Résultats CPN 5 du 4-11-2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Message des élus : nous vous rappelons que nous ne votons que pour les candidats de droit public, et lorsque ceux-ci sont en concurrence avec un candidat de droit privé, nous votons en partage de voix pour un candidat de droit public, non par favoritisme corporatiste, mais uniquement parce que, pour les agents de droit privé choisis sur les postes, nous n’avons aucune information outre que le nom. La décision finale et officielle de nomination appartient au Directeur Général de Pôle Emploi.

 

Les avis de la CPN 5 de novembre 2010
Région Réf. Titre du Poste Candidat pressenti Partage de voix
AQUITAINE 306519 Directeur d'agence pôle-emploi Bègles GRILLERES ROLAND
BOURGOGNE 305721 Directeur adjoint pôle-emploi Nevers Baron FOUCHER SYLVIE
BRETAGNE 306420 Directeur d'agence pôle-emploi Auray LEGUENNEC STEPHANE
CENTRE 305496 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Bourges RETALI GILLES
305501 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Tours Centre MAILLER YVES THEODET JEAN CHARLES
305502 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Blois Poste retiré
306445 Directeur adjoint pôle-emploi Châteauroux Cantrelle GROSJEAN FREDERIC
306449 Directeur adjoint pôle-emploi spécialisée Tours centre DUBLINEAU XAVIER THEODET JEAN CHARLES
306450 Directeur d'agence pôle-emploi Romorantin Rediffusion
306451 Directeur d'agence pôle-emploi Pithiviers Poste retiré (intérim)
CHAMPAGNE 306446 Directeur d'agence pôle-emploi Reims Jacquart LAMAU SYLVIE
306447 Directeur d'agence pôle-emploi Reims Hincmar SABUCO SANDRINE
306448 Directeur d'agence pôle-emploi Vernouillet SERNICLAY FREDERIC
306455 Chargé de développement de la performance sociale FONTAINE GILLES
DSI 306195 Chargé du suivi du fonctionnement du SI Rediffusion ou recrutement externe
306247 Ingénieur système Rediffusion ou recrutement externe
306248 Ingénieur d'application serveur centralisé Rediffusion ou recrutement externe
FRANCHE-COMTE 306375 Responsable Appui Production AMIEL MAGALI
306384 Psychologue orientation - formation MOLLET CLAIRE
306585 Chargé de mission DT et DTD affichage du nom supprimé à la demande de l'intéressée
306590 Chargé de mission contrôle interne LE CAM PAUL EMMANUEL
ILE DE FRANCE 306472 Conseiller en développement des organisations et management DRD Est Rediffusion
306477 Directeur d'agence pôle-emploi Bondy/Pavillons sous bois DARTAYET SERGE
306479 Responsable du pole ingénierie et appui GWETH MARCELLE
306489 Directeur d'agence pôle-emploi ASMS Goussainville DRD Ouest LECUYOT-RICARD ELISABETH
306491 Directeur d'agence pôle-emploi cadres 1/2/6/14° PARIS RAFFIN PHILIPPE
306496 Psychologue du travail - Paris MAYOUX ANNE MARIE
LORRAINE 306364 Directeur d'agence pôle-emploi Vandoeuvre FLAMENT LAURENCE
306365 Directeur d'agence pôle-emploi Toul SEIGNEUR FREDERIQUE
306366 Directeur d'agence pôle-emploi Bar le Duc CHAOU DJELLALI
306444 Conseiller interrégional à l'intégration BALANDRAS DAVID
MIDI-PYRENEES 306599 Chargé de mission pilotage et performance COLLOT THIERRY
306621 Chargé de mission contrôle interne HENRY KATY
NORD PAS DE CALAIS 306497 Directeur d'agence pôle-emploi Calais Nation PARFANT ANNE-SOPHIE
306498 Directeur d'agence pôle-emploi Coudekerque Branche LEROY MURIELLE VALMINOS OLIVIER
306561 Directeur d'agence pôle-emploi Saint Martin les Boulogne BAES David
306562 Directeur d'agence pôle-emploi Calais Mollien BERNARD BRIGITTE
PACA 306454 Responsable du pôle appui technique, règlementaire, information ROUX PIERRETTE
306461 Responsable du pôle plateforme téléphonique 3949 BOUFFIL FRANCOIS
306466 Chargé de mission DT Marseille GANNE ALEXANDRE
306475 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Etang de Berre MULLER ELISABETH ALLEMAND- MICHAUX CAROLINE
306492 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Marseille Est GUIS MARIE-LUCIE TRONEL PASCALE
306493 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée Marseille Ouest NIOLA FREDERIC EYSSARTIER MARIE CHRISTINE
306494 Directeur d'agence pôle-emploi spécialisée d'Aix en Provence GERAUD DOMINIQUE TRONEL PASCALE
PICARDIE 304309 Directeur d'agence pôle-emploi Compiègne Niepce IBEHRIN ABDELHAK
REUNION 306440 Directeur d'agence pôle-emploi Possession HOARAU DIDIER FORTUNE JULIE
RHONE ALPES 306457 Conseiller développement des organisations COSSALTER CATHERINE
306487 Directeur d'agence pôle-emploi Privas LEUCI JEAN-LOUIS
306488 Directeur d'agence pôle-emploi Albertville BLANDINO-COUTANTIC KARINE
SIEGE 305652 Chargé de mission international LE CARDINAL OLIVIER
305728 Logisticien Rediffusion ou recrutement externe
305860 Juriste droit social Recrutement externe
306620 Chargé de mission ressources humaines Rediffusion ou recrutement externe THOMAS DIDIER
306623 Chargé de mission SIRH GA/paie LEHR YAEL

 

CPN5 novembre 2010CPN5 novembre 2010

Mobilisons-nous le 6 novembre !

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Carole Couvert, Secrétaire générale, appelle à manifester contre le projet de loi sur les retraites, samedi 6 novembre, partout en France. Tant que la loi n'est pas promulguée, le combat n'est pas terminé. Pour preuve : la CFE-CGC a finalement gagné le combat sur la médecine du travail ! Continuons à défendre nos positions ! Ne sortons pas de l’action tant que la bataille n’est pas finie ! Ne sortons pas de l'action tant que la bataille n'est pas finie !

 

Retrouvez toutes les informations sur :http://www.cfecgc.org/ 

 

tract manif 6 novembre 2010 parisTract manif 6 novembre 2010 paris

Ordre du jour du CCE du 4 novembre 2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

  1. Approbation des PV des réunions du CCE des 16 juin, 22 juin et 16 septembre 2010
  2. Point sur les effectifs de Pôle Emploi
  3. Information et consultation sur la journée de solidarité 2010
  4. Poursuite de l'information et consultationsur le référentiel immobilier de Pôle Emploi *
  5. Information en vue d'une consultation ultérieure sur le projet d'unificationde l'audit interne de Pôle Emploi
  6. Information en vue d'une consultation ultérieure sur le rattachement des directeurs de CRDC, des conseillers interrégionaux à l'intégration et des conseillers carrière
  7. désignation d'un cabinet expertise comptable pour l'examen des comptes 2009 et prévisionnel 2010 dans le cadre des articles L 2325-35, L 2323-8 et L 2323-10 du code du travail conforme au vote du 07 octobre 2010
  8. Information sur les forces de prospection **
  9. Calendrier des réunions du CCE
  10. Questions diverses

* ce point est inscrit à l'ordre du jour unilatéralement par le président s'agissant d'une consultation obligatoire dans le cadre de l'article L 2325-15

** Ce point est inscrit à l'ordre du jour à la demande exclusive du secrétaire

Publié dans CCE

Plan d'actions national sur les risques psychosociaux

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Le plan d'action sur les RPS vient -enfin- de sortir. Vous le trouverez à la fin de cet article.

Pour rappel, en l'absence d'accord, l'employeur devait à minima faire un plan d'actions.

 

Si ce plan d'action n'a pas le caractère engageant et contractuel d'un accord, une première lecture permet malgré tout de voir plusieurs éléments de l'accord mort-né sur les RPS. Ainsi nous pouvons retrouver des revendications fortes de la CFE-CGC métiers de l'emploi sur le temps d'appropriation des informations et de la documentation, une réflexion sur l'équilibre temps de travail/temps de vie, l'intégration d'un volet impact dans les nouveaux projets...

 

Bref, malgré notre amertume et notre déception de cet été face à la destruction par certains de l'accord RPS, la CFE-CGC métiers de l'emploi, en toute légitimité, sera là pour faire vivre ce plan d'action en essayant même de le développer. C'est cela être responsable et constructif !

 

rps plan actions nationalRPS plan actions national

Les premiers chiffres de la grève du 28 octobre 2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Veuillez trouver ci-dessous les premiers chiffres de la grève (source DG Pôle Emploi).

Pour rappel :

 

Grève du 28 octobre 2010

 

Taux national provisoire (hors Guadeloupe, Guyane et Martinique)

Appel national interprofessionnel : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO, FSU, Solidaires et UNSA

Thème : réforme des retraites

 

REGIONS Effectifs Agents % Sites

Régions grévistes agents fermés
Alsace 1 234 15 1,22% 0
Aquitaine 2 275 109 4,79% 0
Auvergne 962 47 4,89% 0
Basse Normandie 1 065 47 4,41% 0
Bourgogne 1 113 44 3,95% 0
Bretagne 1 987 127 6,39% 1
Centre 1 763 24 1,36% 0
Champagne-Ardenne 1 054 15 1,42% 0
Corse 254 3 1,18% 0
DSI 1 392 18 1,29% 0
Franche-Comté 883 44 4,98% 0
Haute Normandie 1 415 70 4,95% 0
Ile-de-France 8 313 308 3,71% 0
Languedoc-Roussillon 2 055 82 3,99% 0
Limousin 537 11 2,05% 0
Lorraine 1 725 33 1,91% 0
Midi-Pyrénées 2 025 116 5,73% 0
Nord-Pas-de-Calais 3 373 64 1,90% 0
PACA 3 937 111 2,82% 1
Pays-de-Loire 2 417 117 4,84% 0
Picardie 1 364 18 1,32% 0
Poitou-Charentes 1 285 24 1,87% 0
Pôle emploi services 829 7 0,84% 0
Rhône-Alpes 4 322 99 2,29% 0
Siège 943 19 2,01% 0
Guadeloupe



Guyane



Martinique



Réunion 1008 42 4,17% 0
Total 49 530 1 614 3,26% 2

 

Greve 28 octobre 2010 provisoireGrève 28 octobre 2010 provisoire

Égalité professionnelle Hommes/Femmes : 2ème réunion

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

La deuxième réunion de négociation sur l'égalité professionnelle hommes/femmes s'est tenue le 26 octobre 2010. Depuis la première réunion, la CFE-CGC métiers de l'emploi avait fait parvenir à la direction ses positions et propositions. Quelques jours avant cette deuxième réunion nous avons reçu de la DG de nouveaux documents, fortement modifiés par rapport aux premiers que nous avions reçus.

 

La matinée fut consacrée à la présentation des nouveaux documents fournis. Si les tableaux et les chiffres sont maintenant plus faciles à comprendre et plus pertinents par rapport à l'objectif, cela n'apporte néanmoins pas de solutions et d'explications toutes faites. La direction rappelle que l'objectif est de voir si des écarts sont inexplicables.

 

En réaction à l'intervention de certains syndicats qui demandaient plus de temps encore pour l'analyse, la CFE-CGC métier de l'emploi est intervenue pour dire que les nouveaux documents fournissaient les bases nécessaires au travail d'analyse et qu'il était maintenant temps de passer à l'étape suivante. Notre objectif étant d'arriver à du concret pour les agents. Nous soulignons au passage le travail de qualité réalisé depuis la première réunion sachant que les différentes bases de données nécessitent parfois un travail quasi manuel.

 

En début d'après-midi, Monsieur Rashid nous a fait un résumé des 4 demandes/propositions reçues par la Direction Générale en amont de cette deuxième réunion (de la CFE-CGC métiers de l'emploi, de la CGT, de la CGT-FO et du SNU).

 

Si bien évidement les demandes diffèrent, des points communs ont été mis en évidence. En exemples : l'égalité salariale, la conciliation travail/vie privée, ou encore la lutte contre les freins/stéréotypes... Mais le cheminement pour arriver à ces actions n'est pas nécessairement le même pour tous !!!...

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a pu constater que ses demandes étaient cohérentes, concrètes, non idéalistes et pouvaient être reprises par d'autres syndicats (pour le CESU (Chèque Emploi Service Universel) par exemple).

 

La Direction, par l'intermédiaire de Catherine FOURNIER, nous a alors proposé une trame de négociation :

 

Préambule

1. Champ d'application de l'accord

2. Recrutement

3. Évolution professionnelle

4. Rémunération

4.1 Au moment du recrutement

4.2 Suppression des éventuels écarts (volets privé et public)

5. Articulation vie Pro / vie Privée

6. Sensibilisation et communication sur les modalités de l'accord

7. Mixité au sein des IRP

8. Durée et modalités de suivi de l'accord

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi est intervenue pour dire que cette trame peut nous convenir à l'exception du point 7 qui est une ingérence dans le fonctionnement des syndicats (critique partagée par d'autres syndicats). Nous avons aussi rappelé que pour négocier, l'employeur devait venir avec des moyens et nous faisons un parallèle avec notre demande pour le CESU.

 

Monsieur Rashid nous précise que la Direction n'envisage pas d'actions à effet rétroactif et que pour des mesures comme le CESU (ou d'autres), cela dépendra aussi des organisations syndicales qui voudront bien accompagner cet accord... Il n'exclue pas que l'accord puisse prévoir une deuxième étape..

 

En conclusion, la CFE-CGC métiers de l'emploi estime que nous entamons une négociation difficile mais que nous avons un bon point de départ. Le premier défi, et pas le moindre, va être de savoir si des écarts salariaux inexplicables existent. La seule différence entre 2 moyennes n'exlique rien et si compensation il doit y avoir, elle doit être juste. Plus facile à dire qu'à faire !

 

La prochaine réunion se tiendra le 10 novembre 2010 et nous devrions recevoir le premier projet d'accord vers le 5 novembre.

Retraite : la CFE-CGC défendra ses amendements jusqu'à la promulgation de la loi

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Carole Couvert, Secrétaire générale, appelle tous les adhérents à se mobiliser et à participer aux manifestations des 28 octobre et 6 novembre prochains.

 

Voici le parcours de la manifestation du 28 octobre à Paris : Place de la République-Place Saint-Augustin.
RDV à 13h, place de la République, sous le ballon CFE-CGC. La CFE-CGC continuera de défendre ses propositions jusqu'à promulgation de la loi !
 

 

Communiqué CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA 

 

Les journées du samedi 16 et du mardi 19 octobre 2010 confirment que la mobilisation est ancrée dans la durée à un haut niveau. Ce sont des millions de salariés qui dans le cadre de ces 6 journées d’action depuis début septembre affirment vouloir une autre réforme des retraites juste et efficace et l’ouverture de négociations avec les syndicats.

 

L’ampleur des mobilisations confirme qu’au-delà de la réforme des retraites, l’emploi, les salaires, les conditions de travail mais aussi l’avenir des jeunes sont restés sans réponses efficaces notamment depuis l’aggravation des situations liée à la crise financière de 2008. Les organisations syndicales conviennent de travailler ensemble sur ces questions dans les semaines à venir afin d’interpeller le gouvernement et le patronat.

 

Différents sondages réalisés ces derniers jours confirment que le mouvement recueille un très large appui de la population confirmant que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites.

 

Les organisations syndicales appellent leurs organisations à poursuivre leurs mobilisations afin de rassembler le plus grand nombre et d’amplifier le soutien de l’opinion publique. Elles appellent leurs organisations dans les territoires, les entreprises, les administrations à poursuivre les initiatives unitaires. Elles veilleront au respect des biens et des personnes.

 

Le gouvernement porte la responsabilité pleine et entière de la poursuite de la mobilisation compte tenu de son attitude intransigeante, de son absence d’écoute et de ses provocations à répétition. Il ne peut pas répondre à la situation actuelle par le déni et la répression.

 

Les organisations syndicales appellent solennellement le gouvernement et les parlementaires à ne pas adopter cette réforme en l’état.

Les organisations syndicales confirment que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites.

 

Fortes du soutien des salariés, des jeunes et d’une majorité de la population et face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l’Etat, les organisations syndicales décident de continuer et d’élargir la mobilisation.

 

Elles décident de deux nouvelles journées de mobilisation :

·         le jeudi 28 octobre : une journée nationale de grèves et de manifestations dans la semaine du vote au Parlement.

·         le samedi 6 novembre : une journée de mobilisations et de manifestations avant la promulgation de la loi par le chef de l’Etat.

 

Les organisations syndicales se retrouveront le 4 novembre.

 

Le 21 octobre 2010

 

Retrouvez Carole Couvert sur la chaine de la CFE-CGC : http://www.youtube.com/user/ChaineCFECGC

 

tract manif 28 octobre 2010 parisTract manifestation 28 octobre 2010 Paris 

 

Retraite communiqué intersyndical 28 oct et 6 novRetraite communiqué intersyndical 28 oct et 6 nov

 

AmendementsRetraites27092010Amendements Retraites 27 09 2010

Les premiers chiffres de la grève du 19 octobre 2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Veuillez trouver ci-dessous les premiers chiffres de la grève (source DG Pôle Emploi).

Pour rappel,  Les premiers chiffres de la grève du 12 octobre 2010   Les premiers chiffres de la grève du 23 septembre (MAJ) et Les premiers chiffres de la grève du 7 septembre à Pôle Emploi

 

 

Grève du 19 octobre 2010

Taux national provisoire (hors Guadeloupe, Guyane et Martinique)

Appel national interprofessionnel : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO, FSU, Solidaires et UNSA

Thème : réforme des retraites

 

 

REGIONS Effectifs Agents % Sites

Régions grévistes agents fermés
Alsace 1 234 31 2,51% 0
Aquitaine 2 275 306 13,45% 0
Auvergne 962 126 13,10% 0
Basse Normandie 1 065 124 11,64% 0
Bourgogne 1 113 89 8,00% 0
Bretagne 1 987 257 12,93% 0
Centre 1 763 92 5,22% 0
Champagne-Ardenne 1 054 31 2,94% 0
Corse 254 22 8,66% 0
DSI 1 392 45 3,23% 0
Franche-Comté 883 58 6,57% 0
Haute Normandie 1 415 142 10,04% 0
Ile-de-France 8 313 565 6,80% 1
Languedoc-Roussillon 2 055 223 10,85% 0
Limousin 537 43 8,01% 0
Lorraine 1 725 89 5,16% 0
Midi-Pyrénées 2 025 276 13,63% 1
Nord-Pas-de-Calais 3 373 153 4,54% 0
PACA 3 937 259 6,58% 0
Pays-de-Loire 2 417 407 16,84% 3
Picardie 1 364 43 3,15% 0
Poitou-Charentes 1 285 65 5,06% 1
Pôle emploi services 829 12 1,45% 0
Rhône-Alpes 4 322 235 5,44% 0
Siège 943 30 3,18% 0
Guadeloupe



Guyane



Martinique



Réunion 1008 46 4,56% 0
Total 49 530 3 769 7,61% 6

CCE extraordinaire du 18 octobre sur l'EID

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Comme indiqué dans cet article, l'ordre du jour du CCE, mis unilatéralement par le Président, concernait un recueil d'avis sur l'Entretien d'Inscription et de Diagnostic ainsi que les modalités de mise en oeuvre.

 

Avant la réunion, la CFE-CGC métiers de l'emploi était partie sur l'idée d'un vote "Contre" le dossier présenté. L'explication de cette position tenait au fait qu'en dehors du principe même de l'EID, ses modalités de mise en oeuvre ainsi que sa mise en oeuvre à un moment où le réseau va si mal nous paraissait dangereux pour Pôle Emploi et surtout pour ses agents. De plus, nous étions toujours sans réelle réponse à 2 demandes : un réel volet sur l'impact sur les conditions de travail ainsi que de véritables indications sur la prise en compte du retour d'expérimentation sur les 3 premières régions.

 

Préalablement à la réunion, nous avons eu connaissance du jugement en appel en région centre sur une expertise sur l'EIS (Entretien d'Inscription et de Diagnostic). La Direction Régionale de la région Centre a fait appel et a perdu celui-ci par un arrêt rendu le 13 octobre. Dans son arrêt, le juge avance des éléments forts face aux arguments avancées par la Direction de Pôle Emploi. En particulier, le juge parle bien de l'appropriation d'un autre métier et de modifications  importantes des conditions de travail.

 

Compte tenu de tous ces éléments et de la volonté du Directeur Général de procéder malgré tout à sa consultation, les Organisations Syndicales ont voté une délibération demandant une modification de l'ordre du jour en "information en vue d'une consultation ultérieure" afin que le processus d'information soit complet (notamment dans l'attente des résultats de l'expertise en région centre). Le président s'oppose alors à cette demande (c'est son droit). 

 

Ensuite nous avons eu une série d'interventions de toutes les organisations syndicales expliquant pourquoi l'information n'était pas terminée.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi est intervenue pour rappeler au Directeur Général que malgré des interventions lors des 2 dernières réunions, nous n'avions toujours pas retrouvé nos questions (et donc les réponses correspondantes) à 2 de nos questions (celles énoncées plus haut dans cet article). Le Directeur Général nous a répondu qu'il avait apporté une réponse par oral lors d'un CCE mais pour nous ces réponses ne répondaient vraiment pas à la question.

 

L'ensemble des votants s'estimant en incapacité de prendre part au vote du fait d'une information insuffisante, le Directeur Général a considéré cela comme un vote négatif.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi ne peut que déplorer cette situation de blocage du CCE où tout le monde y trouve sa part de responsabilité, le DG compris ! Nous n'apprécions pas de nous retrouver dos au mur sans autre choix que celui de ne pas pouvoir nous exprimer ce qui n'est chez nous ni une stratégie, ni une action naturelle, loin de là !

 

Le prochain CCE aura lieu le 4 novembre 2010.

Publié dans CCE

Droit d'option : réunion extraordinaire sur les 5a

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Une réunion extraordinaire de la commission de suivi du droit d'option (article 52.5 de la CCN) s'est tenue le 15 octobre 2010.

 

Son unique sujet était la transposition des agents 5a. En fait, dès le début du droit d'option, il est devenu évident que la grille de transposition était incomplète, ne permettant pas la transposition sur l'emploi générique de la classification "Professionnel ou encadrant hautement confirmé" (coefficient de base 400). Très vite en début d'année, Monsieur Rashid a tenté de nous rassurer en nous indiquant que les situations allaient être réglées individuellement.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi, comme les autres organisations syndicales, avait dénoncé ce fonctionnement opaque, hors CCN. Nous avions donc exigé de l'établissement de nous fournir des éléments nous permettant de voir si la situation avait été effectivement "corrigée". A l'époque, il était question de 140 personnes environ. Dans les documents (anonymes) fournis par la Direction Générale, nous n'avons que 83 situations dont les coefficients de base ont été ramené à 400 base minimum. Nous sommes donc bien loin du compte (les départs à la retraite survenus entre temps n'expliquent pas tout !).

 

Difficile de résumer et d'expliquer la réunion tellement nous avions 2 logiques qui s'affrontaient :

  • d'un coté les organisations syndicales qui demandaient une correction collective et égale pour tous les 5a sur une mécanique similaire au reste des agents publics.
  • De l'autre coté, une Direction Générale nous faisant une distinction entre 5a encadrant et non encadrant pour l'obtention d'un coefficient 400 de base.

Si nous comprenons la situation spécifique des Directeurs Territoriaux, déjà à part dans le statut de 2003, cela ne peut être à nos yeux le cas pour les autres.

 

La direction ne veut clairement pas aller courir le risque de mettre en danger la CCN en négociant un avenant. Il n'empêche que la logique avancée est à la fois à nos yeux complètement insatisfaisante mais aussi inquiétante pour l'avenir avec les négociations pour la future classification.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi en fin de réunion, a redit son incompréhension face aux critères ayant guidé les "résolutions individuelles" par rapport aux documents remis et par rapport aux situations qui nous ont été relatées (par exemple à la DSI). Plutôt que de nous fournir un document comportant les situations résolues, nous aurions aimé avoir un document global pour comprendre (ou tenter de comprendre), pourquoi certain avaient eu une solution et d'autres non.