Congrès de Saint-Malo / Une nouvelle dynamique CFE-CGC

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Carole Couvert, élue le 17 avril 2013, nouvelle présidente de la CFE-CGC a déclaré sa confiance dans les militants de toute l’organisation. Elle engage toute son énergie et celle de ses colistiers – Marie-Françoise Leflon, secrétaire générale, et Franck Zid, trésorier national pour « aller de l’avant ».

 

Cette élection est un signe de confiance pour refaire de la CFE-CGC l’organisation numéro de un de l’encadrement. Sans attendre, la nouvelle direction confédérale prendra des mesures pour associer l’ensemble des structures professionnelles et territoriales, axées sur un programme fondé sur la démocratie participative et dans une logique d’accompagnement des salariés.

 

Ce programme engage six actions clés :

 

Le lancement  d’un fonds d’investissement éthique destiné à accompagner les créateurs d’entreprises qui valorisent le capital humain.

 

La création d’un baromètre annuel CFE-CGC « privé, public : quelles entreprises d’avenir ? » destiné à promouvoir les bonnes pratiques économiques et sociales.

 

L’installation d’une communication positive faisant de la CFE-CGC un acteur positif du changement.

 

Positionner la CFE-CGC comme l’accompagnateur privilégié des jeunes à leur entrée dans la vie active.

 

Créer un réseau de soutien et d’accompagnement pour les personnes en situation de souffrance au travail.

 

Mettre sur pied une Fondation de l’engagement citoyen destinée à soutenir les militants, pour faire en sorte que leur parcours syndical voire politique ne nuise plus à leur parcours professionnel, notamment en termes de reconversion.

 

Ces actions, en forme d’engagements, donneront à la CFE-CGC une nouvelle ambition : être à l’initiative, en permanence au service de l’encadrement !

 

Congrès de saint malo Congrès de saint malo

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Carole Couvert, la 1ère femme élue Présidente à la tête de la CFE-CGC

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

carole-couvert-presidente-de-la-cfe-cgc-le-17-avril-2013-a

 

Nous sommes heureux de vous annoncer l'élection de la liste enmenée par Carole Couvert lors de ce 35ème Congrès de la CFE-CGC à Saint Malo.

 

Carole Couvert est élue présidente de la CFE-CGC avec 59, 7% des voix.

 

Marie-Françoise Leflon est élue Secrétaire Générale et Franck Zig Trésorier.

 

Retrouver quelques articles sur l'élection de Carole:

 

L'express

 

France 24

 

Libération

 

Ouest France

 

Leberry

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Reprendre l'Initiative N°3 ! On compte sur vous!

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Bonjour les amis !

 

J-3 et le voilà, vous l'attendiez tous, il est enfin sorti, c'est notre programme !

 

"Reprendre l'initiative !" c'est un programme mais c'est aussi une équipe à votre écoute et à vos côtés.

 

Cette équipe est motivée, dynamique et a envie d'agir pour renforcer la défense des salariés de l'encadrement et nos collègues des fonctions publiques, pour soutenir l'action quotidienne de chacune et chacun de nos militants et aussi pour remettre la CFE-CGC sur le devant de la scène économique et sociale.

 

Chaque jour des collègues perdent leur emploi ou craignent de le perdre prochainement, ils nous attendent sur des propositions concrètes à leur service, c'est pour cela que nous avons choisi 2 priorités : l'emploi et le pouvoir d'achat.

 

Je ne vous en dis pas plus je vous laisse lire et juger...

 

Vous pouvez faire plus ample connaissance avec chaque candidat(e) en allant sur le blog www.carolecouvert.fr rubrique Equipe. Là, vous pourrez consulter les CV de chacune et chacun.

 

Reroutez cette troisième lettre à tous vos adhérents et à chacune et chacun de vos collègues

 

Toute l'équipe "Reprendre l'initiative !" compte sur vous !

 

Rendez-vous à St Malo mercredi 17 avril et pour ceux d'entre vous qui ne peuvent se joindre à nous, suivez le congrès sur internet en direct depuis notre site confédéral www.cfecgc.org

 

Cordialement

Carole Couvert

Candidate Présidente 

 

Reprendre l'initiative ! - N°3 Reprendre l'initiative ! - N°3

 

Reprendre l'initiative ! - N2bd Reprendre l'initiative ! - N2bd

 

Reprendre l'initiative ! - N°1 Reprendre l'initiative ! - N°1

 

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Compte rendu du CCE ordinaire du 10 avril 2013

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

  • Cette séance du CCE était présidée par Monsieur Cribier.

Voici quel en était l'ordre du jour:

  1. Approbation des procès verbaux des 27 février et 7 mars 2013.

  2. Consultation sur le projet d’évolution de l’Offre de Services aux Entreprises.

  3. Information en vue d’une consultation ultérieure sur l’offre de services 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.

  4. Questions diverses.

Dès le début de la réunion, le secrétaire du CCE demande à pouvoir traiter des éléments de la CNASC à l'occasion du point 4. Sur sa proposition, une minute de silence a été respectée en mémoire de notre amie de l'UNSA, Martine Lech, décédée brutalement.

Malheureusement, ce moment de recueillement a été brutalement interrompu par l'envahissement du CCE par des grévistes de PSA Aulnay. Le CCE n'a pu reprendre qu'à 10h00 avec la reprise de la minute de silence.


Point 1 - Approbation des procès verbaux des 27 février et 7 mars 2013.

Les deux procès verbaux ont été approuvés à l'unanimité.

 

 

Point 2 - Consultation sur le projet d’évolution de l’Offre de Services aux Entreprises.

Il s'agissait de la fin du processus d'information/consultation sur ce sujet. 

En introduction, Madame Dumontier (DGA en charge des Opérations) a fait part des modifications apportées au document suite à la réunion précédente sur le sujet.

 

Intervention de la CFE-CGC Métiers de l'emploi:

  • Nous retrouvons sur ce sujet, le même problème que sur d’autres dossiers déjà présentés : nous n'arrivons pas à comprendre comment l'employeur compte s'assurer du fait que son offre de services peut se mettre en oeuvre et se déployer pleinement et efficacement.
  • Pour la CFE-CGC, il devrait y avoir des conditions a minima. Par exemple : au sein d’une équipe professionnelle, non seulement il doit y avoir une personne experte pour répondre aux employeurs mais il faut qu’elle soit également en capacité de rappeler un employeur si nécessaire. Si une seule personne est présente et assure ODIGO, comment rendre ce service ? Comment être réactif ?
  • Le champ entreprise est depuis trop longtemps une variable d'ajustement et il le restera si on ne définit pas une organisation ambitieuse. Sinon le service restera dégradé, ou en deçà des services que l’on pourrait apporter à l’entreprise.
  • Nous revenons aussi à nouveau sur le projet "transparence du marché". Nous avons reçu le dossier (appel à candidatures notamment), mais persistons à penser qu'un débat aurait eu sa place sur le champ de l'offre de service entreprise.

 

Réponses de la Direction à l'ensemble des questions des membres du CCE :

  • Le suivi des offres continuera de se faire majoritairement par téléphone sur les sites. L'allègement concernera les offres Appui pour éviter de passer du temps au téléphone avec une liste de candidat alors que l'engagement de service est une diffusion et une mise à disposition de l'offre d'emploi. On va demander si l'offre reste valable, mais pas beaucoup plus.
  • Interim : les offres d'interim sont légales et donc  on peut les prendre. La DG réaffirme penser que les ETT sont une opportunité intéressante pour les Demandeurs d'Emploi. De plus, les ETT peuvent aussi maintenant proposer des CDI. L'obligation de donner le nom de l'entreprise reste.
  • PFV / MRS / CSP : pas de changements.
  • Co-traitants : nous travaillons avec eux dans le cadre de conventions. L'habilitation est extrêmement préciseTPE et services dédiés : on tirera les enseignements de l'expérimentation pour une intégration dans l'offre de services aux entreprises.
  • "Publicité" de l'entreprise : le bandeau ne sera pas de la publicité (au sens étroit du terme) mais devra donner des éléments qui vont aider les demandeurs à construire leur candidature.
  • Notion d'offre "utile". Toutes les offres doivent pouvoir être recueillies et enregistrées. Il n'est pas question de refuser une offre si l'on pense qu'en n'est pas utile à son portefeuille de demandeurs d'emploi. La notion d'offre "utile" revient à dire que si des efforts sont faits pour recueillir des offres, ceux-ci doivent aller vers des offres utiles au placement des demandeurs d'emploi.
  • Une nouveauté explicite est la prise en compte l'autonomie RH de l'entreprise (capacité RH à gérer les recrutements).
  • Point de départ : second semestre.
  • Mise en oeuvre à iso-moyens, même si l’on note l'arrivée des 2000 CDI.
  • Pas de changement dans l'organisation. La Direction ajoute espérer que les gains sur le suivi des offres permettront de faciliter le travail avec l’entreprise.
  • Un point pourrait être fait en fin d'année sur les 3 volets (Demande, accueil et entreprise) pour voir s'il faut faire des ajustements.
  • Prospection : la direction réaffirme que le gros changement est qu'il n'y a pas d'objectif quantitatif. Ce sont les résultats sur le placement qui compteront. D'où cette orientation de l'effort de prospection vers la notion d'offre "utile" (au placement des DE). L'absence d'objectif pour les visites et le recueil d'offres est un moyen de redonner du sens à la prospection avec l'objectif du placement durable.
  • Une entreprise autonome a droit à nos services. Le projet ouvre bien cette possibilité.

100% Web pour les entreprises : le dossier n'est pas encore assez avancé pour arriver en CCE.

 

 

Recueil d'avis :

Contre :9  (élus CGT, UNSA, SUD & SNU)
Abstention :  7 (élus
CFE-CGC, FO et SNAP)
Pour : 4 (élus CFDT & CFTC)


Explication de vote de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

Pour la CFE-CGC Métiersde l’Emploi, le dossier qui a été soumis aujourd’hui à la consultation du CCE n'introduit pas de changements ou de nouveautés majeurs même si, après une période de grande incertitude sur le sujet, il apporte enfin une clarification à la fois pour l'entreprise mais aussi pour les agents.
Depuis trop longtemps le coté entreprise de l’intermédiation a été le véritable parent pauvre de Pôle Emploi et a plus été une variable d’ajustement qu’une réelle priorité de l’employeur.
Les conseillers ont depuis trop longtemps le sentiment de ne pas offrir aux entreprises l’attention et la qualité des services qu’elles sont en droit d’attendre. Ils savent de part leur formation initiale et leur expérience passée qu’ils peuvent offrir plus mais qu’ils n’ont pas la possibilité de le faire réellement.
Le dossier présenté parle de « l’évolution de l’offre de service aux entreprises ». Nombre de ces évolutions marquent en définitive un retour à ce qui se faisait et à ce qui aurait du continuer de se faire. Pour le reste, nous notons des évolutions logiques et intéressantes.
La
CFE-CGC Métiersde l’Emploi est globalement favorable sur le fond du dossier. Mais, l’essentiel pour nous est avant tout la mise en œuvre effective de ce qui est théoriquement défini.
Et à ce niveau, nous constatons le manque d’éléments clairs, forts et incontestables démontrant que les conditions de mise en œuvre permettront à la fois d’offrir les services que les entreprises sont en droit d’attendre mais aussi aux conseillers de travailler dans de bonne conditions dans ce domaine de la relation entreprise.
Ainsi, nous n’avons que peu d’éléments sur ce qu’est une équipe professionnelle, sur son organisation, sur ses modalités de travail afin que quels que soient les effectifs présents, l’employeur puisse immédiatement obtenir sa réponse, que son référent soit disponible… ou pas.
Aucun élément dans ce dossier ne vient lever cette crainte alors qu’il s’agit pour nous d’un élément incontournable.
Par conséquence la
CFE-CGC Métiersde l’Emploi n’a pas d’autre choix que de s’abstenir.
Nous tenons à réaffirmer que pour que Pôle Emploi 2015 puisse réussir mais aussi plus largement pour que Pôle Emploi soit réellement reconnu à sa juste valeur, il est indispensable de s'appuyer sur les deux piliers de l’intermédiation (l’offre et la demande).


 

Point 3 - Information en vue d’une consultation ultérieure sur l’offre de services 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.

Encore un projet résultant de Pôle Emploi 2015.

 

Ce qu'il faut retenir de la présentation du projet, qui sera soumis ultérieurement à l'avis du CCE :

  • Il ne s'agit pas d'une 4ème offre de service mais d'une modalité dématérialisée de l'accompagnement guidé.
  • Est basé sur le volontariat des demandeurs d'emploi 
  • Modalités de contact par courriel, téléphone, visio, etc. 
  • 2 hypothèses testées : une équipe de conseillers en agence (portefeuille de 150) ou une équipe mutualisée (portefeuille de 250).
  • Expérimentation dans 7 régions (Alsace, Auvergne, Haute-Normandie, Ile de France, Languedoc-Roussilon, Midi-Pyrénées et Paca): certaines sur une seule hypothèse, d'autres sur les 2. Test à partir de fin 2013.
  • Extension prévue à partir de la mi 2014.

 

Intervention de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi :

  • La CFE-CGC Métiers de l'Emploi, comme elle l'a toujours dit depuis les début de plan stratégique, confirme qu'elle n'a pas d'opposition particulière sur ce sujet. Nous pensons même qu'il s'agit d'une évolution positive qui accompagne celle de la société.
  • Nous pensons même que c'est aussi une occasion de montrer que « nous ne sommes pas à la traîne », ce qui en terme d'image ne fait pas de mal.
  • Le dossier précise que l'entretien physique reste possible à la demande du demandeur. Mais l'inverse est-il possible ? Cela nous semblerait utile.
  • Quelle est la marge de manoeuvre du conseiller pour gérer son portefeuille, intégrer des rendez-vous physiques, etc. ?
  • L'hypothèse d'une équipe mutualisée nous laisse très sceptiques. Alors que nous venons de traiter l'offre de services aux entreprises, des conseillers qui feraient de l'intermédiation dans d’autres interventions que la proposition d'offres nous paraît une mavaise idée.
  • Il serait bon que le dossier précise si des entretiens visio sont possibles en dehors des entretiens aux 4 et 9ème mois. Nous pensons que oui mais le préciser ne serait pas inutile.
  • Cette activité nécessite, outre de nouveaux applicatifs, des conditions matérielles adaptées : écran plus grand, isolation phonique de l'environnement (car on parle généralement plus fort), etc.
  • Un support "d'aide au démarrage" pour le demandeur est-il prévu ?
  • Des agents nous ont aussi posé la question de la sécurité. L'entretien pourra-t-il être enregistré par le demandeur d'emploi ?
  • Enfin, nous aurions aussi pu imaginer une possibilité de contact dématérialisé pour le niveau d’accompagnement « suivi ».

 


Réponses de la Direction aux questions des membres du CCE :

  • Ce dossier arrive après celui sur l'offre de service aux demandeurs car il ne s'agit pas d'un nouveau type d’accompagnement mais d'une modalité de délivrance différente de l'accompagnement guidé.
  • L'hypothèse de conseillers en agence a l'avantage de garder du travail d'agence classique.
  • L'hypothèse mutualisée, plateforme, peut permettre d'avoir un périmètre plus large sur un territoire donné mais cela pose effectivement la question de l'activité des conseillers.
  • L'objectif est de comparer les hypothèses sachant que certaines régions pilotes en testeront un des deux mais d'autres testeront les 2 en parallèle.
  • La sécurité du dispositif pour le demandeur est que cela passera par son espace personnel.
  • Il y aura bien entendu une démarche auprès de la CNIL.
  • Le processus de consentement sera complet et plus poussé qu'une simple case à cocher.
  • Les solutions techniques qui seront choisies seront les plus communes possibles (solutions standards du marché).
  • Les écrans des conseillers concernés seront modifiés (16/9ème, 16/10ème, webcam, hautparleurs, etc.) et il y aura aussi un renforcement du réseau (augmentation des débits).
  • Au passage, nous apprenons une augmentation proche de la taille des boîtes pour les courriels.
  • Un DE quittant la modalité 100% web changera de référent (même s'il reste sur le même service en modalité classique).
  • Le 9ème mois sera l'occasion de se poser la question du maintien dans cette modalité... ou pas.

 

Le dossier reviendra auprès du CCE pour consultation voire pour une deuxième information avant une consultation

 

 

Point 4 - Questions diverses.

Comme prévu en début de séance, nous avions à valider 2 documents de la CNASC permettant les dons. Pour rappel, nous parlons là des éléments concernant les régions ayant décidées de mutualiser leur dotation supplémentaire de 1.3%

Si nous avons pu valider la fiche de procédure par un vote majoritaire, la fiche de demande devra à nouveau repasser en CCE car le vote était à égalité. La CFE-CGC regrette que l'on fasse attendre des agents sur le sujet graver des secours !

 

Plusieurs autres questions diverses ont été trop rapidement évoquées : elles feront l’objet de réponses à venir lors de prochaines séances du CCE (Par exemple : modalités de recrutement des 2000 CDI supplémentaires qui viennent d’être « accordés » à Pôle Emploi.)

 

 

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Congrès Saint-Malo 17/18/19 avril 2013

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

logo-trans

 

Le congrès de la CFE-CGC s'ouvre mercredi prochain.

Plus de 1 000 congressistes seront réunis chaque jour pour élire le nouvel exécutif et réfléchir autour du thème de l'innovation et du "Comment continuer à produire et consommer français".

Vous pourrez suivre tous ces événements en direct sur le site web de la CFE-CGC.

 

 

saintmalo2013.cfecgc.org

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Carole Couvert, Madame Sans-Peur de la CGC

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

La favorite de l’élection à la tête de la centrale, à son congrès mi-avril, manque peut-être de culture sociale, pas de ténacité…

 

carolecouvert.fr 

 

Image1

  Lire l'article en téléchargeant le fichier ci-dessous.

 

Liaisons Sociales Magazine Avril2013 Liaisons Sociales Magazine Avril2013

 


Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Reprendre l’initiative ! N°2

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Cher(e) collègue,

1

Bravo !

 

Depuis le premier numéro de cette lettre « Reprendre l’initiative ! », les résultats sur l’audience électorale ont été publiés pour chaque organisation syndicale le 29 mars dernier.

 

La confédération CFE-CGC est devenue la 4ème organisation syndicale de France tous collèges confondus avec 9,43 % des voix. Sur nos deux collèges, maîtrise et cadres, nous totalisons 18,14% des voix ! Et enfin lorsque nous signons des accords nationaux interprofessionnels avec les deux autres centrales réformistes nous sommes majoritaires !

Ces résultats sont le fruit de votre travail quotidien aux côtés de vos collègues en entreprises, dans vos sections, vos syndicats, vos fédérations et dans chacune des unions territoriales CFE-CGC. Ce sont chacune des opérations de communication et de notoriété que vous avez lancées ou auxquelles vous avez participé, relayant nos valeurs, nos engagements et nos propositions, qui payent ici !

 

Merci d’avoir relevé ce défi !

 

Merci aussi à chacune et chacun de vous pour votre implication dans les actions que nous avons lancées au niveau confédéral. Que ce soit le Retraithon, l’opération « Nouveau Dialogue », la tournée avec la pièce de théâtre « le Procès »... Cela nous a permis d’aller au contact du grand public pour faire davantage connaître notre organisation dans la perspective notamment des élections dans les Très Petites Entreprises.

 

Nous avons progressé grâce à vous dans chacune de ces élections !

 

C’est une progression constante depuis les dernières élections prud’homales de 2007.

 

Il appartient maintenant au législateur et aux membres du Haut Conseil du Dialogue Social de compiler l’ensemble des 7 critères (indépendance, transparence financière...) afin de donner la photo des organisations syndicales représentatives d’ici le 20 août 2013 au plus tard.

Ces résultats sont un encouragement à poursuivre notre action au service des salariés de l’encadrement et de nos collègues des fonctions publiques (dont les élections vont avoir lieu en 2014).

Ces résultats doivent nous permettre de passer la vitesse supérieure afin de faire de la confédération CFE-CGC un acteur incontournable sur la scène économique et sociale !

Il s’agit pour nous de faire encore plus entendre la voix et les demandes des salariés de l’encadrement et des fonctions publiques dans un contexte de crise sans précédent !

C’est pour cela qu’au-delà du programme, nous tenons à vous proposer une équipe unie, qui

travaille de concert au service du collectif pour les 3 prochaines années.

 

Cette équipe nous l’avons pensée à 13 fédérations.

 

Cette équipe, vous allez pouvoir le constater à la lecture de cette lettre, est mixte que ce soit dans le trio exécutif ou dans la composition du bureau national. Elle est mixte à plusieurs titres : homme/femme, jeunes/moins jeunes et Paris/régions, afin d’avoir une équipe mobilisable et disponible en cas d’urgence, y compris dans le trio, mais aussi pour ménager les finances confédérales.

 

Un programme peut contenir toutes les meilleures idées du monde, mais s’il n’y a pas de collectif pour le porter il est voué à l’échec !

 

Je vous laisse ainsi découvrir les candidats que nous vous proposons pour le prochain bureau national. Vous les connaissez pour la plupart d’entre eux. Ce sont des professionnels connus et reconnus.

 

Ils sont prêts à s’investir totalement pour vous et à reprendre l’initiative !

 

Suivez toute l'actualité de notre campagne sur notre Blog !

 

carolecouvert.fr

 

Reprendre l'initiative ! - N2bd Reprendre l'initiative ! - N2bd


Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Il faudra compter avec la CFE-CGC !

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Aujourd’hui est franchie une étape importante dans la reconnaissance de la représentativité des organisations syndicales de salariés : la mesure de leur audience tant au niveau national interprofessionnel que par convention collective.

 

La CFE-CGC est fière des résultats de son audience catégorielle (techniciens, agents de maîtrise, ingénieurs, cadres ou assimilés) de 18,14 %, soit plus double du seuil minimal requis !

 

Cette mesure est une première et ne peut se comparer à aucune autre. Elle résulte de la consolidation des voix obtenues par la CFE-CGC lors des élections professionnelles d’entreprise dans les collèges où se trouvent des salariés visés par ses statuts, auxquelles s’ajoutent les voix recueillies dans le deuxième collège aux élections TPE et dans le collège « production » des élections aux chambres d’agriculture.

 

À la table des négociations nationales interprofessionnelles, couvrant tous les salariés, la CFE-CGC pèse 10,78 % et devient la quatrième organisation par ordre d’importance, n’en déplaise à certains !

 

La CFE-CGC est incontestablement une organisation syndicale dans laquelle les salariés de l’encadrement se reconnaissent et qui compte dans le paysage syndical français.

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Compte rendu du CCE ordinaire du 26 mars 2013

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Cette séance était présidée par Monsieur Cribier.

Son ordre du jour était le suivant :

  1. Approbation des procès verbaux des 6 et 21 février 2013.
  2. Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Accueil.
  3. Point sur la CNASC et vote sur les points soumis à la validation du CCE.
  4. Questions diverses.

Préalablement à l'examen des points à l'ordre du jour, le Président a repris l'annonce du premier Ministre concernant le recrutement de 2000 CDI supplémentaires par PE. Il a précisé que l'objectif est que les recrutements soient réalisés pour le mois de septembre et que Pôle emploi financera environ 1/3 de ces postes (700, soit 28M€).

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi est intervenue pour dire que, dans le contexte actuel interne et externe à Pôle Emploi, nous ne pouvons que nous féliciter de l'arrivée de 2000 CDI, là où ailleurs les postes baissent ou, au mieux stagnent. Mais face à notre charge de travail en très forte augmentation, il est toujours difficile de dire si cela sera suffisant. Il est fort probable que non.

 

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi attend 2 choses :

  • Tout d'abord, que les modalités de recrutement soient présentées au CCE (cf. les 2000 recrutements de 2012).
  • Enfin, nous voulons comprendre comment Pôle Emploi financera les 700 postes ?

 

Point 1 - Approbation des procès verbaux des 6 et 21 février 2013.

Les 2 procès verbaux ont été unanimement approuvés.


 

Point 2 - Information en vue d’une consultation sur le projet d’évolution de l’Accueil. 

Ce sujet, qui s’inscrit dans le cadre des axes définis par le Plan Pôle Emploi 2015, avait été préalablement travaillé lors de 2 réunions multilatérales auxquelles la CFE-CGC Métiers de l'Emploi avait participé. La consultation aura lieu fin avril sur ce dossier.

Pour ce point de l’ordre du jour (présentation et questions/réponses), M. Cribier était assisté de Mme Dumontier (DGA en charge des Opérations) et M. Lemaître (adjoint de Mme Dumontier en charge de l’offre de services), ainsi que de Mme Eibenberger (Directrice de la formation au sein de la DGARHRS).

 

Ce qu'il faut retenir de la présentation du dossier :

  • Mise en place d'un responsable accueil (fonction dédiée ou tournante entre les REP) qui gérera une équipe accueil (non dédiée). L’accueil en équipe défini par ce projet, intègre l'EID dans son périmètre.
  • Evolution des outils mis à disposition des demandeurs d'emploi (renouvellement du parc des PILA).
  • Généralisation et systématisation de l'utilisation de GOA.
  • Simplification des outils (forte diminution du nombre de clics à faire pour une même action). 
  • Test pour la mise en place de panneau d'affichage dynamique et de borne d'identification
  • Nouvelle base de connaissances. 
  • Amélioration du meuble d'accueil (adaptation ou nouvelle proposition) avec une expertise en cours.
  • Les conseillers peuvent changer d'activité à l'accueil sur une même période de planification, à la demande du responsable accueil ou à leur demande.
  • Mise en place d'un ensemble de formations.
  • Le responsable hierarchique reste le REP.
  • Bureau du responsable accueil à proximité.
  • Meilleure traçabilité des contacts avec les demandeurs d'emploi.
  • ...

La CFE-CGC Métiers de l'Emploi note la forte évolution du document depuis les multilatérales, ce qui nous conforte dans notre demande de telles réunions.

Nos questions :

  • La direction parle d'un besoin de conseillers formés et expérimentés à l'accueil. Comment des CAE peuvent-ils donc y être ?
  • Bornes d'identification. Combien de borne par site ? Sont-elles adaptées à tous les handicaps ? Sera-t-il possible de faire un paramétrage local de ces bornes ?
  • Fonctionnement de l'équipe accueil par équipe pro. Nous ne sommes pas contre mais nous nous pensons que cela sera difficile à mettre en oeuvre, que cela risque de se faire au détriment de l'équipe pro au sens entreprise. De plus, si les agents se connaissent au sein de leur équipe, il n'en reste pas moins que les sites font que les agents se connaissent au site entre les équipes.
  • Le bureau sera-t-il installé systématiquement à la prise de poste du responsable accueil.
  • Nous n'avons pas vu une formation spécifique au responsable accueil ?!
  • Il nous semble nécessaire que l'affichage dynamique puisse être modifié en local, sans autorisation multiple ou besoin d'intervention technique externe. C'est un facteur de réussite incontournable.
  • "Groupe pluridisciplinaire pour partager l'identification des moyens de maîtrise et les actions d'amélioration pour prévenir les agressions". Il faudrait y inclure des conseillers et pourquoi ne pas y inclure des organismes externes comme l'ORST ou des institutions (CAF, CPAM) qui ont déjà fait un travail de la sorte
  • Enfin, notre très grosse crainte est que le choix fait d'avoir des responsables accueil dédiés ou tournants, risque d'amener les régions à choisir la deuxième solution, par seul souci d’ "économie" sur le taux d'encadrement. Les REP s'en trouveront alors encore plus surchargés de travail, et ils n'en manquent déjà vraiment pas ! Nous comprenons et sommes d'accord sur le fait de ne pas mettre de seuil mécanique (cf.la première version de REPERE), mais il faut malgré tout assurer le dispositif et surtout protéger les REP.
  • Quels seront les critères d'évaluation de ce projet (réussite/échec) ?
  • Quel est l'enveloppe budgétaire de ce projet ?

 

Réponses de la Direction aux questions des membres du CCE :

  • CUI/CAE : la Direction dit ne pas souhaiter que les CUI/CAE soient en position d'accueil. Cela sera rappelé dans le dossier. Mais cela ne les empêche pas d'intervenir dans la zone de libre accès.
  • OATT : le dossier reste conforme à l'OATT. En fait nous ajoutons l'EID et l'accueil téléphonique à l'accueil. Pourquoi adosser l'EID à l'accueil ? parce qu'il ne s'agit pas d'une action nominative.
  • L'accueil en équipe ne veut pas dire changer de poste toutes les 5 minutes.
  • Le responsable accueil doit d'abord puiser dans son équipe accueil pour résorber les éventuels débordements. L'objectif est de ne pas perturber le fonctionnement du reste du site.
  • Responsable accueil dédié ou tournant : ce sera au choix des régions. Difficile à mettre en oeuvre une fonction dédiée sur les petits sites. La direction parle alors de la réflexion sur une mutualisation entre plusieurs sites.
  • La responsabilité de l'accueil se fait sur les horaires d'ouverture du site.
  • Délégation de responsabilité ? On va instruire la question pour donner des éléments ultérieurement.
  • Affichage dynamique. La Direction note l'importance que le local puisse avoir la main.
  • Le meuble présenté dans le dossier comme meuble actuel est celui du référentiel.
  • Groupe de travail : la Direction retient de faire participer des conseiller aux focus groupes.
  • La gestion de portefeuilles ne fait pas parti de l'équipe accueil.
  • Points relais : les précisions seront apportées sur ce point.
  • Suivi du dossier du demandeur : il y aura plus d'enrichissement qu'actuellement (ex : SMS, Scam...)
  • Responsable accueil : la consigne est clair ! Il doit y avoir un bureau à proximité.
  • Le projet, en région, devra s'articuler sur les accords OATT locaux.
  • La base de connaissance actuelle est peu connue et peu utilisée. face à une réglementation complexe il faut un outil plus performant pour répondre à des questions parfois très pointues que les Demandeurs posent après avoir fait des recherches poussées.
  • 24 millions de visiteurs : c'est une estimation.
  • Agents inaptes à l'accueil : pas de différence par rapport à actuellement.
  • Les REP ne seront pas sollicités par l'accueil. Ce sera le rôle du responsable accueil.
  • File unique : selon les circonstances, les DR peuvent décider autrement.
  • Bornes tactile : ce ne sont que des prototypes à ce stade.
  • Le critère de succès sera d'abord celui des baromètres (sociaux, études DE/entreprises...).
  • Il n'y a pas d'enveloppe budgétaire spécifique.
  • Nous souhaitons que l'ensemble de la ligne managériale soit sensible à la question des RPS.
  • Le déploiement se fera en cohérence avec le chantier simplification. Ce sera avant ou après septembre car difficile à faire en septembre.
  • Bien évidemment l'OATT s'applique aussi au responsable accueil.
Point 3 - Point sur la CNASC et vote sur les points soumis à la validation du CCE.

Le choix avait été fait, pour gagner du temps, de reprendre les modalités initialement prévues du temps de la CNGASC. Mais il restait à connaître les sommes effectivement mutualisées en remontée des régions adhérentes pour fixer les montants des prestations.

Au vu du bilan des CE ayant adhéré au système de mutualisation, le vote a pu avoir lieu et a permis d’établir comme suit les montants des différentes prestations :

  • 300 ou 340 euros pour les enfants en fonction d'un palier à 40.000€
  • 130 euros de dotation pour les agents
  • 100.000 euros pour les aides (sous forme de don en 2013).
  • A cela s’ajoutent les prestations pour enfants handicapés 

Bien entendu, cela ne concernera que les 8 régions qui ont adhéré (Aquitaine, Auvergne, Bretagne, Centre, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes). Ces montants sont calculés en prenant en compte les seules sommes mutualisées. Ces 8 régions gèrent aussi le 1,2% localement.

Les autres régions ont fait le choix de garder leur 1,3% et de le gérer localement.

 

Point 4 - Questions diverses. 

 

 

 

Prochain CCE : le 10 avril 2013 (ordre du jour)

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Ordre du jour du CCE ordinaire du 10 avril 2013

Publié le par CFE-CGC Métiers de l'Emploi

Veuillez trouver ci-dessous l'ordre du jour du prochain CCE ordinaire qui se tiendra le 10 avril :

  1. Approbation des procès verbaux des 27 février et 7 mars 2013.
  2. Consultation sur le projet d’évolution de l’Offre de Services aux Entreprises.
  3. Information en vue d’une consultation ultérieure sur l’offre de services 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.
  4. Questions diverses.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0