ASC orientations 2011 !

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Les séances plénières des 22 et 23 novembre devaient être consacrées à la définition et à l'adoption des orientations 2011 de la CNGASC. 

 

Cette réunion, prévue de longue date, a été écourtée d’une journée (le 23) en raison  d’un appel à une journée d’action syndicale.

Lors de la journée du 22 novembre l’ensemble des organisations syndicales ont fait des propositions d’orientation.

 

La CNGASC a adopté à la majorité, (CFE-CGC, CFTC, UNSA, FO), les orientations 2011 suivantes, les autres OS ayant choisi de quitter la séance avant la fin des débats et donc des votes :

 

·  Principe n°1 : L’ensemble des prestations enfant ne peut pas dépasser 60% du budget national

·  Principe n°2 : Une dotation annuelle globale et forfaitaire par enfant jusqu'à 18 ans

·  Principe n°3 : Une dotation forfaitaire par agent

·  Principe n°4 : Une prestation enfant handicapé

·  Principe n°5 : Un dispositif d’Aide Sociale (prêts et dons)

·  Principe n°6 : Un dispositif de prêt Amélioration de l'habitat

·  Principe n°7 : La reconduction et le développement des partenariats

          

Les orientations 2011 étant définies, il nous reste  à définir les modalités et les sommes allouées à chaque orientation, lors de la séance du 6 décembre 2011.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a défendu la simplification du dispositif qui avait été mis en place en 2010, suite aux remarques de nos élus en CE et des agents.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a mis en place un groupe de travail au sein de son organisation, afin de poursuivre ses réflexions sur les activités sociales et culturelles et d’être toujours proposante.

 

Les activités sociales et culturelles, c’est l’affaire de toutes et de tous,

Alors n’hésitez pas à nous faire remonter vos remarques, suggestions, questions sur  syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

 

ASC 2011ASC 2011

Partager cet article

Repost0

REUNION EXTRAORDINAIRE DU CCE du 29.11.2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

ORDRE DU JOUR

 

Les effectifs de Pôle Emploi

·        Point sur les effectifs et les heures travaillées 2010

·        Prévisions effectifs budgétaires 2011

·        Bilan social 2009

Nous vous tiendrons informé des suites de ce CCE dans les plus brefs délais.

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

Action judiciaire sur les cotisations ex-Assédics

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Nous vous informions il y a peu de la condamnation de Pôle Emploi par rapport aux prélèvements illicites de cotisations sur 13 mois.

 

Après en avoir parlé avec nos collègues de la CFDT, à l'initiative de la démarche, nous encourageons les personnes concernées à se rendre sur le blog de Me Eric Moutet où vous trouverez les informations et les indications concernant les démarches à entreprendre.

 

Pour l'efficacité de la démarche, il semble plus qu'important, compte tenu de cette décision, de ne pas initier de nouvelles démarches auprès d'autres tribunaux. En effet, ces autres démarches pourraient s'avérer contreproductives. Il est important de centraliser toutes vos actions auprès du même CPH et du même avocat pour que la cohérence et la réussite de nos actions soient maintenues.

 

Action en justice EX ASSEDIC Action en justice EX ASSEDIC

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Grève du 9-11-2010 : rencontre avec le DG

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Lors de la grève du 9 novembre 2010, la CFE-CGC métiers de l'emploi et l'UNSA avaient demandé au Directeur Général de recevoir ultérieurement l'ensemble des Organisations Syndicales afin d'apporter des réponses.

 

La réunion s'est tenue le 25 novembre 2010 soit plus de 2 semaines après la forte mobilisation des agents. Préalablement, les organisations syndicales avaient transmis leur revendications et demandes.

 

Le Directeur Général a apporté ses réponses... à sa façon. Elles seront  mises par écrit et adressées aux Syndicats le vendredi 26 novembre 2010.

 

Nous préférons attendre cet écrit avant d'aller plus loin dans les commentaires mais nous pouvons malgré tout regretter dans ses propos, le manque d'engagements fermes et concrets. Nous ferons rapidement une communication commune avec nos collègues de l'UNSA. En attendant, nous restons sur notre ligne habituelle du dialogue.

 

Une prochaine réunion sera rapidement programmée (semaine prochaine ?) suite à la réponse écrite du DG.

 

A suivre...

 

  

 

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

Les premiers chiffres de la grève du 23 novembre 2010 (Retraites)

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous les premiers chiffres (provisoires.) de la grève du 23/11/2010.

 

Appel national interprofessionel : CFDT, CGT, CGT-FO, FSU, SUD & UNSA

Thème : réforme des retraites

REGIONS Effectifs Agents %  Sites
  Régions grévistes agents fermés
Alsace 1 222 1 0,08% 0
Aquitaine 2 272 12 0,53% 0
Auvergne 952 0 0,00% 0
Basse Normandie 1 066 11 1,03% 0
Bourgogne 1 120 0 0,00% 0
Bretagne 2 021 1 0,05% 0
Centre 1 754 6 0,34% 0
Champagne-Ardenne 1 045 0 0,00% 0
Corse 254 0 0,00% 0
DSI 1 404 4 0,28% 0
Franche-Comté 887 3 0,34% 0
Haute Normandie 1 415 16 1,13% 0
Ile-de-France 8 296 44 0,53% 0
Languedoc-Roussillon 2 057 3 0,15% 0
Limousin 532 1 0,19% 0
Lorraine 1 735 6 0,35% 0
Midi-Pyrénées 2 030 18 0,89% 0
Nord-Pas-de-Calais 3 355 8 0,24% 0
PACA 3 924 7 0,18% 0
Pays-de-Loire 2 399 25 1,04% 0
Picardie 1 365 0 0,00% 0
Poitou-Charentes 1 293 2 0,15% 0
Pôle Emploi services 781 0 0,00% 0
Rhône-Alpes 4 356 27 0,62% 0
Siège 961 9 0,94% 0
Guadeloupe        
Guyane        
Martinique        
Réunion 1004 2 0,20% 0
Total 49 500 206 0,42% 0

 

Greve 23 novembre 2010 provisoireChiffres provisoires grève du 23 novembre 2010

Publié dans Retraite

Partager cet article

Repost0

2ème réunion "article 48" (retraite)

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

La deuxième réunion article 48 s'est tenue le vendredi 19 novembre 2010. Pour rappel, la question principale est de savoir à quelle caisse de retraite seront affiliés les agents exRac (les nouveaux recrutés, les agents publics et les optants sont ou restent à l'IRCANTEC).

 

Cette réunion avait pour but, en la présence des actuaires désignés par les organisations syndicales, de définir et de se mettre d'accord sur les données nécessaires.

 

Comme lors de la première réunion, la CFE-CGC métiers de l'emploi est intervenue pour rappeler qu'elle ne voyait pas comment une négociation pouvait imposer une décision à des organismes extérieurs. De plus, voyant que le président de séance (le DGA RH) n'en parlait pas, la CFE-CGC métiers de l'emploi a évoqué le courrier commun des 3 présidents de l'IRCANTEC, de l'AGIRC et de l'ARRCO adressé au Directeur Général de Pôle Emploi fin octobre et dans lequel il est indiqué sans ambiguité que le régime de destination pour les agents exRac doit être l'IRCANTEC.

Pour nous, l'important n'est pas de faire semblant mais plutôt de faire en sorte que les agents concernés soient informés, rassurés et qu'ils soient accompagnés vers ce changement. Nous avons aussi rappelé qu'une question importante reste: les retraités actuels ou ceux en passe de l'être très prochainement.

 

Le DGA RH rappelle que le statut de Pôle Emploi a été confirmé au plus haut lieu (Conseil d'Etat) et que le décret n'a pas été contesté (l'argument principal repose en effet sur ce point). Concernant le courrier des 3 présidents, il nous dit ne pas l'avoir sous la main et qu'il appartient au Directeur Général.

 

L'actuaire de la Direction Générale, nous a fait une première présentation qui est en fait une base de travail. Cette présentation, même incomplète donne des premiers éléments clairs montrant que l'IRCANTEC coûte moins cher en cotisation et a globalement un meilleur rendement. Malgré tout, les actuaires des organisations syndicales ont fait des remarques et des demandes.

Ils souhaitent avoir des cas plus parlants, concrets, bref correspondant plus à la réalité en intégrant par exemple des élements liés à l'évolution de carrière, la durée de vie... Il y a donc encore du travail pour rendre tout cela plus clair.

   

D'ici la prochaine réunion, prévue le 7 décembre, les actuaires vont se contacter afin d'avoir au final des études qui puissent être comparées entre elles.

La commande passée par le CFE-CGC métiers de l'emploi et l'UNSA à notre actuaire commun (le cabinet FIXAGE) est de se concentrer sur ce travail de simplification pour rendre le transfert simple et compréhensible pour tous.

 

Publié dans Retraite

Partager cet article

Repost0

Grève du 9-11-2010 : le DG nous répond

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Suite à la grève du 9-11-2010, la CFE-CGC métiers de l'emploi et l'UNSA avait demandé au Directeur Général de recevoir toutes les organisations syndicales.

 

Cette réunion aura lieu le jeudi 25 novembre 2010.

 

Nous espérons que le DG apportera de véritables réponses à la forte expression de l'ensemble des agents ce jour là et en particulier de l'encadrement dont la très forte mobilisation sembla l'interpeler.

Publié dans Grèves

Partager cet article

Repost0

Paiement du 13ème mois : précisions

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Vous trouverez ci-dessous les précisions du service RH de la région PACA concernant les modalités de paiement du 13ème mois pour les salariés de droit privé :

Au regard des différentes modalités de calcul du 13e mois de décembre 2010, voici quelques précisions concernant les montants que vous allez percevoir en novembre et décembre 2010, variant en fonction de votre situation.

Vous trouverez ci-dessous les précisions du service RH PACA concernant le paiement du 13ème mois pour les salariés de droit privé :
  • Si vous êtes un salarié précédemment de droit public et ayant opté pour le statut privé entre janvier et novembre 2010 :

En novembre 2010, vous percevrez avec votre salaire un acompte net représentant 75% du 12e du cumul des salaires bruts versés entre la date d'option et le 30 novembre (sur votre dernier bulletin de paie, le cumul jusqu'au 31/10 est affiché dans le pavé gauche, en bas du bulletin, sous l'intitulé "BASE 13EME MO").


En décembre 2010, le montant brut du 13e mois qui vous sera versé correspondra à votre salaire mensuel moyen depuis votre date d'option multiplié par 1,29 (sous réserve de la déduction de périodes d'absence non rémunérées).

L'acompte net qui vous a été delivré automatiquement en novembre sera déduit de votre net à payer.

       

Exemple : Salarié optant avec un salaire mensuel brut de 1700 euros depuis la date d'option. 

Cumul sur BS oct = 8500 euros. Salaire mensuel prévu en novembre : 1700 euros. 

Le cumul des salaire pris en compte dans la détermination de l'acompte est : 8500 + 1700 = 10200. 

L'acompte versé en novembre sera de 10200 / 12 * 75% = 637,50 euros net. 

 

Le 13e mois versé en décembre sera de 1700 * 1,29 = 2193 euros bruts, soit avec un taux de charge estimé à 23%, un montant net de 1688,61 euros. 

L'acompte net versé en novembre (637,50 euros) sera déduit; le reliquat net de votre 13e mois sera par conséquent de 1688,61 - 637.50 = 1051,11 euros 

 

  • Si vous êtes un salarié précédemment de droit public et ayant opté pour le statut privé au 1er décembre 2010 :  

En décembre 2010, le montant brut du 13e mois qui vous sera versé correspondra à votre salaire mensuel de décembre multiplié par 1,29.

      
Exemple : Salarié optant avec un salaire mensuel brut de 1700 euros.

Le 13e mois versé en décembre sera de 1700 * 1,29 = 2193 euros bruts, soit avec un taux de charge estimé à 23%, un montant net de 1688,61 euros.

 

  • Si vous êtes un salarié ex AFPA :  

En novembre 2010, vous percevrez avec votre salaire un acompte net représentant 75% du 12e du cumul des salaires bruts versés entre le 1er juillet et le 30 novembre 2010 (sur votre dernier bulletin de paie, le cumul jusqu'au 31/10 est affiché dans le pavé gauche, en bas du bulletin, sous l'intitulé "BASE 13EME MO").

En décembre 2010, le montant brut du 13e mois qui vous sera versé correspondra à votre salaire mensuel moyen de  juin à novembre 2010 multiplié par 1,29 (sous réserve de la déduction de périodes d'absence non rémunérées).

Seront déduits :

- L'avance brute qui vous a été délivrée au mois de juin (figurant sur votre bulletin de paie sous l'intitulé "AVANCE 13E MOIS");

- Le lissage brut éventuel de votre rémunération (rubrique "LISSAGE 13E MOIS" sur vos bulletins de paie de septembre et octobre 2010);

- L'acompte net qui vous a été delivré automatiquement en novembre.

 

        Exemple : Salarié ex AFPA  avec un salaire mensuel brut de 1700 euros depuis le 1er juin, un lissage de 100 euros bruts et ayant perçu en juin une avance de 300 euros

Cumul sur BS oct = 6800 euros. Salaire mensuel prévu en novembre : 1700 euros. 

Le cumul des salaire pris en compte dans la détermination de l'acompte est : 6800 + 1700 = 8500. 

L'acompte versé en novembre sera de 8500 / 12 * 75% = 531,25 euros net. 

 

Le 13e mois versé en décembre sera de 1700 * 1,29 = 2193 euros bruts,  

Déduction de 3 mois de lissage (sur BS septembre : 1 mois de lissage + rappel mois d'août; sur BS octobre : 1 mois de lissage) : 100 * 3 = 300 euros 

Déduction de l'avance brute versée en juin : 300 euros 

13e mois brut après déductions : 2193 - 300 - 300 = 1593 euros, soit avec un taux de charge estimé à 23%, un montant net de d'environ 1227 euros. 

L'acompte net versé en novembre (531,25 euros) sera déduit; le reliquat net de votre 13e mois sera par conséquent de 1227 - 531,25 = 695,75 euros. 

 

  • Pour tous les autres salariés Pôle emploi :  

En novembre 2010, vous percevrez l'intégralité de votre 13e mois avec votre salaire, sous forme d'un acompte net.

Cet acompte est calculé comme suit : 75% du 12e de votre base 13e mois (sur votre dernier bulletin de paie, cette base jusqu'au 31/10 est affichée dans le pavé gauche, en bas du bulletin, sous l'intitulé "BASE 13EME MO". Il convient d'y ajouter le salaire de novembre, absences non rémunérées déduites, afin de reconstituer la base).


En décembre 2010, le montant brut du 13e mois vous sera versé, et l'acompte versé en novembre sera déduit.

Ce montant brut correspondra à votre base 13e mois au 30/11/2010 divisée par 12.

 

Exemple : Salarié avec un salaire mensuel brut de 1700 euros et une base 13e mois de 23800 euros au 31/10/2010. 

La base 13e mois reconstituée sera de 23800 + 1700 = 25500 euros
L'acompte versé en novembre sera de 25500 / 12 * 75% = 1593,75 euros net.
 

En décembre, le montant brut du 13e mois sera de 25500 / 12 = 2125 euros; soit avec un taux de charge moyen de 23% un montant net de 1636,25 euros. 

L'acompte net versé en novembre (1593,75 euros) sera déduit; le reliquat net de votre 13e mois sera par conséquent de 1636,25 - 1593,75 = 42,50 euros 

Cas particuliers :

- En présence d'une opposition administrative ou d'une saisie sur salaire, aucun acompte ne se déclenche en novembre.

En décembre, à moins que le montant de l'opposition ne soit fixe, le montant brut du 13e mois est reversé intégralement aux créanciers si la dette est supérieure à celui-ci.

- Si vous avez sollicité précédemment un acompte sur 13e mois auprès du service RH, celui-ci sera déduit au mois de novembre.

Dans le cas ou le montant de cet acompte serait supérieur au montant de l'acompte 13e mois, une partie sera déduite en novembre et le reliquat en décembre.

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost0

CCE du 15-11-2010

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Le CCE du 15-11-2010 était la suite du CCE du 4 novembre, suspendu suite à l'annonce de la suppression de 1500 CDD et de 300 CDI en 2011.

 

La CFE-CGC et l'UNSA ont refusé le boycott de ce CCE (voir le communiqué de presse du 15-11-2010).

 

Nous sommes donc entré à 2 organisations syndicales dans la poursuite de l'ordre du jour du 4.

 

Point 3 - Information et consultation sur la journée de solidarité 2010

Vote : 3  contre (2 CFE-CGC et 1 UNSA)

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a tenu a rappeler au Directeur Général que si nous avons signé l'accord OATT, nous pensons que compte tenu que nous sommes à la fin de l'année 2010, de la difficulté de la mise en oeuvre et de ce que les agents vivent depuis de longs mois, il aurait été plus que bienvenu que cette journée ne soit pas déduite pour les agents.

 

Point 4 - Poursuite de l'information et consultation sur le référentiel immobilier de Pôle Emploi

Après la présentation des dernières modifications sur le document, nous avons eu un échange et des demandes sur ce sujet.

 

Le Directeur Général est revenu sur la notion de bureau personnalisé telle que prévue dans l'accord mort-né sur les RPS ; pour lui, il ne s'agissait pas de bureaux uniques et dédiés mais de bureaux sur lesquels auraient tourné en alternance 2 ou 3 agents avec l'utilisation de casiers à roulettes.

 

Pour  la CFE-CGC métiers de l'emploi, qui a tenu à rappeler que ce document a fortement évolué à l'occasion de 2 réunions d'un groupe de travail du CNHSCT, il est grand temps que ce document soit officiel, mais il est encore plus important qu'il bénéficie d'un accompagnement politique le plus fort possible et d'une application stricte. Notre expérience du passé reste vicace dans nos esprits avec un référentiel immobilier qui était de moins en moins respecté avec le temps.

 

Notre volonté est qu'il soit bien clair que des éléments sont incontournables, d'autres fortement conseillés et enfin certains peuvent avoir une marge de manoeuvre. La CFE-CGC métiers de l'emploi a donc proposé au Directeur Général que les dossiers qui seront présentés aux CHSCT des établissements, comprennent une grille simplifiée de lecture permettant de rapidement pouvoir s'assurer du bon respect (ou pas) de ces impératifs. Ainsi il sera possible de pointer les non respects afin de comprendre les contraintes ayant amenées à ces décisions. Le Directeur Général a donné une réponse favorable à cette demande.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a aussi proposé l'élaboration de vidéo de présentations virtuelles 3D afin d'aider les membres des CHSCT à mieux s'approprier le référentiel.

 

Le DG nous a assuré que Pôle Emploi avait les moyens de ses ambitions (coût estimé à 490 millions d'euros sur 4 ans (il en faudra en réalité peut-être 5). Les sites dit "définitifs" mais qui ne sont pas conformes aux référentiels seront remis à la norme à la fin du processus : la priorité étant l'unilocalisation des sites multilocalisés. Pour les agents de l'orientation, le DG nous rappelle que l'organisation retenue est plutôt sur des sites spécialisés.

 

Concernant l'ajout de portes, le Directeur Général a rappelé son opposition. Les seules portes prévues à ce stade sont pour les bureaux des Directeurs et adjoints. Il pense que la porte n'est pas un gage de sécurité et ajoute toutes les études montre que la différence par rapport au bruit n'est que de 3 décibels et enfin chiffre le montant à pratiquement 30 millions d'euros supplémentaires.

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a rappelé au DG que + ou - 3 décibels correspond à un doublement du bruit ! Nous avons aussi tenu à dire qu'ajouter des portes à des aménagements non prévus à cet effet risque d'augmenter l'insécurité.

 

Le Directeur Général nous a annoncé  qu'il est prêt à ajouter 1 à 2 bureau(x) avec porte par site afin de permettre à des agents de s'isoler ou se mettre à l'écart pour résoudre un problème technique compliqué ou mener un entretien difficile.

 

Enfin, la CFE-CGC métiers de l'emploi a proposé qu DG que la commission HSCT du CCE, qui n'est toujours pas installée, puisse être saisie pour régler des litiges, imprécisions ou incompréhensions dans ce référentiel. Enfin nous avons demandé des modifications concernant le local détente afin celui-ci puisse accueillir au moins 50% des agents à un instant donné.

 

Le DG nous a globalement donné satisfaction. Nos demandes étaient constructives, raisonnables et pertinentes à la fois pour les aménagements mais aussi pour le fonctionnement des CHSCT qui auront à traiter ces dossiers.

 

Vote : 3 abstentions

 

La CFE-CGC métiers de l'emploi a motivé son abstention par le fait que le dossier de consultation n'était pas assez précis et assez fort concernant son accompagnement politique.

 

Point 5 - Information en vue d'une consultation ultérieure sur le projet d'unification de l'audit interne de Pôle Emploi

CFE-CGC métiers de l'emploi et UNSA sont intervenus concernant l'insuffisance du volet RH dans le dossier. Rien de précis sur les outils mobilisés pour l'accompagnement des agents qui ne feront pas le choix d'aller sur une plateforme d'ici un an.

 

Le Directeur Général s'engage pour la consultation ultérieure à compléter le dossier sur le volet RH.

 

Point 6 - Information en vue d'une consultation ultérieure sur le rattachement des directeurs de CRDC, des Conseillers interrégionaux à l'intégration et des Conseillers carrière

La direction nous a fait une présentation des motivations amenant à ce choix. Pour la CFE-CGC métiers de l'emploi, ces rattachements peuvent se comprendre du point de vu opérationnel mais il reste des interrogations concernant certains points RH (attachements à des accords locaux, évolutions de carrière futures dans la régions de travail...). De plus,  concernant les CII, les annonces récentes d'un élargissement de leur champ d'intervention commence à générer de fortes interrogations.

 

Le DGA RH nous répond que des avenants aux contrats de travail des intéressés seront fait de sorte que les agents concernés continuent à bénéficier des mêmes dispositions (le dossier de consultation devrait être complété sur ce point). Concernant les CII, le DGA RH viendra à une prochaine réunion de regroupement pour échanger et trouver avec eux des solutions.

 

Point 7 - déjà traité à la réunion du 4/11/2010

 

Point 8 - Information sur les forces de prospection

Point reporté

 

Point 9 - Calendrier des réunion du CCE

Point reporté

 

Point 10 - Question diverses

 

 

Le prochain CCE (extraordinaire) est programmé le 29 novembre 2010. 

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0

CCE du 15-11-2010 : communiqué de presse CFE-CGC métiers de l'emploi / UNSA Pôle Emploi

Publié le par CFE-CGC métiers de l'emploi

Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse CFE-CGC métiers de l'emploi / UNSA Pôle Emploi du 15-11-2010 :

 

 

Le mercredi 10 novembre, au lendemain de la forte mobilisation du personnel de Pôle emploi, la CFE-CGC métiers de l’emploi et l’UNSA pôle emploi ont pris l’initiative de demander au Directeur Général, Christian Charpy, de réunir, dès ce lundi, l’ensemble des organisations syndicales de Pôle emploi pour essayer de trouver une issue au conflit
social.
En réponse à notre demande, le Directeur Général s’est engagé à nous faire de nouvelles propositions, dans les prochains jours, répondant au mécontentement exprimé par le personnel. Il a justifié du besoin de disposer d’un délai de quelques jours pour obtenir l’aval de nos tutelles, d’autant plus que le remaniement du gouvernement a eu lieu ce week-end.


Nos deux organisations syndicales ont pris acte de la réponse du Directeur Général à notre demande et de sa volonté d’ouvrir des discussions. De ce fait, la CFE-CGC et l’UNSA ont pris leurs responsabilités en refusant le boycott du CCE reconvoqué ce jour. Pour nos deux organisations syndicales, jouer la politique de la chaise vide relève de l’irresponsabilité et ne vise pas l’intérêt et la défense du personnel. En effet, ce CCE est la poursuite du CCE du 4/11/2010. Il a été convoqué dans les règles sur un ordre du jour validé et signé tant par le Président que par le Secrétaire. Ne pas siéger aujourd’hui c’est faire le jeu de la Direction. A défaut d’élus présents, la Direction aurait eu beau jeu de faire un P.V. de carence et ainsi de valider, sans débat, l’ensemble des points nécessitant une information et consultation des représentants du personnel.


L’UNSA pôle emploi et la CFE-CGC métiers de l’emploi attendent, dans les tous prochains jours, tant du D.G. que de notre nouveau Ministre, des décisions concrètes répondant au malaise exprimé le 9 novembre dernier. Faute de quoi, elles n’excluent pas de poursuivre la mobilisation si elles n’étaient pas entendues.

 

COMMUNIQUE CFECGC MDE UNSA PE DU 15-11-2010Communiqué de presse CFE-CGC métiers de l'emploi et UNSA Pôle Emploi du 15-11-2010

Publié dans CCE

Partager cet article

Repost0