CCE ordinaire du 12 octobre 2011 - MAJ

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Pour rappel de l'ordre du jour, voir ici.

 

Dès l'ouverture de la séance, la CFE-CGC métiers de l'emploi est intervenue pour demander au Directeur Général de nous faire un point sur la situation de Mayotte. En effet, les médias ne parlent que très peu de ce qui s'y passe alors que la situation est inquiétante. En réponse, le DG, après avoir résumé la situation sur place, nous informe suivre de près les évènements en cours. Il nous dit que le site est parfois fermé et que le point relais l'est complètement pour le moment.

 

Point 1 - Approbation des PV des 13 avril et 4 mai (ordinaire et extraordinaire)

Les trois procès verbaux ont été approuvés à l'unanimité ou à la majorité

 


Point 2 - Consultation* sur OCEAN (* La consultation est demandée unilatéralement par le secrétaire)

 

Intervention de la CFE-CGC métiers de l'emploi

  • La CFE-CGC n'est pas contre les contrôles, par contre, nous estimons que cela n'est pas toujours pertinent dans les conditions actuelles, faites de surcharge de travail et d'organisations non stabilisées.
  • De plus, nous sommes dans une consultation sur un dossier largement déployé. Peut-être est-ce un peu de notre faute, nous membres du CCE, mais vous avez largement votre part de responsabilité par votre volonté d'avancer le plus vite possible.
  • Ce qui nous dérange, c'est que dans la présentation des dossiers arrivant en CCE, que votre porte soit complètement fermée. Vous vous refusez à nous écouter, à remettre en cause ou à amender vos projets, même face aux critiques les plus argumentés, les plus constructives et les plus raisonnables !
  • Notre vote aujourd'hui sur OCEAN (et sur les 2 autres votes prévus) sera le résultat et la conséquence de votre façon de faire, ce que nous déplorons !

 

Durant les interventions des membres du CCE, la question de la consultation de la CNIL fut abordée.

 

Réponses de la Direction (Mr Charpy et Mr Lemerle)

  • 3800 contrôleurs sont recensés à ce jour. Ils viennent en majorité des équipes d'encadrement (REP principalement). Ils ont de par leurs fonctions une expertise reconnue et exercent cette activité en complément de leur mission de base.
  • L'objectif est de détecter les erreurs afin d'améliorer la qualité de l'activité
  • Coté indemnisation, ceux qui étaient référencés ont été reconduits
  • Coté placement, un appel a été fait à des manager avec une expertise placement. Ils ont eu une formation de base à la fois sur l'outil mais aussi sur l'approche du contrôle.
  • Est d'accord pour dire qu'en 2009 et 2010, les fiches placement étaient plutôt un copier/coller des "bonnes pratiques de placement" héritées de l'ANPE. Les fiches ne sont pas toutes excellentes, il faut les adapter ce qui sera fait avec des experts du métier.
  • EID : des fiches de contrôle adaptées sont prévues. Pour les sites non passés à l'EID, les anciennes fiches seront toujours utilisées.
  • D'accord pour informer tous les agents pour qu'ils comprennent la "mécanique" (l'outil, les fiches, que fait-on des informations...)
  • Cet outil est un outil pédagogique et non pas un outil RH ou un outil permettant de sanctionner
  • confirme que l'accord de 2004 (données informatiques) devra être révisé (rq : une réunion était au calendrier social et a disparu depuis...)
  • Océan permet de détecter et corriger des erreurs. Il est donc indispensable que l'on puisse aller vers le dossier individuel pour corriger l'erreur détectée puis ensuite vers le conseiller à des fins pédagogiques.
  • Océan ne doit pas faire parti de l'EPA
  • Le DG met en avant que lors des commissions de conciliation, les agents avancent parfois les résultat extrait d'océan, il trouve donc normal que cela puisse être évoquer lors de l'EPA. Il n'est pas prévu de mettre les résultats dans l'EPA. (rq : ses propos sont alors peu clairs pour nous oscillant entre "cela ne fait pas parti de l'EPA" et une proximité entre un point de discussion qui semble malgré tout pouvoir être un élément structurant de l'EPA... sans y être !)
  • La consultation à la CNIL a été faite du temps des Assédics.

 

Suite à l'interpellation d'une organisation syndicale qui n'avait pas eu de réponse à toutes ses questions, le DG nous a alors fait une magnifique sortie en disant qu'il répondait aux questions auxquelles il avait envie de répondre ! L'effet fut quasi immédiat et nous avons alors eu une suspension de séance.

 

Au retour, 3 délibérations :

 

Délibération 1 : condamnation des non réponses du DG (unanimité)

 

Délibération 2 : mandatement du secrétaire pour interpeller la CNIL (unanimité)

 

Délibération 3 : demande de suspension de la consultation sur Océan dans l'attente de la réponse de la CNIL (Contre : CFE-CGC, Abstention : SNAP, NPPV : CFDT et CFTC, Pour : SNU, SUD, UNSA, CGT et FO)

 

Explication du vote contre de la CFE-CGC métiers de l'emploi : nous avons expliqué que pour rester en cohérence avec nos propos sur Océan et compte tenu du fait que cet outil est déployé depuis longtemps, nous souhaitons pouvoir exprimer un vote

 

Le Directeur Général a alors mis le sujet à la consultation :

Contre : CFE-CGC, Abstention : CFDT, NPPV : SNU, SUD, CGT, UNSA, FO et SNAP

 

Explication du vote de la CFE-CGC métiers de l'emploi : nous avons tout d'abord, toujours en cohérence avec nos propos initiaux, que si le DG avait répondu autrement nous aurions pu aller vers un autre vote et nous abstenir. Mais nous nous sommes retrouvé en face d'un mur qui a rendu le dialogue impossible. " Quant allons-nous pouvoir dialoguer ? ". Le dialogue social est bien mal en point !

Enfin, nous estimons que notre vote est compatible avec la première délibération dans la mesure ou les recommandation de la CNIL devront être suivies, que la consultation ait eu lieu... ou pas !

De plus, refuser d'émettre un avis ne nous parait pas correct et facile à expliquer au réseau alors que l'outil est déployé depuis longtemps.

 

Seuls les deux premiers points à l'ordre du jour sont traités au moment où la séance a été suspendue. L'ordre du jour reprendra à une nouvelle date qui reste encore à définir.

 

MAJ : il était temps d'émettre un avis sur Océan, en effet, la suite arrive avec LISA ! Bien entendu, cette information n'a pas été donnée aux membres du CCE... pour quoi faire ?!?!

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Droit d'option : point au 30 septembre 2011 - MAJ

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Le dernier chiffre fourni par la Direction Générale est de 67,62%.

 

17267 agents ont opté (hors cadres dirigeants) par rapport à la base de 25534 agents (hors cadres dirigeants) de décembre 2009. Donc dans les faits, le chiffre est obligatoirement différent du fait des mouvements du personnel.

 

Dans le détail :

  • Hommes : 70,21%
  • Femmes : 66,76%

  • niveau I bis : 47,44%
  • niveau I : 66,97%
  • niveau II : 65,64%
  • niveau III :  71,17%
  • niveau IVa : 68,68%
  • niveau IVb : 75,46%
  • niveau Va : 73,71%
  • niveau Vb : 72,88%

 

Droit d'option à fin 09 2011Droit d'option à fin 09 2011

Publié dans Droit d'option

Partager cet article

Repost0

Ordres du jour des CCE du 18 octobre 2011

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Ordre du jour du CCE extraordinaire du 18 octobre 2011 (matin) :

  1. Examen du règlement intérieur du Comité Central d'Entreprise

Ordre du jour du CCE extraordinaire du 18 octobre 2011 (après-midi) :

  1. Présentation du rapport d'expertise Apex sur les comptes 2009 et prévisionnels 2010

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Ordres du jour des CCE du 12 octobre 2011

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

 Ordre du jour du CCE ordinaire du 12 octobre 2011 (matin) :

  1. Approbation des PV des 13 avril et 4 mai (ordinaire et extraordinaire)
  2. Consultation* sur OCEAN
  3. Consultation* sur GOA
  4. Consultation* sur REPERE
  5. Information sur les évolutions du référentiel immobilier en vue d'une consultation ultérieure
  6. Questions diverses

* La consultation est demandée unilatéralement par le secrétaire


Ordre du jour du CCE extraordinaire du 12 octobre 2011 (après-midi) :

  1. Budget de Pôle Emploi : comptes de résultat 2010 et prévision d'atterrissage 2011

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

L'accord handicap proposé à la signature

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous l'accord handicap mis à la signature.

Cet accord est proposé à la signature des organisations syndicales jusqu'au 10 octobre 13h00.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi prendra une décision après la consultation de ses instances.

 

Accord handicap ouvert à signatureAccord handicap ouvert à signature

Publié dans Handicap

Partager cet article

Repost0

CCE du 22 septembre 2011

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Deux CCE étaient programmés ce jeudi 22 septembre (voir ici).

 

Dans les faits, seul le CCE initialement programmé le matin a pu se tenir et a duré toute la journée. Ce CCE était la poursuite du CCE suspendu du 6 septembre 2011 et avait deux points à l'ordre du jour : l'EPA (article 21§5 de la CCN) ainsi que les modalités de recrutement (article 4 §3 de la CCN) (les 2 en "information en vue de la consultation"). La séance a été présidée par le DGA-RH, Monsieur Rashid.

 

Préalablement, à l'unanimité, le CCE a demandé la tenu d'un CCE extraordinaire sur le budget de Pôle Emploi, suite à l'annonce dans les médias d'un déficit de 125M€. Ce CCE extraordinaire se tiendra le 12 octobre 2011.

 

 

Entretien Professionnel Annuel

 

Intervention de la CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Après une première discussion en réunion des Délégués Syndicaux Centraux, nous pensons aujourd'hui très clairement qu'il est nécessaire de stabiliser les choses. En effet, nous interpellons régulièrement la Direction Générale à propos d'initiatives sauvages dans de nombreux établissements. Il est temps de clarifier et de stabiliser la situation pour sortir les agents de méthodes dangereuses.
  • L'objectif est aussi de contrer le manque de transparence et d'éviter les "petites pratiques parallèles".
  • Oui, il y a une attente d'une partie du personnel sur ce sujet.
  • Notre volonté est donc aujourd'hui de faire évoluer certains points de la note proposée par la Direction Générale sur :
    • Le temps de préparation : 1 heure nous semble largement insuffisant. Une demie-journée serait mieux. A défaut, il faut une planification qui permette à l'agent de prendre effectivement le temps de préparer son entretien
    • La formation : il faut absolument penser que pour une partie du personnel, mener ces entretiens sera une première : les REP. Il faut absolument penser à les outiller spécifiquement car ils n'ont pas le même niveau de formation sur le management.
    • Recours : la question du recours n'est pas assez clair. Oui il y a les DP, c'est incontournable, mais nous savons aussi comment se passent ces réunions ! Nous pensons que s'il y a un désaccord avec le N+1, il faut réfléchir à la possibilité de solliciter le N+2.
  • De plus, la CFE-CGC ne peut être que favorable à un outil qui est une affirmation forte du rôle du management.
  • Nous pensons que l'extension de l'EPA va permettre de cultiver la vertu du dialogue ainsi que la vertu de la transparence. En effet, trop souvent, la vie de nos directions est faite de secrets par du dialogue inter-individus. L'expérience de ces trois dernières années révèle bien ce manque de dialogue et de transparence.
  • Nos alertes :
    • Ne pas mettre en place d'usines à gaz trop sacralisées. Il faut que tout le management (dont les REP) puisse se l'assimiler facilement.
    • Il faut le mettre en place de manière à ce que cela ne soit pas le seul et unique moment de dialogue.
    • Toute la ligne e doit s'approprierpri l'EPA afin de pouvoir jouer son rôle en cas de recours.

 

Réponse de la Direction Générale à l'ensemble des interventions :

  • Nous ne sommes pas dans le cadre d'un accord mais d'une note (cf CCN)
  • Posture managériale : pour la Direction Générale, le manager doit être fédérateur, force de proposition, il doit être à l'écoute de ses collaborateurs mais aussi tourné vers l'externe par la mise en place de relations partenariales.
  • EPA : oui c'est une démarche managériale mais au bénéfice mutuel de l'agent et du hiérarchique., car c'est un moment privilégié d'échange, d'écoute et de dialogue entre l'agent et son responsable hiérarchique.
  • Il n'y a pas de conséquence mécanique entre l'EPA et le déroulement de carrière : c'est écrit dans le projet de note.
  • Parle des entretiens "sauvages" : l'objectif est justement de clarifier et de cadrer le fond et la forme de cet entretien.
  • Il précise que la CCN a prévu que l'EPA n'était pas obligatoire mais rappelle que dans d'autres entreprises il l'est (et que la cour de cassation a reconnu qu'il y avait faute pour celui qui le refusait).
  • REP : rien n'interdit qu'un agent de maîtrise coordonne et anime une équipe.
  • Rappelle qu'il s'agit de fixer des objectifs pour les cadres et des axes d'amélioration pour les non cadres (de manière à ce que soit appréciée leur contribution aux objectifs collectifs).
  • REP : il faudra s'assurer qu'ils aient suivi la formation avant de mener des EPA
  • La signature de l'EPA n'a pas d'autre signification que la reconnaissance de la tenue de l'entretien.

 

Réaction de la CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Nous restons sur une demande de préparation d'une demie-journée, mais si cela ne pouvait être le cas, il faut à tout prix éviter que l'heure soit positionnée en fin de matinée ou d'après-midi car ce temps rognera alors obligatoirement sur autre chose.
  • A propos des DP, nous  insistons sur notre lecture : le texte est flou et ambigu et plusieurs services RH des établissements pensent la même chose que nous !
  • Concernant les REP, notre demande n'est pas de s'assurer qu'ils aient pu avoir la formation à la tenue de ces entretiens. Notre demande est qu'ils puissent avoir une formation complémentaire spécifique. Ils n'ont pas nécessairement le même outillage que les cadres qui mèneront ces entretiens. De nombreux REP vont se sentir très mal dans cette démarche s'ils ne sont pas outillés de manière complète, au-delà du seul EPA.

 

Direction Générale :

  • Rappelle que le statut public parle d'évaluation.
  • L'objectif de la note c'est d'entourer la démarche et de mettre des vigilances de manière à ce que l'entretien ne porte que sur des activités professionnelles.
  • Le support intégré dans le SIRH ne sera ni plus ni moins que le support de l'entretien. Le formulaire sera repris en l'état.
  • L'agent, le manager ayant conduit l'EPA et les service RH auront accès à l'EPA.
  • Entretien de recueil de besoin de formation : cela peut avoir lieu lors de l'EPA... ou pas.
  • Est d'accord pour dire que s'il y a prescription d'une formation il doit y avoir une réponse personnalisé de la Direction.
  • Est d'accord pour dire qu'il faut donner plus de lisibilité aux agents sur les passerelles possibles.
  • L'entretien ne peut porter que sur des thèmes liés aux activités professionnelles.
  • Le délai de 3 ans pour les promotions est continu pour les agents précédemment sous CCN. Pour les optants c'est la date d'entrée dans la CCN qui s'applique.
  • L'agent doit savoir sur quels éléments doit porter l'entretien.
  • N'a pas l'intention de revenir sur l'entretien de suivi d'activité .. c'est un entretien ponctuel et factuel qui ne doit pas donner lieu à une formalisation.
  • Est tout à fait d'accord , à propos des REP, pour donner des modules complémentaires, si nécessaire.
  • Préparation : pas d'accord pour augmenter sa durée mais d'accord pour que la planification soit à la convenance de l'agent.

 

Les modalités de recrutement

Ce point a été abordé assez tard dans la journée et n'a fait l'objet que d'une rapide présentation par la Direction pour un premier tour de table rapide des organisations syndicales.

 

La Direction :

  • Nous précise sa volonté d'unifier les méthodes et outils de recrutement, à stabiliser et encadrer les pratiques en région en veillant à respecter l'égalité professionnelle, la diversité et la CCN (OIT...).
  • Points de repère visibles et normés ne veut pas dire uniformité.
  • Il est important d'avoir un regard croisé et cela ne peut se faire sans formation sur la méthode et les procédures.
  • Nous souhaitons ainsi nous doter d'un outil permettant de tracer tout le recrutement.  Cela permettra de plus de fournir des statistiques (utiles par exemple pour l'égalité professionnelle).
  • Nous souhaitons utiliser la même méthode pour tous les postes et niveaux d'emploi.
  • il ne s'agit pas d'un concours avec note et classement. L'analyse des résultats est un moyen d'aide à la décision. Ces éléments éclairent la décision de recruter... ou pas.  

 

Réaction de la CFE-CGC métiers de l'emploi :

  • Un peu comme l'EPA, l'arrivée d'un outil identique partout ne peut qu'aller dans le sens que nous souhaitons.
  • Par rapport au dossier préparatoire pour le CCE, nous pensons que la notion d'anonymisation doit aller plus loin en supprimant en plus des éléments discriminants (Age, sexe, photo, adresse...).
  • Le bilan entre l'utilisation de la MRS/ou pas ne montre pas de différences marquantes et tranchées.
  • Il est beaucoup fait mention des conseillers mais le dossier n'est pas très clair pour les autres emplois.

 

Vue l'heure tardive, la Direction a pris note des questions et y répondra par écrit ultérieurement.

Les deux sujets du jour étant en "information en vue d'une consultation", ils devront revenir ultérieurement devant le CCE pour consultation.

 

Le CCE ordinaire, initialement programmé ce 22 septembre après-midi, se tiendra le 12 octobre 2011.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Devinette

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Savez-vous pourquoi le livre de Christian Charpy est difficile à trouver dans une grande métropole régionale ?

 

Parce que la Direction Régionale a vidé les stocks des libraires pour offrir le livre en question à l'ensemble des Directeurs de site de cette région !

 

Un futur best-seller à ce rythme !

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Égalité professionnelle F/H : fiche de saisine

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous la fiche de saisine de la commission de suivi de l'accord égalité professionnelle F/H.

 

Le règlement intérieur n'étant pas encore validé, voici quelques éléments utiles vous permettant de constituer votre dossier sachant que la première réunion de cette commission se tiendra le 17 octobre 2011.

 

  • Avant de saisir la commission nationale, il convient d'avoir usé les recours au sein de l'établissement d'appartenance.
  • A ce jour, l'opération n'a été effectuée que pour les salariées de droit privé, la procédure pour les agents publics interviendra plus tard car elle est liée aux opérations d'avancements accélérés
  • Votre demande doit être précise, reprenez tous les éléments survenus de l'embauche à maintenant. N'oubliez pas les interruptions et précisant leurs natures.
  • N'attendez pas le dernier moment pour adresser votre demande. Idéalement, adressez là 2 semaines avant la date de la réunion de la commission. En effet, la Direction peut avoir besoin de rechercher des éléments complémentaires avant de passer le dossier en commission.

 

Nous savons qu'il y a beaucoup d'interrogations sur l'application de cet accord qui, pour rappel, vise à réduire les écarts qui ne peuvent s'expliquer. Si votre recours n'a pas pu obtenir une solution de la part de votre établissement : saisissez la commission !

 

Fiche de saisine

 

Pour rappel, vous pourrez trouver la copie de l'accord sur cette page.

Partager cet article

Repost0

Handicap : dernière réunion de négociation

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

La dernière réunion de négociation de l'accord Handicap s'est tenue vendredi 16 septembre 2011. Préalablement, au milieu de l'été, nous avions reçu une dernière version du projet d'accord (voir cet article)

 

Cette réunion fut l'occasion pour chaque organisation syndicale de faire remonter à la Direction Générale ses dernières demandes de modification sur le texte (elles furent nombreuses ! ).

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi est plus particulièrement intervenue sur les nombreux engagements qui ne comprennent aucun délais ! Lorsque nous voyons les difficultés à appliquer des accords pourtant précis sur ce point, il nous semblait impossible de laisser ces imprécisions sur le texte.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi est aussi intervenue pour demander une possibilité de recours lorsque les démarches en région étaient épuisées et n'avaient pas abouti.

 

Enfin, nous avons demandé plus d'éléments et plus d'engagements sur le thème du télétravail qui nous semble être un véritable outil d'aide au maintien dans l'emploi et sur lequel la Direction avance très -trop- lentement.

 

La Direction Générale a repris l'ensemble des remarques et apporté oralement de nombreuses corrections à son texte. Il est très difficile de vous en faire une liste et il reste plus prudent d'attendre le texte définitif qui sera mis à la signature. Malgré tout, nous avons obtenu beaucoup de modifications notamment avec -enfin- des délais, avec l'obtention d'un guide du télétravail et par la possibilité pour les agents de faire un remonter les situations non abouties (qui ne seront pas traitées par la commission de suivi (celle-ci ne pourra que suivre la résolution du problème)).

 

Si nous avions l'impression, à la fin de la réunion, d'avoir eu en face de nous une Direction un peu plus à l'écoute de nos demandes que d'habitude, nous attendons maintenant la version définitive de l'accord, celle qui sera mise à la signature des organisations syndicales. Ce n'est qu'à ce moment, après une lecture attentive et la consultation de nos instances que nous déciderons de notre position face à l'accord proposé.

 

La Direction Générale devrait nous adresser le texte mercredi soir (21/09) et la date limite de signature sera le 7/10/2011 à 12h00. Le document sera mis en ligne dès que nous l'aurons.

Publié dans Handicap

Partager cet article

Repost0

Comme une impression d'être dans une partie de "poker menteur*"

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous notre dernier tract :

 

Retraite Complémentaire des exRAC et exAFPA :

réunion du 8 septembre,

comme une impression d'être dans une partie de "poker menteur*"

 

Retour sur images : 

  • 6 octobre 2010 : Première réunion sur le dossier de la retraite complémentaires des exRAC et exAFPA 
  • 1er juin 2011 : 6èmeet, d’après la DG, dernière réunion sur ce même dossier

 

Entre les 2 :

  • 9 mois 
  • 50.000 €/OS pour faire faire des études actuarielles sur l’impact d’un changement de caisse cas par cas
  • Des résultats d’études qui concluent que, pour un nombre important, il y aurait une perte de rente de retraite en cas de transfert.
  • Des OS qui proposent à la DG des solutions que celle-ci refuse en bloc, réunion après réunion

 

Pour la CFE-CGC Métiers de lEmploi, la position a toujours été claire et sans appel, nos collègues ne devaient pas avoir de perte dans le cadre de cette opération.

Pour cela plusieurs solutions pouvaient être envisagées :

  • Augmentation de salaire individuelle en compensation de la perte estimée
  • Mise en place d’un régime sur-complémentaire
  • Mise en place d’une sur-cotisation avec l’IRCANTEC comme cela s’est fait avec l’AGIRC ARRCO

 

Constante dans sa position la DG dit :

  • NON à tout
  • Je ne peux pas faire
  • Je ne sais pas faire
  • Ce n’est pas de notre faute mais c’est celle des caisses de retraite complémentaire
  • Perte sur la rente future peut-être, mais gain salarial immédiat après le passage à l’IRCANTEC assuré car cotisation moindre, donc les agents peuvent s’ils le souhaitent se constituer avec ce gain leur propre retraite complémentaire.

 

8 septembre 2011

1èreet, sauf erreur de notre part, seule réunion sur ce sujet à laquelle le Directeur Général a participé un peu !

 

En fait, le DG nous déclare en séance que les collègues de l'exRAC et de l’exAFPA resteront à l’AGIRC/ARRCO dans un groupe fermé (solution impossible daprès le DG depuis le début).

Le DG nous dit avoir :

  • Contacté les présidents des caisses et avoir leur accord
  • De la part du Ministre du travail, de l’Emploi et de la Santé un accord de principe pour faire le nécessaire législatif indispensable sans quoi rien n’est possible.

 

Donc si l’on en croit le DG, tout est beau, tous les voyants sont au vert pour que cela soit réalisable. Un peu plus et le DG nous proposait de signer tout de suite un accord.

 

La CFE-CGC Métiers de lEmploi est intervenue pour demander à 2 reprises au DG des éclaircissements sur nos collègues de l’exAFPA, car lasituation n’est pas exactement la même que celle de nos collègues de l’exRAC. Aucune réponse, Aucune explication.

 

La CFE-CGC Métiers de lEmploi revient sur les autres pistes de solution suivantes :

  • Mise en place dun Régime sur complémentaire, le DG dit NON car il devra l’étendre à tous les agents de Pôle Emploi et donc faire bénéficier TOUS les agents de Pôle Emploi d’un avantage.

  • Faire des augmentations salariales individuelles, le DG ne l’a pas envisagé, ni étudié et après la relance de la CFE-CGC Métiers de lEmploi, le DG répond NON à cette solution.

 

Pour la CFE-CGC Métiers de lEmploi, il n’est pas question de croire le Directeur Général sur parole.

  • Quelles preuves avons-nous que les Présidents de Caisse ont bien été contactés, que leurs instances ont bien été consultées et que tout est OK ? AUCUNE

  • Quelles preuves avons-nous qu’une loi soit votée pour mettre en place un dispositif dérogatoire aux règles en vigueur en matière de retraite pour faire une exception pour Pôle Emploi ? AUCUNE

  • Le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé serait d’accord, mais il n’est pas le seul ministère à être concerné dans cette affaire, les autres sont ils d’accord ? On ne sait pas.

 

Le DG nous demande donc de lui faire confiance, de le croire sur parole et de signer un accord qui prolongerait la situation transitoire dans laquelle sont nos collègues de l’exRAC et de l’exAFPA de 2ans, le temps apparemment pour tout caler. SACRÉ chèque en blanc !!!

 

Entre temps leshommes et les femmes qui sont en responsabilité, aujourd’hui, risquent fort de changer et les engagements qu’ils prendront peut-être, ne les engagent qu’eux et pas les autres !

 

OUI SACRÉ chèque en BLANC, mais surtout RISQUE MAJEUR pour nos collègues de l’exRAC et de l’exAFPA.

 

Incroyable, nous avons assisté à un retournement de situation, qui nous a interpellé, nous a laissé un peu dubitatif et a éveillé un sentiment de méfiance de la part de la CFE-CGC Métiers de lEmploi. Certains représentants du personnel n’ont pas du tout semblé surpris de l’annonce que nous a fait le DG. Plus rien ne nous étonne, mais la ficelle est grosse sachant que les couloirs de la DG étaient bien garnis à la veille de l'annonce !

 

* Le Poker menteur  est un jeu de dés basé sur le bluff. Le but du jeu est de ne pas perdre les manches en faisant monter les enchères à chaque tour. C'est un jeu d'enchères et de bluff, chaque manche se termine par un perdant (source : wikipedia).

 

Retraite complémentaire Poker Menteur cfecgc MDERetraite complémentaire Poker Menteur

Publié dans Retraite

Partager cet article

Repost0