Présentation

  • : CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  • : Facile d'accès, ouvert à tous, ce blog est fait par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi, pour vous informer au quotidien, de ce qui se passe dans Pôle Emploi.
  • Contact

Adhérer

Rejoignez-nous en 1 clic !

 

Bulletin d'adhésion
Mandat de prélèvement SEPA
Les statuts du syndicat

Rechercher Sur Le Blog

Suivez-nous sur...

Page Twitter de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi
  
Page facebook de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi

 

Votre région

Cliquez sur la carte 

France DOM 200 bleu 4Vous souhaitez prendre contact avec un de nos élus ou représentants dans votre région, envoyez-nous un mail à :
syndicat.cfe-cgc@pole-emploi.fr

Calendrier

Calendrier social 2017 (màj 19/09/2017)

septembre 2017 
CCE extraordinairelundi 4 septembre 2017
CCE extraordinairemardi 5 septembre 2017
CCE extraordinairemercredi 6 septembre 2017
CPNFjeudi 7 septembre 2017
CPNN Classificationjeudi 7 septembre 2017
CPNN Classificationjeudi 14 septembre 2017
DSC Politique Déplacement OSvendredi 15 septembre 2017
CPNCvendredi 15 septembre 2017
CCE ordinairemardi 19 septembre 2017
CRATvendredi 22 septembre 2017
CCEvendredi 22 septembre 2017
CPNCvendredi 22 septembre 2017
Multilatérale Baromètre Socialmercredi 27 septembre 2017
DSC Politique Déplacement Régionsmercredi 27 septembre 2017
CPNFmercredi 27 septembre 2017
NAOjeudi 28 septembre 2017
CPNN Classificationvendredi 29 septembre 2017
CPNCvendredi 29 septembre 2017
octobre 2017 
CCE – Règlement Intérieurmardi 3 octobre 2017
CPNN Classificationjeudi 5 octobre 2017
CPNCvendredi 6 octobre 2017
CPNFmercredi 11 octobre 2017
CPNFjeudi 12 octobre 2017
CPNN Classificationvendredi 13 octobre 2017
CPNCvendredi 13 octobre 2017
CPNN Classificationmardi 17 octobre 2017
CPNN Classificationjeudi 19 octobre 2017
DSCvendredi 20 octobre 2017
CPNCvendredi 20 octobre 2017
CCE ordinairelundi 23 octobre 2017
novembre 2017 
CPNCvendredi 3 novembre 2017
CPNS Handicapmardi 7 novembre 2017
CPNFmercredi 8 novembre 2017
CPNFjeudi 9 novembre 2017
CPN 5vendredi 10 novembre 2017
CPNCvendredi 10 novembre 2017
CPNS Accord GPECmardi 14 novembre 2017
CPNFmercredi 15 novembre 2017
CPNFjeudi 16 novembre 2017
CPNC PV/Suivi des avisjeudi 16 novembre 2017
CPNCvendredi 17 novembre 2017
DSCmercredi 22 novembre 2017
CCE Ordinairejeudi 23 novembre 2017
CPNCvendredi 24 novembre 2017
CPNN Séniorsmardi 28 novembre 2017
Groupe de travail retraitemardi 28 novembre 2017
Groupe de travail prévoyancemercredi 29 novembre 2017
décembre 2017 
CPNCvendredi 1 décembre 2017
Commission Suivi MM/Mutexmardi 5 décembre 2017
CPNN Séniorsmercredi 6 décembre 2017
CPNS Egalité Projeudi 7 décembre 2017
CRATvendredi 8 décembre 2017
CPNCvendredi 8 décembre 2017
CPPSS mardi 12 décembre 2017
CPNFmercredi 13 décembre 2017
CPNFjeudi 14 décembre 2017
DSCvendredi 15 décembre 2017
CPNCvendredi 15 décembre 2017
Calendrier Socialmardi 19 décembre 2017
CCE ordinairemercredi 20 décembre 2017

Adresse postale

CFE-CGC Métiers de l'Emploi
38 rue des frères Flavien
75020 Paris

Élections 2016-17

11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 11:34
  1. Consultation sur le budget.
  2. Vote de la délibération suivante : missionner un expert-comptable pour analyser tous les éléments d'ordre économique, financier ou social nécessaires à la compréhension des comptes et à l'appréciation de la situation de l'entreprise selon l'article L2325-35 et L2325-36 du code du travail et confier le suivi de cette mission à la commission économique du CCE.
  3. Information en vue d’une consultation sur la feuille de route 2015 présentant les orientations stratégiques de l’année.
  4. Information sur le programme Offre de Service Digitale du plan stratégique.
Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:02

Le Projet Stratégique Pôle Emploi 2015 - 2018 était à l'ordre du jour du CCE du 2 février pour une consultation, cela après avoir était discuté lors des 2 précédents CCE.

 

 

Retrouvez ci-dessous les explications du vote de la CFE-CGC Métiers de l'Emploi.

 

 

 Le projet stratégique 2015-2018, qui est aujourd'hui soumis à la consultation du CCE est d'une extrême importance pour Pôle Emploi et ses agents car :

 

  • Il donne la direction, le cap pour les 4 années à venir.
  • Il met en forme et en musique pour une bonne part la convention tripartite.
  • Il met aussi en évidence les évolutions organisationnelles que va devoir opérer Pôle Emploi.

 


Si la CFE-CGC Métiers de l'Emploi ne peut qu’être d’accord avec le principe même de ce projet qui consiste à vouloir faire plus et mieux pour ce qui en ont le plus besoin, nous maintenons aussi notre alerte sur le risque que ceux qui sont les plus automnes aujourd’hui, ceux que nous voyons le moins, ne deviennent ceux qui auront le plus besoin de nous demain. Ainsi, nous avons noté positivement la mise en place d'un dispositif d’alerte pour prendre en compte ce risque. Pour autant nous resterons vigilants sur ce sujet, conséquence directe des choix faits face à la volumétrie des demandeurs à recevoir.


Nous notons aussi positivement que ce projet stratégique 2015-2018 poursuit certaines actions engagées dans le cadre de Pôle Emploi 2015 : cela permet ainsi de donner plus de lisibilité et de stabilité.


Si à la lecture de ce document, nous avons parfois eu une impression de déjà vu (avec par exemple, la simplification de l’inscription, l’interlocuteur dédié auprès des entreprises, l’accompagnement plus personnalisé, la mise en adéquation entre le profil du DE et les besoins de l’employeur…), nous avons aussi noté l’intention forte de s’engager vers un nouvel axe, celui du numérique qui, pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, ne pourra jamais être la solution unique.


Une fois de plus, ce document ne rentre pas dans les modalités de mise en œuvre. Même si nous avons bien entendu les explications du Directeur Général sur la philosophie de ce document, il est de notre responsabilité à la CFE-CGC Métiers de l’Emploi de noter à nouveau ce manque.


Car tout projet stratégique qu’il soit, il n’est rien sans les hommes et les femmes qui vont le mettre en œuvre, sans l’organisation, la logistique et les moyens qui seront nécessaires à son déploiement. A la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous gardons en mémoire nos alertes « trop peu écoutées » sur le déploiement de la nouvelle offre de service entreprises et qui se sont plus que vérifiées jusque sur le terrain. Alors même si nous sommes favorables à ce plan stratégique, nous alertons très fortement la Direction Générale sur la question des moyens humains et logistiques ainsi que sur les impacts des changements organisationnels qui ne sont à aucun moment abordés dans ce document. A titre d'exemple, quel sera l'impact de l’accélération de l’inscription sur les agents de l’indemnisation ? Ou encore comment va-t-on gérer les déroulements de carrière et les évolutions professionnelles dès lors que l’on revient à une certaine spécialisation ?...


Si aujourd’hui nous donnons un avis favorable sur le projet stratégique qui donne les orientations 2015 - 2018, la CFE-CGC Métiers de l'Emploi attire l’attention de la Direction Générale sur le fait :

  • qu’elle devra absolument nous donner un plan global de toutes les actions qui vont être déployées
  • et surtout que la composante RH, en particulier dans sa dimension condition de travail, soit intégrée dès le début de chaque action et qu’elle ne soit pas qu’une simple conséquence comme cela à trop souvent été le cas jusqu’à maintenant.

 

Communication CFE-CGC plan stratégique pôle emploi Communication CFE-CGC plan stratégique pôle emploi

 

Pour que vous ayez une information complète sur ce dossier, nous vous mettons aussi en pièce jointe, la convention Tripartite 2015 - 2018 ainsi que le document Projet stratégique soumis au vote du CCE du 2 février 2015.

 

Projet Stratégique 23 01 2015 vF Projet Stratégique 23 01 2015 vF

 

Convention tripartite 2015 2018 Convention tripartite 2015 2018

 

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 10:06

 

1. Approbation du PV du 28 octobre 2014.

2. Présentation de l’expérimentation sur les grandes entreprises.

3. Poursuite de l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur du CCE.

4. Elections des membres du bureau du CCE telles que définies dans le règlement intérieur.

5. Constitution et élection des membres des commissions issues du règlement intérieur.

6. Questions diverses.

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 09:02

Veuillez trouver ci-dessous l'ordre du jour du CCE du 12 novembre 2014 :

 

  1. Approbation du PV du 21 octobre 2014.
  2. Consultation sur les orientations de la formation.
  3. Consultation sur le point d’étape sur le déploiement de mail.net.
  4. Information sur la Base Unique de Documentation et d’Information (BUDI).
  5. Information sur la déclinaison à Pôle emploi du Conseil en évolution   professionnelle instaurée par la loi du 5 mars 2014.
  6. Questions diverses.
Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 09:39

1.    Approbation du procès verbal du 8 octobre 2014.

 

Vote : 22 votants
•    Favorable : 21 voix, CFDT, FO, SNU, CGT, SNAP,  CFE-CGC,  SUD.
•    Défavorable : 1 voix, CFTC.
•    PV adopté à la majorité des votants.

 

2.    Consultation sur la mise en œuvre dans le cadre de la phase d’extension  de l’offre de service 100% Web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.
 
Reprise du dossier par Jean-yves Cribier, les deux modèles vont perdurer en fonction des besoins du territoire, donc modèle agence et modèle plateforme.

Le changement d’appellation 100% web, ce nom a été installé il y a plus d’un an, il n’est donc pas prévu de changer l’appellation car cela poserait encore plus de problème. Par contre, il faudra envisager une explication sur ce qu’est 100% web pour l’extérieur.

Les demandeurs d’emplois peuvent être à l’étranger dans le cadre de la recherche d’un emploi, cela n’est pas un problème car des DE peuvent chercher un travail à l’international.

Il appartient à chaque région que se soit en organisation plateforme ou agence d’identifier les conseillers sur la base du volontariat et idem quand quelqu’un quitte le dispositif.
Il y aura une lettre de mission pour ces conseillers qui peut aller de 6 mois à 1 an avec retour ou continuité si le conseiller le souhaite.

La taille des portefeuilles : on est sur des fourchettes en fonction des activités de l’agent sur l’agence, l’activité en plateforme peut avoir pour conséquence une taille de portefeuille plus importante.

Dans les 2 cas les conseillés sont amenés à travailler sur d’autres activités.

Les bureaux fermés ne peuvent pas être garanti du fait d’implantations déjà  existantes, mais la DG note l’importance de l’isolation phonique.

A ce jour et dans le cadre de l’extension, celle-ci se fera sur le même périmètre que les 7 pilotes, donc uniquement pour les demandeurs d’emploi en accompagnement guidé, pas d’anticipation à ce jour sur la tripartite.

Le critère de sélection des demandeurs d’emplois qui peuvent  bénéficier de ce dispositif est  la modalité d’accompagnement.

Le CCE est informé et consulté. Les régions ont des marges de manœuvres sur l’organisationnel.

L’activité 100% web correspond au même champ d’intervention du conseiller, l’élément qui change est le mode de contact (la visio). La durée de l’entretien est entre 40 et 50 mn, avec une préconisation de 15mn de pause entre 2 visio conférence. Cela pour gérer les retards susceptibles et permettre au conseiller de ne pas avoir toujours les yeux sur l’écran.

Ce n’est pas une  modalité qui sera sous traité.

Les DOM sont bien évidemment pris en compte dans le cadre du 100% web et il appartient à chaque région de déterminé la meilleure implantation.

La visio conférence étant considéré comme un entretien physique, la gestion de la liste s’applique.

Les DE qui ne sont pas équipé pour accéder au 100% Web, ne pourront pas bénéficier de ce service.

L’objectif est de répondre aux changements de la société et à l’évolution numérique.

Volume total de DE en statut démarré est de 7922 au 10 octobre.
Taille moyenne des portefeuilles tout confondu agence ou plateforme 88 DE.

Les conseillers qui ne font pas 100% vivent plutôt bien la cohabitation avec les conseillers qui sont en 100% web sur le site.


Vote sur la phase d’extension du 100% WEB

•    Favorable : 8 voix : CFDT, CFE-CGC CFTC
•    Abstention : 3 voix : SNAP, SUD
•    Défavorable : 11 voix : FO, SNU, CGT

 

Explication de vote de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a accueilli dès le commencement, le dossier 100% Web de manière favorable.


Nous considérons que la démarche engagée par la direction générale sur ce dossier fut une démarche très intéressante qui a permis un travail en profondeur sur ce dossier qui est source de changement important dans les pratiques de tous les jours à Pôle Emploi.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a décidé d’émettre un avis favorable sur la phase d’extension de l’offre de service 100% web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.

 

Nous tenons aussi à rappeler un  point important pour la CFE-CGC Métiers de l’emploi, cette modalité est pour nous une modalité complémentaire qui a pour objectif d’apporter un outil nouveau répondant à des besoins modernes. Nous resterons donc vigilants à ce que ce dispositif n’amène pas à déshumaniser les relations avec les demandeurs d'emploi voire à l'extrême à réduire les effectifs.

 

3.    Consultation sur les modalités de généralisation des conseillers dédiés entreprise.

Intervention de la DG

 

  • Bilan de l’expérimentation et modalités de généralisation présentée en CCE le 8 octobre.
  • Information et consultation dans les CE avant le déploiement.
  • Une réflexion au niveau local sera nécessaire concernant la cinquantaine d’agences ne pouvant pas mobiliser deux ETP.
  • La mise en place d’équipes à deux dominantes ne modifie pas l’approche des agents, comme le démontrent les bilans des expérimentations. La segmentation par secteur d’activité n’a pas été remise en cause.
  • Pas de modification de l’aménagement des agences.
  • L’expérimentation a permis d’imaginer de nouveaux services ou d’adapter l’organisation pour répondre aux besoins des entreprises.
  • La Direction générale ne souhaite pas fixer d’éléments de cadrage homogène sur le lien avec le 3995 et les forces de prospection, car le fonctionnement diffère selon les régions.
  • Les conseillers n’exerceront pas à temps plein sur une dominante, vois les fiches de poste (répartition environ 80/20).
  • Les conseillers à Dominante entreprise n’effectueront pas de nouvelles missions ; seule la planification des activités est modifiée.

 

Vote sur les modalités de généralisation des conseillers dédiés entreprise

  • Favorable : 5 voix : CFE-CGC, CFTC, SNAP
  • Abstention : 10 voix : CFDT, FO, SUD
  • Défavorable : 7 voix : SNU, CGT

 

Explication de vote de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a accueilli favorablement l’expérimentation « conseillers dédiés entreprises ». Le champ de l’entreprise est depuis trop longtemps le parent pauvre, une variable d’ajustement de notre établissement. Nous indiquions en avril 2013 que cela ne pourrait changer que si Pôle Emploi mettait en place une organisation plus ambitieuse sur ce sujet. Nous considérons aujourd’hui que cette expérimentation peut apporter une réponse.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi est donc favorable à la généralisation de l’expérimentation conseillers dédiés en entreprise.

Nous seront vigilants quant à son déploiement en région, particulièrement sur 2 points :

  • L’impact que cette nouvelle organisation pourrait avoir sur la charge de travail des collègues qui ne seront pas dédiés à l’entreprise,
  • Ce que nous nommerons le travaillé ensemble et le partage d’information au sein des sites afin d’éviter une déperdition de compétence des agents.

 

Pour ce faire, la CFE-CGC Métiers de l’Emploi fait la demande à la DG qu’un bilan soit fait 1 an après la généralisation et présenté en CCE.

 

4.     Consultation sur l’évolution des emplois du référentiel des métiers.

 

Jean-Yves CRIBIER demande aux OS comment elles souhaitent voter !!
Bizarre, c’est la première fois que cela arrive !

 

En ce qui concerne la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous pensons que nous pouvons sans aucun souci faire un vote global pour les fiches actualisés et un vote global pour les nouvelles fiches.

 

La DG passe au vote sous la forme de 2 votes, celle-ci ne pouvant pas accéder à la demande des OS qui voulaient 1 vote par fiche.

En conséquence, FO et la CFDT ne participent pas au vote et quittent la séance

 

Vote sur les fiches nouvellement créées : 13 votants
•    Favorable : 4 voix : CFE-CGC, SNAP
•    Abstention : 2 voix : SUD et CFTC
•    Défavorable : 7 voix : SNU, CGT

 

La CFE-CGC est favorable à ces créations, considérant que les travaux sur la classification ont fait apparaître des manques en matière de fiches emplois qu’il convenait de combler.

 

Vote sur les fiches actualisées : 13 votants
•    Favorable : 4 voix : CFE-CGC, SNAP
•    Abstention : 2 voix : SUD et CFTC
•    Défavorable : 7 voix : SNU, CGT

 

5.    Information sur le bilan de l’expérimentation « équipes dédiées au contrôle de la recherche d’emploi ».

 

Présentation de l’expérimentation par la DG

 

Cette expérimentation était prévue dans Pôle Emploi 2015. Elle à débuté en juin 2013. Une évaluation interne a été menée sur cette expérimentation.
La démarche ne vise ni à estimer le nombre de demandeurs effectivement en recherche d’emploi ni à lutter contre la fraude.

 

Les principes de l’expérimentation :

  • Mettre en place des équipes dédiées au contrôle
  • Distinguer le conseiller qui contrôle et le conseiller qui accompagne
  • 4 régions: PACA, Poitou-Charentes, Franche-Comté et Haute-Normandie
  • La Haute-Normandie est sortie de l’expérimentation, le protocole n’ayant pas été complètement respecté.
  • 9 agences et 12 ETP concernés.
  • 6 600 demandeurs d’emploi ont fait l’objet d’un contrôle.


La méthode :
Il s’agit d’un examen détaillé du dossier du demandeur d’emploi, envoi d’un questionnaire pour compléter les informations, entretiens téléphoniques ou en physique. Les demandeurs d’emploi sont choisis soit de manière aléatoire, soit de manière ciblée selon différents critères (métier en tension recherché, personnes sorties de formation ou de prestation….. ).

 

3 Modèles d’intervention ont été mis en place :

  • Le modèle aléatoire dominant, en PACA où 87% des demandeurs d’emploi ont été sélectionnés par tirage au sort.
  • Le modèle de ciblage dominant, en Franche-Comté où 86% des demandeurs d’emploi contrôlés ont été choisis en fonction de critères précis.
  • Le modèle intermédiaire,  en Poitou-Charentes où le poids relatif des deux modalités de choix des personnes à contrôler est sensiblement égal.


Les débats et les interventions des OS fut sans aucune surprise, les positions dogmatiques bien connues de certains n’ont pas mis longtemps à ressurgir.

 

Intervention de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

Nous distinguons l’aspect politique et la mise en œuvre organisationnelle.

 

L’expérimentation a été lancée en juin 2013.  La CFE-CGC Métiers de l’Emploi regrette et n’a que peu apprécié les propos du Ministre Rebsamen laissant a pensé que le contrôle et donc la radiation pourrait être un levier pour faire baisser le nombre de demandeurs d’emploi.

 

A la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, il ne fait aucun doute que les demandeurs d’emploi ont des droits mais aussi des devoirs et c’est dans ce contexte que nous avons étudié le dossier.

 

Pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, l’acte de contrôle, n’est pas honteux et ce n’est pas un gros mot à la condition stricte que le conseiller qui accompagne, ne soit pas être le conseiller qui contrôle.
C’est pour cela que les résultats de cette expérimentation nous semblent intéressant et que la mise en place d’équipes dédiées est une bonne chose.

 

Le contrôle et l’accompagnement sont deux métiers différents, si un jour la DG envisage d’engager une action plus large sur le contrôle, alors cela ne pourra se faire que dans le cadre d’équipes dédiées, avec des conseillers qui ne feront que cela.

 

Pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, il faudra :

  • envisager de créer un nouveau métier
  • prévoir des formations et des accompagnements pour professionnaliser au mieux nos collègues pour ne pas les mettre en difficulté.
  • prévoir des durées de missions courte et renouvelable car cela peut-être éprouvant.

 

Enfin pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, il faudra que les pouvoirs publics se donnent les moyens de leurs ambitions et donc, ce nouveau métier devra s’accompagner de création d’emplois.

 

Pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, ce sujet ne peut plus être laissé de côté, nous distinguons bien contrôle et fraude. En ce qui nous concerne, nous sommes clair, ce n’est pas un sujet tabou, nous préférons en débattre que de mettre un mouchoir dessus.


Intervention de la DG

Un bilan était prévu dans le cadre de Pôle Emploi 2015, ce quelle fait aujourd’hui. Ce bilan servira aussi à alimenter les travaux  entre l’Etat, l’UNEDIC et Pôle Emploi dans le cadre de la future convention tripartite.
Il n’y aura pas de généralisation sans le cadrage de la tripartite et seulement après avis du CA.
Jean-Yves Cribier précise que l’expérimentation ne vise pas à définir si l’Etablissement doit accroître le contrôle puisqu’il s’agit de l’une de ses missions.

 

Dossiers Contrôle de la Recherche d'Emploi

 

 

6.    Questions diverses.

 

FO demande le report du CCE du 16 décembre car ils ont un rassemblement.
Les réponses aux questions seront transmises par écrit, car manque de temps pour y répondre.

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 08:35

 

  1. Approbation du procès verbal du 8 octobre 2014.
  2. Consultation sur la mise en œuvre dans le cadre de la phase d’extension de l’offre de service 100% Web dans le cadre de l’accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d’emploi.
  3. Consultation sur les modalités de généralisation des conseillers dédiés entreprise.
  4. Consultation sur l’évolution des emplois du référentiel des métiers.
  5. Information sur le bilan de l’expérimentation « équipes dédiées au contrôle de la recherche d’emploi ».
  6. Questions diverses.

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 13:09
  1. Approbation des procès-verbaux des 30 septembre et du 1er octobre 2014.

 

Approbation des PV du 30 septembre et 1er octobre à la majorité.

La CFTC vote CONTRE, la liste des participants n’étant pas mise en préambule du compte rendu du CCE.

 

  1. Présentation du rapport de l’expert comptable portant sur les comptes de la CNASC et vote sur le quitus.

 

Présentation des comptes par l’expert comptable.

  • Il rappelle que ceux-ci sont arrêtés au 31 décembre 2013.
  • Le total bilan s’élève à 1,97 million d’euros.

 

Le CCE reversant l’ensemble des subventions non utilisées, le résultat net est nul.

Les activités sociales et culturelles sont principalement composées de :

  • Chèques Vacances (42 %)
  • Maxi Chèques (33 %)
  • subventions Enfants (21 %).

 

Les éventuels soldes seront reversés aux CE locaux au prorata des contributions de chacun.

 

La subvention versée au titre des activités sociales représente 1,3 % de la masse salariale brute annuelle :

  • 97 enfants ont bénéficié d’une aide Secours enfants handicapés d’un montant moyen de 1 467 euros
  • 12 662 bénéficiaires de Maxi Chèques.
  • 6247 aides aux vacances enfants sous forme de chèques vacances (dotation de 300 ou 340 €).
  • 3 402 aide aux vacances enfants sous forme de  d’un montant moyen de 297 €.
  • 33 886 € pour les dons et secours pour 37 agents.

 

Le budget de fonctionnement qui représente 30 000 points.

  • achat du logiciel 23 868 euros
  • honoraires comptables.

 

Questions CFE CGC Métiers de l’Emploi

 

  • Quid des agents qui n’arrivent pas à activer leurs Maxi chèques, combien de temps sont-ils valable ?
  • Demande de précisions sur les créances participants.
  • Y a-t-il toujours des dossiers en instance de traitement et combien ? si oui, quelles mesures sont envisagées pour régler ces situations ?

 

Réponses de la trésorière, du secrétaire du CCE et de l’expert.

 

  • Les créances de salariés ayant reçu une double dotation sont partiellement recouvertes.
  • Les Maxi Chèques sont valables un an. S’ils ne sont pas utilisés, ils sont à nouveau provisionnés.
  • Pour le secrétaire, tous les dossiers sont à jour. La liste des agents ayant reçu des Maxi Chèques et des dotations a été envoyée aux secrétaires des CE adhérents. Enfin, les dossiers qui n’apparaissent pas dans les listes ne seront pas traités.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi revient sur le nombre de dossiers en instance dans les régions, étant donné qu’aucune réponse n’a été donnée.

 

 

Vote sur le Quitus : le Quitus est adopté

Favorable (20 voix) : CFDT, FO, SNU, CGT, SNAP et CFE-CGC

Défavorable (1 voix) : CFTC

 

La CFTC votre contre, distinguant quitus – vote de confiance – et approbation des comptes. L’Instance aurait dû être consultée sur l’approbation.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi  vote en faveur du quitus, tout en regrettant que le CCE ne soit pas informé du nombre de dossiers restant en instance. La CFE-CGC Métiers de l’Emploi réaffirme qu’elle est favorable au principe de la mutualisation.

 

 

Pièce jointe : Rapport sur les comptes arrêtés de la CNASC

 

  1. Information en vue d’une consultation sur les orientations de la formation.

 

Jean-Yves Cribier DGARH, précise qu’en 2015 :

  • Fin du plan pluriannuel 2013-2015
  • mise en place de la convention tripartite 2015-2018

Le contenu du plan sera donc susceptible d’être modifié compte-tenu des évènements à venir.

Quatre priorités pour les orientations formations :

  • renforcer la professionnalisation des agents sur les activités de services
  • accompagner les fonctions support sur leur expertise
  • permettre aux managers de mettre en œuvre la stratégie de Pôle Emploi
  • privilégier les parcours de professionnalisation et accompagner les projets professionnels

 

Intervention CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a noté que ce document est une simple actualisation des orientations dans l’attente de la convention tripartite. Le document est néanmoins intéressant, mais une fois de plus nous notons qu’il répond principalement aux priorités stratégiques et besoins de l’employeur, alors que pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi il doit aussi prendre en compte et répondre aux besoins de développement de compétences et de gestion de carrière des salariés.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi regrette aussi qu’il n’y ait rien concernant l’accompagnement, la formation des managers quant à la mise en œuvre de la classification. Pour nous, Il est impératif de poser, avant l’aboutissement des négociations sur la classification, l’intention d’une formation des managers et personnels RH en cas de déploiement de cette classification. Ces engagements ne préjugent pas de la suite des négociations.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi demande que le document qui a déjà beaucoup évoluer, puisse encore évoluer dans sa forme pour qu’il soit plus accessible et lisible par les agents de Pôle Emploi.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi note qu’il y a toujours des difficultés dans certaines régions pour réaliser les cinq jours minimums de formation. Pour la CFE-CGC métiers de l’Emploi, il faut poursuivre le travail pour que cela se fasse naturellement.

 

Intervention de la DG

 

  • En 2013 : 2,01 millions d’heures de formation ont été réalisé,
  • Objectif 2015 : 2,5 millions d’heures de formation,
  • Programmation de 7,1 jours de formation en moyenne / agent en 2015
  • Pour la Direction Générale,  le plan de formation prend en compte les besoins stratégiques de Pôle Emploi ainsi que les besoins identifiés dans le cadre des EPA et estime que l’investissement réalisé pour la montée en compétences des salariés est notable,
  • Les actions de formation à la classification étaient prévues dans le plan 2014 : elles sont reportées sur 2015 compte tenu du décalage pris dans les négociations. Un nombre de jours et d’heures de formation a été préempté pour mettre en œuvre la classification. Le CCE sera consulté sur les dispositifs et les modalités d’accompagnement visant à mettre en œuvre l’accord, mais pas sur le contenu des sessions,
  • effort est fait pour que les managers montent en compétences sur les aspects managériaux, la création de l’Université du Management va dans ce sens,
  • En 2015, ciblage spécifique vers les fonctions support
  • La mise en œuvre du référentiel des métiers va permettre l’amélioration de la lisibilité de l’offre de formation,
  • Fin du DIF au 31 décembre 2014 : il sera remplacé par le CPF,

 

  1. Point d’étape sur le déploiement de mail.net.

 

  • Mail.net avait été présenté une première fois à un CCE de novembre 2012.
  • 34 % des conseillers disposant d’un portefeuille utilisent mail.net.
  • Grande hétérogénéité entre les régions et les agences.
  • Sur les 42 conseillers interrogés, 17 utilisent mail.net.
  • Une grande majorité des demandeurs d’emploi utilise le mail et le trouve pratique.
  • Mail.net concerne l’ensemble des demandeurs d’emploi, toutes modalités de suivi confondues.
  • Lever du consentement du conseiller au mois de décembre.
  • Mars 2015, le contenu des échanges visible dans AUDE.

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi s’interroge sur plusieurs points :

 

  • Pourquoi si peu d’utilisation ?
  • Pourquoi les conseillers n’ont pas activé mail.net ?
  • Mail.net sera-t-il utilisé sur les plages GPF ?
  • Est-il prévu d’identifier du temps pour la gestion Mail.net pour les agents et les mangers ?
  • Comment la DG distingue les demandeurs satisfaits qui utilisent mail.net et ceux qui utilisent mail.fr ?
  • Comment informe-t-on le demandeur de l’absence du conseiller ?
  • Informe-t-on le demandeur que ce n’est pas son conseiller référent qui lui répond qu’en celui-ci est absent ?
  • La CFE-CGC Métiers de l’Emploi alerte sur la multiplicité des boites et le risque de perte d’information.
  • Comment est garantie la sécurité des agents en cas de harcèlement d’un conseiller par mail ou de réponse agressive de la part d’un demandeur ?
  • La CFE-CGC s’interroge sur les moyens et outils mis à disposition des équipes de direction pour piloter la mise en œuvre du dispositif.

 

Intervention de la DG

 

  • Le CCE sera consulté sur Mail.net le 12 novembre.
  • La satisfaction du demandeur est au centre des préoccupations de la DG quant elle met en place ce dispositif.
  • Les mail.net arriveront dans la boîte mail.fr.
  • Délai de réponse devra être au maximum de 72h.
  • Mail.net permettra l’historisation des informations et tracera les échanges dans le dossier du DE.
  • La responsabilité de l’agent est la même que lorsqu’il écrit des conclusions d’entretien.
  • Les mails reçus seront traités sur le temps GPF.
  • L’ELD prévient le DE en cas d’absence du conseiller.
  • Pas de distinction entre mail.fr et mail.net dans l’enquête de satisfaction faite auprès des DE.
  • Le conseiller engage la responsabilité de Pôle Emploi dans sa réponse mail.
  • Mail.net renforce la personnalisation de la relation entre le conseiller et le demandeur d’emploi.
  • En cas d’échanges difficiles entre le DE et le conseiller, celui-ci a la possibilité de se rapprocher de l’ELD.

 

Pièce jointe : Dossier Mail.net

 

  1. Présentation de l’expérimentation sur les grandes entreprises.

 

Point reporté à une prochaine séance.

 

Pièce jointe : Dossier grandes entreprises

 

  1. Questions diverses.

 

Ebola

Une communication sera affichée sur l’intranet sur le virus Ebola. Les responsables sécurité ont reçu des instructions précises.

Panne informatique

Les applications sont retombées en panne au cours de l’après-midi. Une nouvelle cellule de crise se tient à 17 heures 30. Les équipes sont mobilisées pour identifier les causes des dysfonctionnements.

Fiche de poste PES

Lecture du message du DRH de Pôle Emploi Services confirmant une réaffectation des collaborateurs. 

Fiche de fonction présentée en CE.

Pas d’anticipation de la classification.

Intempéries en Languedoc-Roussillon

Point sur la gestion des intempéries par la DR Languedoc-Roussillon.

Le lundi 13 octobre, en raison de la fermeture des écoles du Gard à la demande de la Préfecture, les élus ont demandé à la Direction de prendre en charge la journée pour les parents ne disposant pas de solution de garde. Après conseil auprès du service juridique, cette demande a été refusée.

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 08:19
  1. Approbation des procès-verbaux des 30 septembre et du 1er octobre 2014.
  2. Présentation du rapport de l’expert comptable portant sur les comptes de la CNASC et vote sur le quitus.
  3. Information en vue d’une consultation sur les orientations de la formation.
  4. Point d’étape sur le déploiement de mail.net.
  5. Présentation de l’expérimentation sur les grandes entreprises.
  6. Questions diverses.
Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 16:01

1.    Consultation sur le bilan social.

Vote : 17 votants

•    NPPV : FO (4)
•    FAVORABLE : PERSONNE
•    DEFAVORABLE : SNU, CGT, SUD (8)
•    ABSTENTION : CFDT, CFE-CGC, CFTC, SNAP (9)

 

Déclaration CFE-CGC Métiers de l’Emploi

 

La CFE-CGC prend acte et se félicite des améliorations qui ont pu être apportées au Bilan Social dans sa version 2013.

 

La CFE-CGC a le sentiment d’avoir participé à un travail constructif au cours des différentes séances de travail consacrées par le CCE à ce document.
Ses propositions ont contribué à faire évoluer le document qui au cours des trois dernières années a enregistré d’indéniables évolutions positives.

 

Pour autant, la CFE-CGC persiste à penser qu’il y a place pour un Bilan Social qui  - tout en respectant le code du travail - permette de mieux percevoir la politique de gestion des ressources humaines de Pôle emploi.

 

La CFE CGC regrette, comme en 2013, que ce bilan social ne contient que très peu d'analyses permettant de comprendre les évolutions en cours au sein de Pôle Emploi et la politique RH mise en œuvre et qu’il ne soit que le respect des obligations réglementaires faites à l’employeur

 

Ces différents points motivent l’abstention de la CFE-CGC qui salue le travail réalisé par les équipes de la DGA / RH-RS.

Pour l’édition prochaine du Bilan Social, la CFE-CGC propose que son élaboration fasse l’objet d’un Groupe de Travail en amont du processus d’Information - Consultation du CCE.

 

Après le vote, Jean-Yves CRIBIER revient sur les déclarations des OS.

 

Concernant la remarque de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi sur le manque d’analyse qualitative de la part de la DG dans le bilan social, Jean-Yves Cribier rappelle que cela est le résultat du refus de certaines OS de voir apparaître les analyses qualitatives de la DG, considérant que la Direction Générale manquait d’objectivité. Pour autant, Jean-Yves Cribier, en séance dit qu’il n’y est pas opposé à condition que cela n’alourdisse pas ce document.

 

Pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous espérons que nous verrons ce changement dans le prochain bilan social, nous sommes très clair sur le sujet, il s’agira bien évidemment de point de vue de la Direction Générale, celui-ci est important pour prendre la température dans le cadre du Dialogue social et nous considérons, à la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, être assez grand pour faire la part des choses.
 

Il est facile de critiquer à tout va qu’il n’y a que du chiffre et pas de qualitatif et quand il y a du qualitatif, alors il faut le retirer sous prétexte que comme c’est la DG, ce n’est pas objectif, attention la schizophrénie guette certains.

 

Jean-Yves Cribier prend aussi note de la demande de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi de créer un groupe de travail en amont du CCE sur le sujet du bilan social, compte-tenu de la densité et de l’importance du dossier, cela nous semble indispensable.

 

2.    Bilan de l’expérimentation « conseillers dédiés entreprise » et information en vue d’une consultation sur les modalités de généralisation.

Le dossier est présenté par Thomas Cazenave, Catherine Poux et  Monsieur Ducatez.

Recueil d’avis prévu le 28 octobre, les remarques et avis continueront d’enrichir le dossier, même si la DG a déjà décidé de sa généralisation, car elle entend laisser des marges de manœuvre aux régions.

Ce dossier avait été présenté pour la première fois en avril 2013 au CCE avec un engagement de la DG de revenir devant le CCE pour faire un bilan de cette expérimentation.

Il s’agissait d’une expérimentation dans 5 régions et sur 9 agences. Une évaluation a été réalisée un an après le lancement de l’expérimentation.

 

Les objectifs de l’évaluation :
•    définir les impacts sur la satisfaction des entreprises
•    définir les impacts sur l’organisation et les conditions de travail
•    définir les impacts sur les autres activités

 

Les résultats de l’évaluation tendent à montrer que la constitution d’une équipe dédiée pourrait influer sur la qualité du service rendu et sur le fonctionnement des agences.
Les employeurs concernés par cette expérimentation sont aussi plus satisfait du service rendu.

D’après T.Cazenave, les équipes ont bien vécu cette nouvelle organisation, même s’il a fallu un temps d’adaptation. Les conseillers qui sont sur ce dispositif sont satisfaits. Cette expérimentation semble avoir un impact plus large sur l’organisation même du travail au sein des agences.
Les résultats de l’évaluation conforte la DG dans son intention de généraliser le dispositif.

Les principes de la généralisation :
• Pas de modification de l’offre de service entreprise déjà existante,
• Accorder à la relation entreprise le temps adéquat au regard des ressources à disposition,
• La relation entreprise doit être réalisée au plus près du terrain et dans les agences Pôle Emploi
• Mise en place de conseillers avec des dominantes d’activité tout en garantissant la participation au socle commun pour ne pas être déconnecté de la réalité des demandeurs d’emploi,
• Mise en place des conseillers et un management dédiés,
• Une attention forte au lien entre les équipes à dominante Demandeurs d’emploi et celles à dominante Entreprises,
•  L’organisation doit s’adapter aux réalités territoriales.
• Un déploiement progressif : 10% du réseau devra être couvert fin 1er trimestre 2015 (1 site/dept), puis la totalité du réseau d’ici fin juin.

 

Questions de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi :

 

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi se déclare satisfaite de ces évolutions et confirme l’intérêt des agents et des régions pour ce nouveau dispositif, mais insiste sur le manque de moyens pour la déployer. Enfin,  les différentes directions et gouvernements ont toujours souligné la nécessité de développer le service aux entreprises, mais l’activité a systématiquement été sacrifiée pour consacrer des forces à la demande d’emploi, pourquoi cela serait-il différent aujourd’hui, quelle garantie la DG peut-elle nous apporter ?

 

•    La CFE-CGC Métiers de l’Emploi demande des informations complémentaires sur les modalités de sélection des candidats et les modalités de prise de poste  (accompagnement, formation…) lors de l’expérimentation et par voix de conséquence, ce qui est envisagé pour la généralisation.
• Nous demandons aussi des compléments d’information sur ce que la DG entend par management dédié, comment cela se formalise, y a t’il aussi un accompagnement de prévu.
•  Nous avons aussi un certain nombre de questions autour de ce qui est du travail au sein des agences, le travail entre équipe, l’articulation entre équipe, le passage d’information, parfois le travail avec les autres agences d’un même bassin… comment s’organise le travailler ensemble, en complémentarité, les échanges entre sites ?
• Cette nouvelle organisation va telle avoir un impact sur les dispositifs existants, MRS, force de prospection… ?
Comment a été géré le transfert des portefeuilles des conseillers qui ont intégré l’équipe dédiées ?
•  Cela a-t-il eu un impact sur la charge de travail des autres conseillers, cela a-t-il créé des tensions entre collègues ?
• Même si la DG nous parle du maintien d’un socle commun, il y a une question qui nous semble extrêmement importante pour la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, c’est celle de la crainte de la perte de compétence sur le volet qui n’est pas exercé dans son entièreté. Comment la Dg compte telle répondre à cette crainte ?
• Enfin, au nom de la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous aimerions savoir ce qui est prévu comme accompagnement, dispositif pour les collègues qui au bout d’un certain temps souhaiteraient quitter ce dispositif ? Y a-t-il une durée prévu sur ce type de poste ?
•  Comment se situe l’EPA dans ce dispositif
• Enfin concernant les échanges entre agents très bien de laissé de l’initiative, Est-ce que quelque chose va voir le jour comme nous avons pu le voir avec blue kiwi dans 100% web.

 

Réponses de la DG

•    Thomas  CAZENAVE confirme que l’attente est forte sur la relation entreprise et quelle a souvent servi de variable d’ajustement. Pour lui, une organisation plus efficace permet d’améliorer les résultats avec des ressources identiques. Mais surtout cette nouvelle organisation permet aussi de sanctuariser l’activité entreprise et le temps qui lui est consacré.
•    Information et consultation en CE et CHSCT
•    Les modalités d’installation et d’organisation des équipes seront décidées localement.
•   Le modèle composite n’a pas convaincu lors de l’expérimentation. Le modèle une équipe dédié, un manager est le modèle qui a le mieux fonctionné.
•    Les conseillers seront sélectionnés après un entretien avec leur N+1. La durée sur le poste n’est pas précisée, mais une période de un à trois ans semble une bonne durée pour s’investir sans perdre tous ses acquis autres. Les EPA constituent le moment privilégié pour faire un point sur son souhait d’intégrer une équipe dédiée ou sur son souhait d’en sortir.
•  Aucune formation spécifique n’est prévue. Les agents pourront mobiliser les actions de formation qui sont inscrites au plan de formation.
•  A moyen terme, des modules spécifiques seront créés pour former les conseillers aux évolutions du métier durant leur prise de poste.
•   Le report des portefeuilles n’a pas posé de soucis car les conseillers on plus de DE mais comme ils ne font plus de RE cela leur a dégagé du temps.
•    Pas de risque de perte de compétences car  il y a un tronc commun accueil.
•    Pour le moment pas d’impact sur les autres activités type MRS, force de prospection. La question de l’organisation se fera en région. MRS demeure une activité avec son organisation et ses spécificités propres. Ni les équipes MRS ni les forces de prospection ne sont impactées.
•    La DG n’a pas précisé la durée, pas moins d’un an car difficile à mettre en place en matière de relation avec l’entreprise et valoriser l’investissement.
•    Pour le retour l’établissement s’engage à mettre en place un dispositif qui permettra de lister ce qui a changé depuis leur prise de poste pour avoir une formation complémentaire de ce qui manque à leur reprise de poste.
•    Le bilan montre que ces aménagements créent des dynamiques collectives entre les équipes. La communication entre les équipes s’organise autour d’information flash, de réunion inter-équipes ou de Newsletters  et  des dispositifs ont été mis en place sur les sites pour créer du lien entre les équipes et échanger sur leurs expériences durant l’expérimentation.
•    Un manager sera dédié à l’activité ou aura plus spécifiquement en charge le pilotage de l’équipe dédiée et sera clairement identifié sur chaque site.

 

3.    Information en vue d’une consultation sur l’évolution des emplois du référentiel des métiers en lien avec l’ONM.

 

9 nouvelles fiches emploi :

2 fiches pour garantir des évolutions de carrière :
•    Gestionnaire RH
•    Chargé de gestion administrative et de la paie
Et 7 autres fiches :
•    Concepteur de formation
•    Ingénieur d’étude de recherche
•    Chargé de mission
•    Chef de projet
•    Technicien de production SI
•    Technicien de relation Utilisateurs SI
•    Technicien Appui à l’offre de service.

 

En ce qui concerne la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous nous interrogeons sur l’articulation entre les instances car nous sommes en train de voir des fiches qui ont été étudiées en ONM, mais n’ont pas encore été vu en négociation classification quant à l’amplitude qu’elles pourraient avoir, alors que l’on va demander un avis au CCE. C’est un peu biscornu comme cheminement.

 

Nous avons  demandé un amendement sur la fiche d’Agent logistique, qui n’a toujours pas été pris en compte. Cette fiche concerne aussi les femmes de ménage, mais il n’y a rien concernant les activités qu’elles exercent, cela risque d’être problématique dans le cadre du déroulement de carrière et du lien avec les fiches emplois. Nous demandons à ce que cette fiche soit amendée pour prendre e compte la spécificité de l’activité ménage.

 

Intervention de la DG
•    La création de fiches emploi est une prérogative de l’employeur, qui n’est pas tenu d’informer ou de consulter le CCE. Ce principe a toutefois été accepté suite aux demandes des organisations syndicales. Jean-Yves Cribier, nous propose donc de ne pas émettre d’avis sur ces fiches si la méthode ne nous convient pas.
•    Les fiches proposées aujourd’hui, si elles sont validées, seront intégrées à la BDE et utilisées dans le cadre des ouvertures de postes.

Jean-Yves CRIBIER propose une consultation sur ce point le 28 octobre.

En ce qui concerne la CFE-CGC Métiers de l’Emploi, nous nous estimons en capacité de rendre un avis, même si il y a concomitance avec la négociation sur la classification.


4.    Information en vue d’une consultation sur les orientations de la formation.

Point reporté au CCE du 21 octobre 2014

 

5.    Questions diverses.

Pas de questions

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 14:01

1.    Consultation sur le bilan social.


2.    Bilan de l’expérimentation « conseillers dédiés entreprise » et information en vue d’une consultation sur les modalités de généralisation.


3.    Information en vue d’une consultation sur l’évolution des emplois du référentiel des métiers en lien avec l’ONM.


4.    Information en vue d’une consultation sur les orientations de la formation.


5.    Questions diverses.

 

Publié par la CFE-CGC Métiers de l'Emploi - dans CCE