Complément Collectif Variable 2011

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Veuillez trouver ci-dessous le tableau du Complément Collectif Variable 2011. Ce complément concerne les agents qui étaient sous statut public en 2011 (proratisation par douzième si exercice du droit d'option en cours d'année).

 

Montant du CCV versé en 2012Montant du CCV versé en 2012

Publié dans Statut 2003

Partager cet article

Repost0

NAO ? Non NA-ZERO !

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

La seconde réunion NAO s'est terminée de la même façon que la première : ZERO !

 

En effet, la Direction Générale, grâce à des comptes d'apothicaire mélangeant choux et carottes pour nous construire une argumentation bien fragile, met en avant une hausse de la masse salariale globale de 13% entre 2008 et 2011. Pour cela, elle met en avant la CCN (avec le droit d'option, le replafonnement de l'ancienneté, les contrats aidés...), l'accord senior, l'accord égalité pro, les spécificités des DOM, la mutuelle... Mais au final que fait-elle ? Elle présente aux agents de Pôle Emploi la facture de lois, réglementations et accords. Mais où est la politique salariale si la Direction fait payer aux agents l'application de ce qui s'impose à elle et de ce qu'elle a négocié ?

 

Mais de négociations nous n'avons point eu ! La Direction est arrivée avec son scénario écrit à l'avance.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a demandé à la Direction comment elle comptait expliquer à l'ensemble des agents sa position. Devinez quoi ? Cette question est restée sans réponse !

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi n'accepte pas que les agents de Pôle Emploi, qui fournissent tous beaucoup d'efforts dans des conditions très difficiles, n'aient comme seule reconnaissance que des messages dans les médias et sur l'intranet. La reconnaissance passe aussi et surtout par les salaires pour tous et non sur des moyennes bricolées.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi s'inquiète aussi des conséquences de cette méthode qui amène à opposer les agents les uns aux autres et qui nous semble aller à l'inverse du nouveau contrat social que souhaite la Direction Générale.

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

CCE du 1er et 5 mars 2012

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Pour rappel, l'ordre du jour de ce CCE est ici.

 

Les points 1 à 5 ont été traités le 1er mars alors que les points 6 et 7 l'ont été le 5 mars 2012.

 

La séance du 1er mars était présidée par Mr Bassères.

 

Point 1 - Point d’avancement sur les PV en attente d’approbation.

Beaucoup de procès verbaux sont dans les tuyaux  et nous espérons pouvoir enfin les valider lors d'un prochain CCE. Le rythme effréné des séances n'aide pas à réduire les délais.

 

Point 2 - Point d’information sur l’actualité de Pôle emploi par la Direction Générale.

1- La Direction Générale nous informe qu'à la demande de la DGEFP, Uniformation serait maintenant l'unique OPCA pour les salariés de Pôle Emploi (droit privé). Ce changement est actif depuis le 28 février 2012.

la Direction ajoute que cela ne change rien pour les agents  (ce que tout  le monde ne partage pas vraiment compte tenu de modalités différentes et du risque de se voir appliquer une ancienneté nouvelle).

Les CUI peuvent ainsi maintenant être bénéficiaires.

Il est prévu que les Fongécif adressent les dossiers en attente à Uniformation.

La Direction va faire une information en direction des agents mais voulait attendre de passer le sujet d'abord en CCE.

Le calcul de la contribution se fait sur la masse salariale de statut privé (les agents publics ne peuvent être pris en charge par Uniformation).

 

2- Pour son deuxième point la Direction a souhaité revenir sur le sujet de la multilatérale à propos du plan stratégique. Elle revient rapidement sur le questionnaire et assure de la confidentialité du dispositif. Les résultats agrégés seront publiés.

Un long échange a ensuite eu lieu sur la forme à prendre : multilatérale, groupe de travail du CCE, commission technique... bref, que des changements de nom pour globalement la même chose.

Le Directeur Général avoue ne pas trop comprendre. D'un coté on lui dit que la méthode précédente ne marche pas, il arrive et en propose une autre et ceux-là même qui voulaient du changement en arrive à ce dernier... !!!

 

Pour la CFE-CGC métiers de l'emploi, le nom de la commission importe peu, ce qui compte c'est que nos propositions, remarques soient entendues et prises en compte. Par contre si l'objectif de la Direction est de changer le nom pour donner moins de moyens aux organisations syndicales pour travailler les dossiers : cela n'ira évidement pas !

 

Prochaine multilatérale aura lieu le vendredi  16 mars. 

 

Point 3 - Recueil d’avis sur le projet de décret sur les CPL et CPN.

Le projet de décret a été mis au vote.

Préalablement et après le vote, la CFE-CGC métiers de l'emploi rappelle que sa demande a toujours été d'avoir des commissions paritaires nationales par niveau d'emploi et non des commissions paritaires locales uniques à plusieurs niveaux d'emploi pour ces élections 2012. Nous pensons que le niveau national est aujourd'hui le mieux adapté pour que ces commission ne soient pas que des chambres d'enregistrements comme cela est le cas depuis 2009. Notre souci à la CFE-CGC n'est pas de multiplier le nombre d'élus et le temps mais d'être utile aux agents et donc de pouvoir intervenir au bon niveau !

Compte tenu de ce choix par la Direction Générale, la CFE-CGC se prononce contre ce projet de décret.

Pour : les élus FO (4), CFDT (3), SNAP (1) et CFTC (1)

Abstention : l'élue UNSA (1)

Contre : les élus CGT (2), SUD (1) et CFE-CGC (2)

NPPV : les élus CGT (1) et SNU (1)

 

 

Point 4 - Information sur le projet de mise en œuvre de la dématérialisation de l’Attestation employeur en vue d’une consultation.

Explication de la DG :

Les attestations des employeurs sont, en moyenne, d'un volume de 22.000 par jour. Un décret de février 2011 rend obligatoire la transmission de ce document par voie dématérialisée pour les entreprises de plus de 10 salariés (ceci à partir du 1er janvier 2012).

L'employeur a le choix entre 2 modalités : soit par une modalité WEB (internet), soit par une modalité EDI (c'est à dire via les logiciels de paie des entreprises).C'est cette deuxième modalité qui sera majoritairement utilisée.

L'attestation papier, que l'employeur doit toujours remettre à son ancien salarié, est en fait "rematérialisée" par Pôle Emploi mais c'est toujours à l'employeur de l'imprimer et de la remettre au salarié. 

Aujourd'hui 1.300 modèles d'attestations existent : demain il n'en restera qu'un seul.

La loi prévoyait début 2012 mais il y a du retard, en partie parce que les logiciels ne sont pas encore tous mis à niveau.

Pôle Emploi vise 70% d'attestations dématérialisées et le traitement externalisé sera arrêté dans les régions où il existe.

Le gain en ETP est estimé à 270 (sur l'opération de saisie). L'évaluation des autres gains est en train de se faire.

Un premier test a été fait dans les Pays de la Loire et en PACA ce qui a permis de détecter des anomalies et d'apporter des corrections. Par contre le volume était encore un peu faible d'où l'élargissement de  ces régions en avance de phase à la Lorraine et au Nord Pas De Calais).

Un numéro vert a été mis en place par la DSI pour aider les entreprises.

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Le dispositif existait sur les entreprises de travail temporaire et les difficultés sont assez grandes notamment à cause d'erreurs dans les motifs.
  • Il y a un risque d'instance sur ces entreprises car les attestations ne sont  pas nécessairement  faites à la fin de la mission mais à des périodes données.
  • Les erreurs des entreprises peuvent aussi générer des trop perçus. De plus, les erreurs ne sont pas que du fait des agents de Pôle Emploi.
  • La première conséquence de ce dispositif est une sollicitation importante de l'accueil avec tous les risques que cela comporte.
  • Fraude : ce projet a-t-il aussi pour objet de lutter contre la fraude ?
  • Relation dématérialisée employeurs / Pôle Emploi : où en sommes nous ?
  • Numéro vert pour les employeurs : qui s'en charge ?

 

Direction Générale :

  • Ce dispositif s'impose à nous par ce décret.
  • Le gain de productivité existera, restera à l'évaluer et surtout de savoir ce que l'on en fait. N'oublions pas qu'il est très réparti. Cela peut nous aider à faire plus de contrôles par exemple. Le DG ne souhaite pas que l'on juge les projets pour cause de gain de productivité. Il faut regarder ce sujet sans tabou pour voir si on peut faire à la fois dématérialisation et qualité de service.
  • C'est toujours l'attestation papier qui compte.
  • Il y a des contrôles en amont mais à cause d'une législation complexe, ils ont été limités. Il y a des erreurs et des incohérences ce qui nécessite l'expertise des agents sur ce sujet.
  • Le premier objectif est de décharger les agents de la saisie. Le rôle du conseiller reste quasi -identique.
  • Le temps gagné n'est pas aussi important qu'on l'imaginait.
  • Le numéro vert est sous-traité au prestataire Webhelp.
  • Pour les relations dématérialisées employeurs / Pôle Emploi : pas avant 2014-2015.
  • La transmission des attestations est à chaque rupture de contrat et non à chaque bulletin de salaire.
  • Il n'a pas été prévu d'aide financière pour les entreprises.
  • 73% des entreprises sont pourvues de systèmes d'information leur permettant d'aller dans ce dispositif

 

A la fin de ce point, la Direction propose que les question supplémentaires soient adressées par courrier pour une réponse ultérieure.

 

Point 5 - Information sur le passage de la paie des agents de statut public d’Oasis vers People Soft.

Oasis arrivant en fin de maintenant, le traitement des agents publics est donc transféré pour aboutir à un dispositif commun à tous les statuts.

Il y a 3 conséquences à ce changements : les titres de restauration (déjà basculés), les passages à temps partiel qui se feront en début de mois (reste le problème des temps partiels thérapeutiques pour lesquels une solution est recherchée), enfin les absences seront gérées par le gestionnaire des temps.

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • le documents remis en séance est beaucoup plus clair que les documents remis préalablement.
  • Malgré tout, il y a une nécessité importante d'avoir une notice d'explication sur le nouveau bulletin de salaire qui change et dont les mentions sont différentes.
  • Par extension, nous demandons à ce que tous les agents soient destinataires d'une notice car tous ne maîtrisent pas si bien que cela leur bulletin de paie

Notre demande d'information des agents concernés et par extensions de l'ensemble des agents semble avoir eu l'accord de la Direction et a été appuyée par d'autres organisations syndicales.

 

 

Après avoir traité 2 sujets (tentatives de suicide et courrier à Malakoff), le CCE a été suspendu à ce niveau de l'ordre du jour le 1er mars à 18h57. il reste donc le point 6 et les questions diverses à voir !

Reprise de l'ordre du jour du CCE le 5 mars 2012.

 

 

Point 6 - Information sur les évolutions du référentiel immobilier en vue d’une consultation.

 

Direction Générale :

La version 2 du référentiel est arrivée pour réduire le coût de l'immobilier de 11 à 14% avec un lissage dans le temps. Il se fera sur la période de 2011 à 2014. Les plate-formes et les A2S intègrent la V2.

L'explication de l'évolution des surfaces pour la Direction Générale :  l'absentéisme !

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Comment la DG peut parler d'optimisation du référentiel immobilier quand elle fait le choix de réduire les espaces collectifs ( salle de réunion et détente..), et de diminuer le ratio Poste Opérateur / agent en faisant, entre autre, un savant calcul sur l'absentéisme du personnel. Optimiser veut dire améliorer, rendre meilleur, maximiser. A la lecture de référentiel immobilier revu et corrigé, pour la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, la Direction Générale n'a pas fait le choix de l'optimisation en vue de l'amélioration des conditions de travail des agents, ni de réception des demandeurs d'emploi mais celui des économies en vue de restriction budgétaire et cela au détriment des personnels et du service rendu. (la DG parle d'un gain estimé à 20M€ sur les 550M€ prévus).
  • La DG a lancé le plan Pôle Emploi 2015 avec comme fil conducteur la nouvelle convention tripartite et une nouvelle offre de service à construire, la CFE-CGC Métiers de l'Emploi s'interroge  sur l'adéquation de ce nouveau référentiel immobilier avec une nouvelle offre de service pas encore définie. La  réponse de la Direction laisse entendre que les agents s'adapteront ,comme d'habitude ! Cette réponse est inacceptable pour la CFE-CGC Métiers de l'Emploi. Depuis 2009 la fusion a créé le chaos dans l'organisation de Pôle Emploi, chaque jour une nouveauté, chaque jour une remise en cause de l'organisation sous couvert de la construction de la nouvelle maison. Il faut que cela s'arrête et que les agents puissent enfin travailler avec un cap clair et stabilisé dans le temps. 
  • La CFE-CGC métiers de l'Emploi revendique des espaces collectifs (détente et réunion) qui permettent d'accueillir tous les agents en même temps 
  • La CFE-CGC métiers de l'Emploi revendique 1 Poste de travail équipé par agent dans chaque site, nous dénonçons toute organisation construite en comptant sur l'absentéisme du personnel!

 

 

Comme cela en devient une habitude, la Direction clôture le point en demandant d'adresser les questions sur ce sujet par écrit (A quand les CCE par écrit ou à distance ??!!).

Le point étant en information préalable, le CCE devra poursuivre l'information en vue de la consultation.

Point 7 - Questions diverses.

Circulez y'a rien à voir!

 

LE DGARH a décidé unilatéralement qu'il clôturait le CCE sans voir les questions diverses car, pour lui, les questions préalables auxquelles le DG avait répondu à la séance précédente étaient des questions diverses, un point c'est tout ! Drôle de manière de traiter les choses et de concevoir le dialogue social !!

 

 

Prochain CCE  le 20 mars 2012.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

CESU : arrivée proche... enfin !

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Lors des négociations sur l'égalité professionnelle F/H (cliquer ici pour retrouver les articles sur ce sujet), la CFE-CGC métiers de l'emploi avait obtenu la création d'un CESU au sein de Pôle Emploi.

 

Malheureusement, il semblerait que la Direction Générale ait préféré attendre la fin du dossier mutuelle/prévoyance pour mettre en route le dossier CESU.

 

Restons positifs car la Direction Générale nous a informé que le processus en cours devrait maintenant aboutir pour la fin du 1er semestre 2012 : enfin !

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Accord sénior : audience en juin 2012 - Màj

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Lors d'un article précédent, nous vous informions de l'évolution de la démarche en justice initiée par la CGT contre l'accord sénior.

Une audience a eu lieu le 24 février 2012 et la remise des conclusions des différentes parties se ferait en avril/mai.

La date de la prochaine audience serait maintenant fixée au 26 juin 2012. Le jugement n'interviendrait donc qu'au delà de cette date (la rentrée ? ).

 

Mise à jour du 29/02/2012 :

Voici plus précisément le calendrier que nous a adressé notre avocat (commun avec l'UNSA et le SNAP).

  • 10 avril 2012 : dépôt de nos conclusions
  • 29 mai 2012 : dépôt des conclusions du Syndicat National Pôle Emploi CGT
  • 26 juin 2012 : date de clôture et de fixation des plaidoiries

Publié dans Accord Senior

Partager cet article

Repost0

Ordre du jour du CCE du 1er mars 2012

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous l'ordre du jour du CCE du 1er mars 2012.

  1. Point d’avancement sur les PV en attente d’approbation.
  2. Point d’information sur l’actualité de Pôle emploi par la Direction Générale.
  3. Recueil d’avis sur le projet de décret sur les CPL et CPN.
  4. Information sur le projet de mise en œuvre de la dématérialisation de l’Attestation employeur en vue d’une consultation.
  5. Information sur le passage de la paie des agents de statut public d’Oasis vers People Soft.
  6. Information sur les évolutions du référentiel immobilier en vue d’une consultation.
  7. Questions diverses.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

CCE du 20 février 2012

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Voici l'ordre du jour de ce CCE :

  1. Élection du Secrétaire adjoint du CCE, du Président de la commission Économique, du Président de la commission HSCT
  2. Recueil d'avis sur l'Entretien Professionnel Annuel
  3. Fixation des thèmes à aborder en commission HSCT

La séance débutant à 14h00, nous n'avons pu aborder réellement l'ordre du jour qu'à 15h10 ! En effet nous avons eu droit à des interventions sur Malakoff-Médéric, sur la multilatérale plan stratégique, sur les horaires prévus de la réunion,...

 

Point 1 : résultat des élections

Secrétariat adjoint - Mme Masson (SUD)

Présidente de la commission économique - Mme Mimouni (CFDT)

Président de la commission HSCT du CCE - Mr Barboux (FO)

 

La CFE-CGC avait présenté un candidat pour le secrétariat adjoint, mais suite à une égalité de voix (10 contre 10), c'est par son âge supérieur que Mme Masson a été élue.

 

Point 2 : recueil d'avis sur l'EPA

Préalablement à ce recueil d'avis, nous avions reçu une nouvelle version du projet de la note sur l'EPA. Nous avions noté 3 changements :

  1. l'augmentation du délais à 3 semaines
  2. l'augmentation du temps de préparation à 2h
  3. la suppression du passage sur l'entretien de suivi d'activité

Il est à noter que les deux premiers points résultent de demandes de la CFE-CGC lors de la réunion précédente.

 

Intervention de la CFE-CGC :

  • Demande tout d'abord à la Direction de faire respecter le Règlement Intérieur sur les prises de  parole (cela a de l'importance vu la suite...).
  • Suite à une remarque d'une autre Organisation syndicale, le passage sur la santé et le handicap ne peut rester dans le texte : il doit être retiré.
  • Les modifications par rapport à la dernière réunion sont timides. Nous notons malgré tout que les demandes de la CFE-CGC ont été suivies sur les délais avant entretien et sur le temps de préparation. Nous avions demandé plus (1 mois avant entretien et 1/2 journée de préparation), sur des chiffres raisonnables mais la Direction a préféré en rester à des chiffres plus modestes (15 jours ouvrés et 2 heures).
  • Malgré nos interventions répétées, nous n'avons toujours rien concernant les REP pour qui, pour beaucoup d'entre eux, tenir ces entretiens sera une activité nouvelle. Si une formation à l'entretien est bien prévue, nous répétons que notre inquiétude porte sur la posture à tenir qui sera nouvelle pour eux. Leur positionnement n'est déjà pas facile et un accompagnement plus fort est nécessaire pour qu'ils se sentent plus à l'aise dans cette activité et donc que ces entretiens se passent bien pour et pour pour l'agent dont ils réalisent l'EPA.
  • Enfin, la CFE-CGC métiers de l'emploi tient à rappeler que, pour elle, l'EPA est utile et nécessaire.

La suite des interventions a mis en avant deux autres problématiques : l'intégration de l'article 20.4 dans l'EPA ainsi que le passage sur les agents publics et les possibilités de recours en CPL.

 

L'incident....

Durant ce deuxième tour de parole, la CFE-CGC a levé la main pour s'inscrire dans le tour de parole en cours. Mais avant la fin de celui-ci, le DGA-RH a décidé de s'arrêter pour recueillir l'avis du CCE. Ne comprenant pas ceci, nous sommes intervenus pour dire que nous souhaitions intervenir avant le vote et que nous nous sommes inscrits dans le tour de parole. Mr Cribier a persisté à dire qu'il avait dit arrêter à un moment donné  et que de toute façon la CFE-CGC s'était exprimé 10 minutes plus tôt. Il nous dit qu'il nous donnera la parole après le vote !

Après lui avoir signalé que nous n'étions pas intervenu dix minutes plus tôt (il doit confondre !) et pas plus dans ce tour de parole et fasse à une comportement choquant, nous avons demandé une suspension de séance. Au retour, nous avons lu cette déclaration :

 

 

Déclaration CFE-CGC métiers de l'emploi

L’incident de séance qui vient de se produire et qui a aboutit à la confiscation de la parole de la CFE-CGC est inacceptable.

Il souligne une dérive dans nos débats et rend nécessaire une clarification des règles de fonctionnement de cette instance.

La CFE-CGC demande le strict respect du règlement intérieur du CCE, à savoir 1 prise de parole par OS par tour de table, ce qui n’a pas été le cas.

Il en va de la qualité du dialogue social auquel la CFE-CGC est particulièrement attachée et en concordance avec les propos du Directeur Général.

La CFE-CGC vous demande d’intégrer cette déclaration au PV de séance.

 

A la suite, Mr Cribier nous donne la parole :

 

CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Nous lui faisons tout d'abord remarquer que notre prise de parole allait être courte et concernait un besoin d'explication avant le vote !
  • Nous souhaitons savoir sur quel texte nous allions voter et demandons le retrait des parties sur santé/handicap, l'article 20.4 et les agents publics ce qui simplifierait les débats.

La Direction confirma qu'il s'agissait de la version du 6 février 2012, à l'exception de la partie sur handicap/santé. Il passa ensuite rapidement au vote.

 

Vote : Pour 3 (élus CFDT), Contre 17 (tous les autres élus)

 

Explication du vote de la CFE-CGC métiers de l'emploi :

 

La CFE-CGC tient à réaffirmer le caractère utile et nécessaire de l’EPA et du texte relatif à sa mise en œuvre.

La CFE-CGC s’apprêtait à émettre un avis prenant la forme d’une abstention notamment motivée par la nécessité d’outiller davantage les REP pour qu’ils soient réellement à même de mener ces entretiens.

Compte tenu de la nature et du déroulement des débats, la CFE-CGC prend acte et regrette la rigidité dont a fait preuve la Direction, et notamment de sa volonté manifeste de ne pas faire évoluer son texte aux niveaux des paragraphes faisant référence à l’article 20.4 de la CCN et aux agents publics.

De ce fait, la CFE-CGC se voit contrainte d’émettre un avis négatif sur le texte proposé.

 

Point 3 : Fixation des thèmes à aborder en commission HSCT

Compte tenu de l'heure, ce point ne fut pas réellement traité et sera certainement mis à l'ordre du jour d'un prochain CCE. Malgré tout, les organisations syndicales ont été invitées à faire remonter leurs points ainsi que les membres qu'elles désignent.

 

Commentaire :

L'incident de cette séance n'est pas pour nous un détail, il est grave. La CFE-CGC a toujours été respectueuse du règlement intérieur,a toujours veillé à faire des interventions dans le sujet, qui soient courtes et précises. De plus cette séance fut régulièrement un échange désordonné, certains prenant la parole à n'importe quel moment sans parler des appartés (d'où notre rappel lors de notre première intervention)...

C'est pourquoi cette censure malvenue, arguant d'éléments faux (comme une intervention imaginaire 10 minutes plus tôt) nous a mis dans une grosse colère.

Si la Direction Générale souhaite choisir ses interlocuteurs et censurer les autres qu'elle le dise, mais alors, dans ce cas, sa volonté de construire un nouveau contrat social va être difficile à concrétiser.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Multilatérale Plan Stratégique

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Début février, en CCE,  la Direction Générale, par l'intermédiaire de Thomas Cazenave, Directeur de cabinet de Mr Bassères nous avait fait une présentation du plan stratégique, voulu par le DG et élément préparatoire à la définition de l'offre de service qui sera présentée en conseil d'administration d'ici la fin juin.

La première multilatérale s'est tenue le 15 février et s'est déroulée en deux temps.

 

En première partie de réunion, nous sommes à nouveau reparti dans de grandes discussions sur le pourquoi du comment et sur des procès d'intention parfois hors sujet.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a, de nouveau, réaffirmé sa volonté de travailler et de participer, à condition d'être écouté et de ne pas se retrouver dans une simple chambre d'enregistrement.

 

Au bout d'un certain temps, 4 organisations syndicales ont quitté la réunion (CGT, FO, SNU et SUD).

 

Dans la seconde partie de la réunion,la Direction Générale nous a présenté le questionnaire fait avec IPSOS, qu'elle va proposer à l'ensemble des agents de Pôle Emploi sur une période intialement programmée du 22 février 2012 au 6 mars 2012.

Nous avons repris le questionnaire, dans le calme et l'écoute mutuelle et nous avons pu faire évoluer certaines questions, en rajouter d'autres et modifier la forme du questionnement. Cela reste bien entendu sujet à validation par le prestataire.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi, en plus de ses remarques, suggestions et commentaires sur le questionnaire a  alerté la direction sur le fait que les dates tombaient sur des périodes de vacances scolaires et qu'un élargissement est absolument nécessaire. La Direction Générale ne semblait pas opposé à revoir cela avec son prestataire sachant malgré tout que la contrainte calendaire ne laissera pas une marge supplémentaire conséquente.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi est restée dans son rôle d'organisation syndicale constructive et ouverte au dialogue et nous continuerons dans ce processus tant que la Direction sera à l'écoute de nos demandes et remarques pour amender un projet non ficelé à l'avance. Claquer la porte et tourner le dos au dialogue n'est pas notre méthode !

 

 

 

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

NAO Salaire 2012: zéro + zéro ...

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

 

Le mercredi 8 février s’est tenue une réunion Négociation Annuelle Obligatoire qui avait pour objet la négociation salariale.

 

2011 vous avez eu : ZERO % d’augmentation salariale


2012 vous aurez : ZERO % d’augmentation salariale


Car d’après la DG

•    La fusion a coûté cher
•    Le droit d’option a coûté cher
•    Le déplafonnement de l’ancienneté a coûté cher
•    L’accord sénior a coûté cher
•    L’accord égalité hommes/femmes a coûté cher
•    La prime de vie chère domienne a coûté cher
•    La mutuelle a coûté cher
•    Etc.…
 

 

La CFE-CGC Métiers de l’emploi est scandalisée que la Direction Générale puisse avancer de tels arguments.

La création de Pôle Emploi s’est faite dans la douleur pour tous les personnels.
Tous les agents ont fourni des efforts immenses dans un contexte économique extrêmement difficile. Ils ont appris de nouveaux métiers, développé de nouvelles compétences, fait preuve d’une incroyable capacité d’adaptation au milieu du tumulte d’une fusion qu’ils n’ont pas demandé mais subit.

Cette fusion était la volonté des pouvoirs publics en place avec un engagement répété haut et fort de la ministre de l’époque du meilleur des deux.
Alors il est inacceptable pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi d’entendre la Direction Générale justifier le gel des salaires par une fusion qui a coûté trop cher.

A l’aube de la mise en place d’un plan stratégique, d’un contrat social à Pôle Emploi, alors que le Directeur Général veut redonner du sens et dit entendre les attentes très fortes des agents de Pôle Emploi, la CFE-CGC Métiers de l’Emploi revendique l’ouverture d’une véritable négociation salariale qui prenne en compte et respecte le travail et les efforts fournis par tous les salariés de Pôle Emploi depuis 3 ans.

 

NAO 2012 NAO 2012

Partager cet article

Repost0

Droit d'option : point au 31 janvier 2012

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Si les demandes de propositions dans le cadre du droit d'option ne sont plus possibles (en dehors des cas prévus par le CCN), les agents ayant fait leur demande avant le 27 décembre 2011 peuvent toujours excercer leur droit d'option (théoriquement donc jusqu'au 26 fevrier 2012).

 

Voici donc le dernier point, avec un chiffre qui dépasse maintenant les 80%

 



Si vous ne voyez pas le tableau ou pour lire le document intégral : cliquer ICI 

Publié dans Droit d'option

Partager cet article

Repost0