accueil. Comment des CAE peuvent-ils donc y être ?
  • Bornes d'identification. Combien de borne par site ? Sont-elles adaptées à tous les handicaps ? Sera-t-il possible de faire un paramétrage local de ces bornes ?
  • Fonctionnement de l'équipe accueil par équipe pro. Nous ne sommes pas contre mais nous nous pensons que cela sera difficile à mettre en oeuvre, que cela risque de se faire au détriment de l'équipe pro au sens entreprise. De plus, si les agents se connaissent au sein de leur équipe, il n'en reste pas moins que les sites font que les agents se connaissent au site entre les équipes.
  • Le bureau sera-t-il installé systématiquement à la prise de poste du responsable accueil.
  • Nous n'avons pas vu une formation spécifique au responsable accueil ?!
  • Il nous semble nécessaire que l'affichage dynamique puisse être modifié en local, sans autorisation multiple ou besoin d'intervention technique externe. C'est un facteur de réussite incontournable.
  • "Groupe pluridisciplinaire pour partager l'identification des moyens de maîtrise et les actions d'amélioration pour prévenir les agressions". Il faudrait y inclure des conseillers et pourquoi ne pas y inclure des organismes externes comme l'ORST ou des institutions (CAF, CPAM) qui ont déjà fait un travail de la sorte
  • Enfin, notre très grosse crainte est que le choix fait d'avoir des responsables accueil dédiés ou tournants, risque d'amener les régions à choisir la deuxième solution, par seul souci d’ "économie" sur le taux d'encadrement. Les REP s'en trouveront alors encore plus surchargés de travail, et ils n'en manquent déjà vraiment pas ! Nous comprenons et sommes d'accord sur le fait de ne pas mettre de seuil mécanique (cf.la première version de REPERE), mais il faut malgré tout assurer le dispositif et surtout protéger les REP.
  • Quels seront les critères d'évaluation de ce projet (réussite/échec) ?
  • Quel est l'enveloppe budgétaire de ce projet ?

 

Réponses de la Direction aux questions des membres du CCE :

  • CUI/CAE : la Direction dit ne pas souhaiter que les CUI/CAE soient en position d'accueil. Cela sera rappelé dans le dossier. Mais cela ne les empêche pas d'intervenir dans la zone de libre accès.
  • OATT : le dossier reste conforme à l'OATT. En fait nous ajoutons l'EID et l'accueil téléphonique à l'accueil. Pourquoi adosser l'EID à l'accueil ? parce qu'il ne s'agit pas d'une action nominative.
  • L'accueil en équipe ne veut pas dire changer de poste toutes les 5 minutes.
  • Le responsable accueil doit d'abord puiser dans son équipe accueil pour résorber les éventuels débordements. L'objectif est de ne pas perturber le fonctionnement du reste du site.
  • Responsable accueil dédié ou tournant : ce sera au choix des régions. Difficile à mettre en oeuvre une fonction dédiée sur les petits sites. La direction parle alors de la réflexion sur une mutualisation entre plusieurs sites.
  • La responsabilité de l'accueil se fait sur les horaires d'ouverture du site.
  • Délégation de responsabilité ? On va instruire la question pour donner des éléments ultérieurement.
  • Affichage dynamique. La Direction note l'importance que le local puisse avoir la main.
  • Le meuble présenté dans le dossier comme meuble actuel est celui du référentiel.
  • Groupe de travail : la Direction retient de faire participer des conseiller aux focus groupes.
  • La gestion de portefeuilles ne fait pas parti de l'équipe accueil.
  • Points relais : les précisions seront apportées sur ce point.
  • Suivi du dossier du demandeur : il y aura plus d'enrichissement qu'actuellement (ex : SMS, Scam...)
  • Responsable accueil : la consigne est clair ! Il doit y avoir un bureau à proximité.
  • Le projet, en région, devra s'articuler sur les accords OATT locaux.
  • La base de connaissance actuelle est peu connue et peu utilisée. face à une réglementation complexe il faut un outil plus performant pour répondre à des questions parfois très pointues que les Demandeurs posent après avoir fait des recherches poussées.
  • 24 millions de visiteurs : c'est une estimation.
  • Agents inaptes à l'accueil : pas de différence par rapport à actuellement.
  • Les REP ne seront pas sollicités par l'accueil. Ce sera le rôle du responsable accueil.
  • File unique : selon les circonstances, les DR peuvent décider autrement.
  • Bornes tactile : ce ne sont que des prototypes à ce stade.
  • Le critère de succès sera d'abord celui des baromètres (sociaux, études DE/entreprises...).
  • Il n'y a pas d'enveloppe budgétaire spécifique.
  • Nous souhaitons que l'ensemble de la ligne managériale soit sensible à la question des RPS.
  • Le déploiement se fera en cohérence avec le chantier simplification. Ce sera avant ou après septembre car difficile à faire en septembre.
  • Bien évidemment l'OATT s'applique aussi au responsable accueil.
Point 3 - Point sur la CNASC et vote sur les points soumis à la validation du CCE.

Le choix avait été fait, pour gagner du temps, de reprendre les modalités initialement prévues du temps de la CNGASC. Mais il restait à connaître les sommes effectivement mutualisées en remontée des régions adhérentes pour fixer les montants des prestations.

Au vu du bilan des CE ayant adhéré au système de mutualisation, le vote a pu avoir lieu et a permis d’établir comme suit les montants des différentes prestations :

  • 300 ou 340 euros pour les enfants en fonction d'un palier à 40.000€
  • 130 euros de dotation pour les agents
  • 100.000 euros pour les aides (sous forme de don en 2013).
  • A cela s’ajoutent les prestations pour enfants handicapés 

Bien entendu, cela ne concernera que les 8 régions qui ont adhéré (Aquitaine, Auvergne, Bretagne, Centre, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes). Ces montants sont calculés en prenant en compte les seules sommes mutualisées. Ces 8 régions gèrent aussi le 1,2% localement.

Les autres régions ont fait le choix de garder leur 1,3% et de le gérer localement.

 

Point 4 - Questions diverses. 

 

 

 

Prochain CCE : le 10 avril 2013 (ordre du jour)

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 07:15

Veuillez trouver ci-dessous l'ordre du jour du prochain CCE ordinaire qui se tiendra le 10 avril :

  1. Approbation des procès verbaux des 27 février et 7 mars 2013.
  2. Consultation sur le projet d’évolution de l’Offre de Services aux Entreprises.
  3. Information en vue d’une consultation ultérieure sur l’offre de services 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.
  4. Questions diverses.
Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 14:22

 

 

555080 10200297598114341 82569649 n

 

Présidente, secrétaire générale et trésorier qui va se présenter au prochain congrès de la confédération CFE-CGC du 17 au 19 avril à St Malo ?

 

Ce trio sera composé de Marie-Françoise Leflon Secrétaire Générale (fédération finance et banques), Franck Zid Trésorier et de Carole Couvert au poste de Présidente.

 

Franck Zid qui candidate au poste de Trésorier confédéral vient de la fédération des Métiers de l'Aérien (FNEMA). Il est le trésorier de cette fédération depuis 3 mandats. Il a ainsi connu la trésorerie avant et après la loi du 20 août 2008 avec toutes ses nouvelles règles en matière de transparence financière.

 

Marie-Françoise Leflon qui candidate au poste de Secrétaire Générale est actuellement Secrétaire nationale du Pôle Emploi de la CFE-CGC qui assure une triple mission dans ces domaines :

·        Représentation de la Confédération auprès des pouvoirs publics et des instances paritaires (Unédic, FUP, Ministère du Travail...)

·        Définition des axes de réflexion et diffusion de l'information

·        Conseils aux structures et aux militants (élections professionnelles, contrat de travail...).

 

Carole Couvert qui candidate au poste de Présidente est actuellement secrétaire générale de la Confédération (depuis le dernier congrès confédéral en 2010).

Elle est candidate pour :

·        faire encore plus entendre la voix et les demandes de l’encadrement dans le secteur privé et de nos collègues des 3 fonctions publiques,

·        promouvoir un véritable syndicalisme de propositions,

·        donner toute sa place à notre Confédération, la CFE-CGC, au niveau social, économique et politique en France !

 


Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Actualités
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 11:30

Vous êtes agents de Pôle Emploi, vous aurez 55 ans au plus tard le 31 mars 2013.

 

Faites valoir votre demande de temps partiel senior sur rémunéré dès maintenant !

 

Attention : le dossier doit être complété et retourné au plus tard pour le 31 mars 2013 !

 

Nous vous conseillons de le transmettre au plus tard le vendredi 29 mars 2013, le 31 mars étant un dimanche !!

 

Tract pour affichage

 

Temps partiel senior jour j-5 Temps partiel senior jour j-5

 

Retrouvez ci-dessous le formulaire de demande.

 

f tempspartielsenior3743734569555195965 Formulaire demande temps partiel senior

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Accord Senior
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 09:32

La Direction Générale nous a transmis la semaine dernière ce qu'elle considère comme un projet d'accord relatif à l'emploi des seniors.

 

Après les interventions des Organisations Syndicales, la Direction Générale a expliqué que pour elle ce texte était un bon accord, qu'il est amendable, que le texte donne de nouveaux droits aux agents, mais qu'il n'était pas question de mettre en place un temps partiel surrémunéré et donc qu'ils n'en parleraient pas ! Alors que la CFE-CGC Métiers de l'Emploi a fait des propositions alternatives auxquelles Jean-Yves Cribier DGARH a répondu en nous disant qu'il ne regarderait pas ces propositions et qu'il fallait faire notre Deuil d'un temps partiel sénior surrémunéré quelque soit sa forme.

 

Afin que vous vous fassiez une opinion, votre opinion, vous trouverez ci-dessous le texte proposé par la DG d'aujourd'hui, l'Accord signé en 2010 et pour voir ce qu'il se fait ailleurs, nous vous mettons l'accord signé chez France Telecom en décembre 2012.

 

N'hésitez pas à nous faire remonter vos remarques, votre sentiment, vos attentes sur syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr  .

 

 

Accord séniorAccord sénior

 

Projet Accord séniors 2013 V0Projet Accord séniors 2013 V0

 

Accord-senior-FT-2013Accord-senior-FT-2013

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Accord Senior
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 20:07

1.    Approbation des procès verbaux des 6 et 21 février 2013.*

2.    Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Accueil.

3.    Point sur la CNASC et vote sur les points soumis à la validation du CCE **.

4.    Questions diverses.

 

 

 

*Documents déjà transmis avec les ordres du jour des CCE des 7 et 14 mars 

** Compte tenu de la réunion de la CNASC le 25 mars, les documents se référant à ce point seront remis en séance.

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 19:59

Cette réunion ordinaire était présidée par M. Cribier, DGA RH-RS.

 

Point 1 : Approbation du PV du 21 février 2013

 

Compte tenu de différentes absences et demandes de modifications formulées en séance, l’approbation de ce PV est reportée à une prochaine séance.

Avant d’aborder le point 2 de l’ordre du jour, deux OS sont intervenues en écho des récents propos du Ministre du Travail concernant l’éventualité d’une hausse des effectifs de PE :

  • la CFDT pour réaffirmer qu’elle situe les besoins supplémentaires actuels de PE à hauteur de 3 000 CDD;
  • le SNU pour indiquer qu’ils demandent des recrutements supplémentaires en CDI !

 

Point 2 : Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Offre de Services aux Entreprises.

 

Le document relatif au projet d’évolution de l’offre de services aux entreprises a été présenté par Mme Dumontier, DGA « Opérations », assistée de Mme Poux (Direction des services aux entreprises).

Plusieurs éléments sont évoqués par la DG, à l’appui de ce document :

  • la réunion multilatérale du 20/2 a permis d’enrichir le document ;
  • l enjeu est bien de faire le lien entre l’entreprise et le demandeur d’emploi en faisant, dans les deux cas, plus pour ceux qui en on le plus besoin ;
  • le point de départ de cette évolution est à chercher au niveau de la Convention tripartite et à celui du plan stratégique « Pôle emploi 2015 » ;
  • les terminologies « Appui » et « Accompagnement » font clairement référence à celles retenues pour l’offre de services aux DE ;
  • «  on est sur une ODS aux entreprises qui allie traitement de l’offre et prospection » ;
  • A chaque étape du cycle de vie de l’offre d’emploi, on peut passer d’un type de modalité de service à l’autre ;
  • Les services mobilisables dans le cadre de la modalité « Appui » se retrouvent dans la modalité « Accompagnement » ;
  • le fait pour PE de proposer la modalité « Accompagnement » implique la désignation d’un correspondant pour l’offre ;
  • « dès lors qu’une offre est légale et réelle, elle peut faire l’objet d’un enregistrement par PE » ;
  • dans le cadre de cette nouvelle offre de services « entreprises », la diffusion de l’offre avec visibilité du nom de l’entreprise est une modalité nouvelle ;
  • la modalité « Accompagnement » induit une attente d’implication supplémentaire en provenance de l’entreprise.

 

Quelques exemples de questions et remarques formulées par les O.S. :

 

  • CGT : conseiller dédié aux petites entreprises ? volumétrie ? Qui va visiter les entreprises ?
  • CFDT : autonomie RH et non reconnaissance dans ce document des psychologues du travail ? Quantification du temps pour l’agent ?
  • UNSA : choix d’aller vers plus d’automatisation ? fin de la fonction « entreprises ».
  • SNU : le document reflète-t-il l’intégralité de la relation « entreprises » désormais préconisée par PE ?
  • FO : Qui conduit  la Relation avec les entreprises ? Comment évalue-t-on la motivation du candidat ?
  • SUD : Pourquoi le volet « entreprises » de l’offre de services de PE a-t-il a été mis de coté pendant trois ans ? Formation des salariés mise en place en regard de cette nouvelle offre de services ?

 

Première intervention de la CFE-CGC :

  • La CFE CGC  trouve à l’évidence des éléments positifs dans ce document, le point le plus positif étant qu’après trois années d’incertitude sur ce sujet, il apporte une clarification de notre offre et de notre volonté.
  • Par contre, nous avons le sentiment que la relation avec l’entreprise telle qu’elle se dessine à travers ce document, est singulièrement appauvrie par rapport aux pratiques antérieures et n’est pas à la mesure de ce qui est nécessaire.
  • Nous avons bien vu l’analogie de construction et de terminologie entre les ODS DE et Entreprises, mais une différence de taille existe au niveau de l’entreprise : pour connaître ses besoins et ses projets, il nous faut aller à sa rencontre ; or, ce que propose la nouvelle Offre de services aux entreprises est exclusivement limitée à l’offre d’emploi à traiter. Quid de la nécessaire connaissance globale de l’entreprise ?
  • Ainsi, pour pouvoir proposer la modalité « accompagnement » le conseiller doit pouvoir s’appuyer sur une connaissance plus globale de l’entreprise. Celle-ci permettrait également d’alimenter utilement les diagnostics territoriaux.
  • La modalité « accompagnement », quand elle sera proposée par le conseiller, donnera-t-elle lieu à une contractualisation ?
  • Nous ne voyons pas trace dans le document du nécessaire rôle d’aide à jouer par PE au regard des différentes mesures destinées aux entreprises ; de trop nombreuses entreprises n’en profitent pas (notamment les TPE) par simple méconnaissance.
  • Etre proactif, au niveau du traitement de l’offre, on ne peut qu’être OK, mais il nous faut une nécessiter de la connaissance de l’entreprise, afin que l’offre de services mise en place soit pleinement efficace et qu’elle installe une relation mutuelle de confiance.

 

Réponses de la DG :

  • Avec cette nouvelle ODS « Entreprises », nous ne changerons rien au niveau de l’organisation ni au niveau des moyens. Du point de vue de l’acte métier du conseiller, rien ne change.
  • Nous n’avons pas d’objectifs assignés en termes de recueil d’offres d’emploi via la prospection. Il n’y a pas de pilotage d’activité.
  • L’offre de service est territoriale et locale. Le choix entre les 2 types de services « appui » ou « accompagnement » seront déterminés par territoire.
  • Le 39 95 ne recueille même pas 10% des offres.

 

Seconde intervention de la CFE-CGC :

  • Si nous avons bien compris que la prospection d’entreprises n’est pas assortie d’objectifs quantitatifs, nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir une approche globale de l’entreprise.
  • Les diagnostics territoriaux intègrent-ils bien des analyses du marché du travail ?
  • Pôle emploi pourra t il faire fonctionner l’offre de services « Entreprises » compte tenu de la « transparence » recherchée avec les autres acteurs « en ligne » du marché du travail ?
  • Clôture de l’offre : la modalité « Accompagnement » peut-elle aller jusqu’à un système permettant de savoir ce qui c est passé après la période d’essai de la personne embauchée, et s’assurer ainsi que le recrutement est bien durable ?

 

Réponses et informations complémentaires de la DG :

  • Qui peut nous dire que est le recruteur qui prend le DE ?
  • Evaluation : nous regarderons le taux de retour à l emploi.
  • L accompagnement et la formation des conseillers donneront lieu à des kits qui seront communiqués au CCE
  • Une aide à l employeur pour déposer et rédiger les offres (PDF et par la suite didacticiel)
  • Système d’alerte dés lors qu’il n’y a pas de mouvement.
  • 288 caractères à 1000 pour mettre son offre.
  • Toutes ces évolutions seront mise en place le 17/06/2013 (dans le cadre de SI 2)
  • A été rajouté le pilotage de l offre de service suite à la multilatérale page 27
  • La bascule entre les deux modalités de l’offre de services sera automatisée.
  • Les actifs ont le droit d’accéder aux offres.
  • La DPAE nous intéresse et la DSN permettra de réalimenter plus tard nos fichiers.
  • Les entreprises ne seront pas avisées avant ou après. Nous privilégions les contacts par tél
  • Les relances d’alertes ne clôturent pas l’offre.
  • Quel formation et donnée ? L’idée est de données les outils pour aller vers les demandeurs d’emploi.
  • L’idée est de contacter directement l’employeur vis versa vers le salarié.
  • Les grands comptes resteront au niveau du territoire.

Demande de la direction de transmettre les éventuelles questions écrites pour le CCE d'avril avant le 22/03/2013.

 

Point 2 : Information sur le chantier « Transparence du Marché du Travail ».

 

La présentation du document support a été assurée par M. Stéphane Rideau (DGA SI).

 

Premières données complémentaires apportées en cours de présentation et d’échanges :

  • L’appel à candidature va permettre d’opérer une sélection sur la base de critères objectifs.
  • Si l offre vient d’un partenaire, il ya débranchement sur le site du partenaire. A l’inverse, si chez le partenaire, l’offre provient de Pole emploi, il y a débranchement sur notre site Pôle emploi.
  • L offre partenaire sera Romée et retranscrite.

 

Interventions de la CFE-CGC :

  • Cette démarche est intéressante et apporte un plus indéniable au DE dans sa recherche d’emploi en ligne.
  •  En revanche, le document qui nous est proposée ne comprend pratiquement que des éléments techniques ; or, avant d’être technique, ce dossier est d’abord politique et stratégique. A cet effet, nous souhaitons avoir des informations complémentaires concernant le contenu de l’appel à candidatures, le contenu des conventions proposées aux partenaires retenus.
  • De même, nous souhaitons savoir si le respect d’une charte déontologique est exigé des partenaires et en connaître le contenu.
  • Ce nouveau service a pour effet de banaliser Pôle emploi au sein du groupe des acteurs en ligne ; comment le rôle spécifique de PE sera-t-il valorisé au sein de cet ensemble ?
  • Une instance permanente de surveillance est-elle prévue afin de jouer un rôle permanent de garant du respect des règles déontologiques et d’éviter ainsi les dérives?
  • Sur un tel sujet, et compte tenu de son importance, il est nécessaire d’avoir une seconde séance d’information pour que le dossier puisse être pris en compte dans on plénitude par le CCE.

 

Eléments de réponse de la DG :

  • La gratuité du système est très importante.
  • Le CA de PE a reçu favorablement le projet qu’il suit avec vigilance.
  • Dans la convention de partenariat, le partenaire s’engage à fournir des offres légales. Dans l’appel à candidatures (qui n’est pas encore lancé), il y a des questions concernant cette question de la légalité des offres. Tout cela peut avoir un effet vertueux sur l’ensemble des partenaires.
  • Les partenaires publics seront également concernés.
  • Les 3 premiers partenaires retenus seront ceux qui présenteront le plus de garanties. Les offres seront validées automatiquement.
  • PE rassemble 5 fois plus d’offres que le meilleur JobBoard, et 3 fois plus d’offres que tous les autres acteurs réunis
  • Les premières rencontres montrent que beaucoup des JobBoards sont intéressés par la démarche.
  • Ce chantier a un coût comme tous les chantiers « PE 2015 » mais il n’y a pas pour l’instant de budget spécifique arrêté.
  • Les offres confiées à PE et celles mises en visibilité seront bien distinctes.
  • L’anonymisation des CV constituera un élément des tests auxquels seront soumis les candidats partenaires. Un protocole de tests sur 72 heures a été construit.
  • Les offres PE seront repérables par le logo de PE.

 

Compte tenu des réactions très fortes suscitées par ce dossier (avec certaines demandes d’annulation ou de report), la DG a souscrit à la demande formulée par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi et a pris l’engagement d’organiser une nouvelle séance d’information sur le sujet avec fourniture de documents permettant d’en prendre la pleine mesure (et notamment le texte de l’appel à candidatures).

 

Point 1 : Questions diverses

Faute de temps, elles n’ont pu être examinées et feront l’objet d’un examen lors d’une prochaine séance.

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:33

La CFE-CGC  a créé en 2004, un réseau appelé « réseau équilibre » qui regroupe des femmes et des hommes de toutes les branches professionnelles, des entreprises et des unions territoriales. Leurs travaux portent sur l’égalité professionnelle et la diversité avec deux priorités : l’égalité salariale et la lutte contre toutes les discriminations en entreprise sans oublier la mixité des métiers, la place des femmes à tous les niveaux de l’entreprise ainsi que la conciliation des temps de vie professionnelle et privée.

 

La CFE-CGC attend avec impatience de voir les premiers résultats du décret de décembre 2012 imposant de négocier sur l’égalité professionnelle à partir de cinquante salariés avec des indicateurs sexués par catégories socio -professionnelles. La rémunération devra être traitée de façon obligatoire et suivie afin de déceler des écarts de rémunérations et de les corriger si il en existe. C’est une avancée !

 

La seule solution pour que la loi soit vraiment effective, c’est une vigilance quotidienne de tous les acteurs, et en particulier des services de l’État qui devront s’assurer que l’ensemble des textes soient bien respectés. C’est à cette condition que l’on pourra commencer à réduire les écarts salariaux.

 

La CFE-CGC continuera à négocier activement dans les entreprises, dans les branches, avec le patronat et le gouvernement.

 

Pour ce 8 mars, la CFE-CGC a souhaité mettre à l’honneur partout en France des militantes qui œuvrent pour faire avancer l’égalité professionnelle.

 

Découvrez-les, contactez-les !

 

Où les trouver ? Sur le site www.cfecgc.org onglet « Espace : Réseau Equilibre ».

 

Egalité professionnelle 2013 03 08 Egalité professionnelle 2013 03 08

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans Égalité professionnelle